•  

    CINQUAIN AMERICAIN

    (22 syllabes en 5 lignes)

     

    Ciel de nuit

     

    La  nuit

    en cet instant

    est un vaste jardin

    tapissé d'asters aux reflets

    argent

     

    Un air

    soudain surgi

    du fond de la mémoire

    accompagne un visage puis

    se perd
     

    Le noir

    en peu de temps

    prend possession du ciel

    éteignant dans mes yeux les fleurs

    d'étoiles

     

     


    1 commentaire
  • Il est de ces spectacles, brefs,  magiques, qui recentrent les pensées sur l'instant présent. Et les yeux s'émerveillent, et tout ce qui agite l'esprit disparaît derrière le rideau de la scène...

     

     


    votre commentaire
  •  
    Un poème paru en 2009 qui pour moi n'a pris... que mes rides

     

      

     

    Liqueur amère

     

    Versez, versez moi de cette liqueur divine

    Aux reflets dorés dans la coupe cristalline

    Que tournoie ma tête, que chante mon esprit

    Pour l’homme et la femme, par l’amour réunis.

     

    Versez encore de cet étrange breuvage :

    " Ô J'ai froid " : une voix parvenait de l'ombrage

    Une autre reprenait " serre-toi contre moi

    Ma large pèlerine t’enveloppera".




    Et coule dans les veines, coule le nectar

    File la rêverie, qui défie le hasard

    Avec les mots d’amour, la tendresse voilée,

    Des amants chuchotant dans les bulles moirées,


    Que tourne ma tête, que gémisse l’esprit

    Car s’insinue en moi un vieux philtre maudit :

    L’Amertume, des jours dégrisés l’orfèvre !

    La vue se brouille, la coupe vide à mes lèvres

     

    Les prismes des cristaux ont la morne clarté

    Des blafards soirs de lune aux amours abîmés

    Comme le ru qui sous terre finit sa course

    Ô que de mes pensées se tarisse la source !

     

    SIDO 2009

     


    2 commentaires

  • C'est ici :

     
    http://sido.eklablog.net/


  •  

     

     

    Quelques mois
    Et le temps va
    Immuable, toujours,
    Vorace des jours
    Qui séparent
    Et nous préparent
    Au grand silence
    Qui voudrait pourtant
    Nous faire  lire au travers des blancs
     Les mots Présences

    S'en va le temps
    Mémoire
    Peuplée de blancs
    Pressés d'être déchiffrés
    D'échapper à l'absence
    Puzzle abécédaire
    A recomposer
    Dans le magma du souvenir
    Effort recommencé
    Aujourd'hui, demain
    Défaites, victoires
    Sans fin  

    Dans l’informe balbutiement des origines 
    ô solitude !

     

     

    SIDO


    3 commentaires
  • Je vous invite à un retour "aux sources" ici

    http://lunatiquebleue.ek.la/

     

    SIDO

     

     


  • Je remonte ici l'un de mes  premiers pas sur blog en 2006, car, pour le moment, l'écriture reste "en dedans"...

     

     

    Amitié un mot bien galvaudé

    Mis à toutes les sauces

    Avec lequel on brasse, on nage,

    Pour dire au revoir

    En guise de fin de message

    Pour remplir un blanc d’un noir,

    Un mot

    Ecrit Comme ça,

    Sans y penser,

    Un mot,

    Dit comme ça,

    A la volée :

    « Mes amitiés chez toi »

    Pure politesse que l’on prête

    A tout va,

    Avec sincérité parfois.

    L’amitié, la vraie

    Ne fait pas parler d’elle

    N’a pas besoin d’éclabousser

    De faire la belle

    Elle est modeste, discrète,

    Mais sent, devine, va au devant

    De celui, de celle

    Qu’un geste simple va réchauffer

    Très fort en dedans.

    Aussi

    Quand survient la faille un jour

    Blessure d’Amitié rare

    Brise autant

    Que trahison d’Amour.

    SIDO

     

    Le vrai sens des mots : l'amitié



     

     


    3 commentaires
  •  


    http://sido.eklablog.net/

     

    SIDO






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires