•  

      Un bel aprés-midi de fin d'automne, j'ai dirigé mes pas vers ce hâvre de tranquillité..

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us 

    La tiédeur de l’air réjouit l’hiver   

    Que la  lumière d’azur éblouit,   

    Les flots calmes, ont apaisé leur colère.   

    Me voici Barque immobile légère,   

    Maintenue sur l’avancée de la vie   

    Par une corde vieillie qui m’enserre.    

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Je goûte un instant ce lien si fragile  

    Dans la sérénité d’un port d’attache 

    Abri temporaire, prison très subtile !  

    Compagnes d’un jour, captives inutiles 

    Enivrées d’un reflet que rien ne gâche  

    Vous voilà insouciantes, heureuses, dociles !   

     

     

    Qu’adviendra-t-il demain sur l’océan ?

    Qu’importe semblent elles me dire en riant !

     

     

     

     

                                                                       Lasidonie


    17 commentaires
  •  

       Dimanche fait pour l'évasion, rien d'autre, mes pensées seront pour demain... 

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

      Le  sombre bouillonnement de l'écume

        Brasse,  tord, déploie la vague des pensées

    Que les douloureux souvenirs embrument

    Jusqu'à l'extrème délire insensé ! 


     Comme l'onde qui déferle en un sourd fracas

    Pour se perdre apaisée sur la plage déserte

    Mon esprit tourmenté sonne le glas

    Des regrets qui déchirent  en pure perte  

     

    Image Hosted by ImageShack.us

    La mer efface sur le sable les blessures

    Recouvre les plaies des anciennes meurtrissures.

    L'écume me parle, je l'entends, mes yeux s'eclairent :

    " Vois je suis l'éphémère, tout est chimère !"

     

     

    LASIDONIE

     Je dirai, demain, mes chimères


    25 commentaires
  •  

      Réver n'est-ce pas créer de l'illusion ?  Mais L'illusion née du néant  ne peut que retourner au néant ! Et renvoie du même coup au nôtre..Jeu de miroirs sur une vitre ou dans l'eau, réel éphémère ! NOTRE EPHEMERE

    L'humoriste, le sage , le philosophe, ont au moins un point commun : concéder à l'illusion un certain pouvoir.

     Trois citations, trois réflexions

    "Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité"

     Alphonse ALLAIS ( humoriste 1855-1905)

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Notre vie n'est qu'un rêve. Les gens souffrent à cause de leur esprit empli d'illusions, de folies et de peurs; mais tout cela n'est qu'images dans un miroir, sans réelle existence.

     Taisen Deshimaru ( moine bouddhiste japonais)

    Image Hosted by ImageShack.us

     Tout passe éternellement d'une forme à une autre forme d'être ...  La plus grande illusion est de croire qu'il n'y a pas d'illusions."

    Hermés Trimégiste ( philosophe grec de légende)

     

    Un peu amère ce matin, LASIDONIE


    17 commentaires
  •  

     

    Besoin d'alléger les lourdeurs qui pésent ...un peu de légèreté...  

      Derniers jours d'automne dans mon jardin et quelques surprises

     

      Chapeau  blond 

      Mignon 
     

      Tout rond  

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Pourquoi fais-tu le timide

     Sous les broussailles humides  

    Regarde comme le ciel est limpide  !

     Image Hosted by ImageShack.us

     

         De ta robe froissée  n'aie pas peur

    Ni de ta nouvelle vigueur 

      Rejoins la lumière, la chaleur .

     Image Hosted by ImageShack.us

             Ne rougis pas  

    Le tapis moussu du sous-bois

    S'écarte pour toi .

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

             Petit champignon

    Mignon

      Donne ton nom !     

      

     

     

     

    Lasidonie  

     

     


      


    11 commentaires
  •  

    _____________

     Aujourd'hui encore stable, mais à 79 !! de quoi ...fulminer.!! allez, tirez, poussez, plongez dans le grenier, c'est connu, c'est dans les vieux grimoires qu'on trouve etc etc.....si il vous reste encore de l'énergie.

     ___________________

          Enfer

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

       Rougeoiement de flammes qui surgissent  

    Embrasent les fonds obscurs de ma mémoire, 

    S’insinuent, s’immiscent  

    Jusque dans les plis cachés

    Du lourd manteau noir 

    Protecteur de mes secrets,   

    Léchant les lueurs bleutées   

    Des derniers espoirs.   

    Les  vives langues de feu avides  

    De répandre leur terreur torride   

    Progressent, cernent les lointains lambeaux d’ images   

    Qui ne veulent pas mourir,   

    Comme  fragiles mirages   

    S’offrant à l’âme égarée pour retenir   

    Quelques minutes encore   

    L’illusion bleue d’une aurore.   

    Laissez toute espérance vous qui entrez   

     Dans l’enfer de Dante.   

    Nul endroit pour préserver   

    Du feu qui dévore,   

    Et me laisse désarmée

     

    A jamais dans la tourmente,  

    Impitoyable bourreau de mon esprit   

    Réveillé, Torturé, puis soumis.

     


                                                                                                   

    Lasidonie

     

     

     


    23 commentaires
  •  

     

      

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    La feuille pleure  

     Aussi la fleur,  

    Image Hosted by ImageShack.us

    Toutes mes larmes !   

    Silencieuses   

    Perles fallacieuses  

    Dénudées de leur charme,

     

    Un souffle, quelque chose :  

    Elles roulent en pluie  

    Qui se déposent   

    Sur un pétale meurtri !

      Image Hosted by ImageShack.us

     

     

       

     Vagabondes fragiles    

    Inutiles.

     

     

     

       

     

    LASIDONIE

    Merci à vous tous pour vos pensées


    20 commentaires
  •  

     

     

      Je rêve ...

    Mon esprit voyage vers d'étranges contrées, chaos de villes effondrées  sous les puissants projecteurs  d'un soleil irréel, monde cuivré fécondé par mes délires de la nuit où gémit la voix de Gérard de Nerval :

     " Quiconque a regardé le soleil fixement, Crois voir devant ses yeux voler obstinément, Autour de lui, dans l'air, une tache livide".

    Image Hosted by ImageShack.us

     

      Image Hosted by ImageShack.us

     Soudain une lueur azur :

    Le jour se lève, le ciel

    vainqueur de l'obscurité,  m'offre un nouveau mirage,

    oasis accueillant, aux chamarrures d'automne.

    Je me laisse guider, éblouie, apaisée, bercée

     "Là tout n'est qu'ordre et beauté,  luxe, calme et volupté", semble me murmurer Baudelaire...

     

     

     

     

     

     

     

        J'aimerai m'abreuver encore un moment à cette source de vie, mais le mirage s'efface , avec lui, ces fragments de bonheur.

    La nuit se re-installe, comme jalouse des faveurs de l'azur et les gémissements de Gérard de Nerval me poursuivent :

    " Partout, sur quelque endroit que s'arrête mon oeil, Je la vois se poser aussi la tache noire ! Quoi, toujours ? Entre moi sans cesse et le bonheur ?"

        Image Hosted by ImageShack.us

     

     Je m'enfonce dans ce dédale de pics géants

    qui m'écrasent de leur superbe, sentinelles imposantes

    veillant

    sur de mystérieux trésors cachés.

    Et comme pour m'en souligner la beauté tentante ,

    mais interdite ,elles me laissent entrevoir des pans de dentelles argentées...

    Lambeaux de mes espoirs

    Sur fond noir.

    Une faible voix se fait entendre, la plainte de Verlaine !

     "Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, Et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur le champ " .

     

    Je ne garderai plus les yeux fermés...

    LASIDONIE


    21 commentaires
  •  

      

     

     "Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines."

    Thomas Moore

      

     

     

     

      

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

    Pour tout ceux, amis, qui passent,

    Et vous, anonymes visiteurs,

     Témoins bienveillants de mes angoisses,

    Ce charmant bouquet de fleurs.

     

    Ce fut une impulsion vespérale :

    Tisser d'iris une toile,

     Brodée de délicats gypsophiles,

    pour de l'amitié nouer les fils.

     

    Quelques fleurs,

    un peu de couleur,

     de chaleur...

     

     

     

    LASIDONIE

     

     

     

     

      Je précise que ce " tableau" est une photo que j'ai retravaillée  façon peinture...


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique