•   Une insolite rencontre, une photo et ...laissons parler le fils d'Artémis



    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Le fils d’Artémis
     
    Pays béni des mythiques déesses
    De l’éclatant soleil, et du Guépard,
    Du passant ébloui de tes richesses
    Je suis, de haut, nonchalant, les regards.
     
    Un merveilleux visage tutélaire
    Esquisse un sourire doux, rassurant
    Car gronde dans le ventre de sa terre
    Le géant furieux toujours sommeillant !
     
    Ma compagne divine veille, fascine,
    Emporte dans ces légendes d’antan
    Pour calmer les craintes qu’elle devine.
    Fils d’Artémis, je vis près d’elle, confiant.


    LASIDONIE

    16 commentaires



  • Une Photo, et des mots,  ou lire derrière l'image et écrire...



    Image Hosted by ImageShack.us


    Dissimulée sous les feuillus
    Bien abritée par les branchages
    Dans leur méli-mélo touffu
    Je me protège des sauvages.

    Quel  audacieux peut se risquer
    A en affronter les épines
    Pour  un peu de miel déceler ?
    Les claires corolles il butine ! 

    Craintive et timide je suis,
    Seule dans l'ombre épanouie, 
    Réservant mon coeur endormi
    A la sereine poésie.


    Lasidonie


    12 commentaires
  •  



    LASIDONIE


    12 commentaires

  •  Ce texte m'a été inspiré par la merveilleuse photo que j'ai pu admirer chez photoplap :

    http://photoplap.over-blog.com/article-7001739.html

    Allez y faire un tour ...vous y verrez de superbes portraits entre autres...

    Avec son autorisation je la remets en réduit comme support de mes mots. Merci à lui.



    Image Hosted by ImageShack.us


    Quel mystère

    Quel rêve tourné vers le futur

    Imprègne ton visage

    A l’albâtre blancheur,

    Beauté lisse, aux traits si purs ?

    Quel songe traverse la verrière,

     Mélancolique message,

    Pour se perdre, évanescent

    Dans l’au-delà du temps ?

    Tes yeux mi-clos, flous,

    Voient-ils nos regards attardés

    Sur ta marmoréenne pâleur

    Que seul réchauffe l’ocre roux

    D’un improbable été

    Se prenant pour l’automne ?

    Des bras tendres, protecteurs

    Pourront-ils ranimer

    Ce corps refroidi,

     D’une rigidité qui désarçonne

    Tant la vie

    Semble pourtant l’habiter ?

    Dans les derniers rayons du soleil estival

    En un geste délicat de la main

    Chargé d’un silence abyssal

    Tes doigts figés nous invitent-ils

    A faire taire nos doutes humains ? 

    Immobilité n’est pas mort,

    Pour qui sait regarder l’envers du décor !


       LASIDONIE

     

      

     

     


    12 commentaires



  • La fontaine d'espérance, on la découvre un jour, elle surgit de la force de nos coeurs, nous dit St Exupéry, portée par le regard innocent d'un enfant.
    "cette eau elle était née ---du chant de la poulie, de l'effort de mes bras, elle était bonne pour le coeur comme un cadeau".






    Image Hosted by ImageShack.us

    Tu verses lentement
    Ta naïve fraîcheur
    Sur les esprits blasés
    O petite fille !
    Purifie
    De ton eau claire
    Les nauséeuses pensées,
    Boue paralysante
    Qui engourdit l’espérance,
    Répand ta source vivifiante
    Étanche les soifs
    De ceux qui cherchent
    Un oasis
    Dans leur vide immense.
    Ton visage enfantin
     Grave et tendre
    Se penche avec douceur
    Sur les âmes moroses,
    O petite fille
    Sois leur puits bienveillant
    Pour qu’enfin
    De la fontaine elles entendent le chant !


    LASIDONIE
     
     
     
     

    11 commentaires
  •  

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

    Quelle main ferme guide mes pas
    Dans cet au-delà du temps
    Où plus rien n'existe de cette souffrance
    Que je porte en moi
    Comme un lourd fardeau ?
    Mon coeur confiant
    S'accorde au rythme lent
    D'une envolée légère
    Plus haut, toujours plus haut.
    Je rejoins la lumière
    J'ai franchi le seuil, et je suis apaisée.

     

    Lasidonie


    14 commentaires
  •  

     La catégorie créée : "photo-poésie", dans laquelle figure cet article, est une sorte de jeu poétique par lequel l'image , source d'inspiration, donne lieu à des mots.

     Ici un jeu d'ombres multipliées au bord d'une plage...

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

    De loin je t'aperçois

    Toi mon double, mon ombre

    Que les voiles transparents de l'esprit

    Ne parviennent à dissimuler

    Vers quelle contrée

    En aveugle tournes-tu les yeux

    Quelle lassitude infinie

    Porte cette main vers ton front

    Geste d'adieu

    Ou dernier regard

    Vers cet amour disparu

    Que l'océan de nos vies

    Emporte sur une autre rive !

    La vague impétueuse s'achève en rides

    La flèche qui nous avait choisis

    Désigne toujours nos coeurs

    Mais une barrière nous sépare à jamais,

     Ombre projection

    De nos peurs

    De nos incompréhensions !

    Puzzle que la mémoire reconstitue

    Je te cherche dans la pénombre,

    Toi, cet autre moi,

    Mon double

    Perdu !

     

     

     

                                          Lasidonie 

     

    Des difficultés de santé ces temps ci rendent douloureuses mes stations devant le pc, je passe donc peu sur vos blogs.


    16 commentaires
  •  

    Une photo, au hasard, un air qui arrive immédiatement à l'esprit, et la voix grave d'Yves Montand...

     

     

    " C'est une chanson qui nous ressemble

    Toi tu m'aimais et je t'aimais

    Nous étions tous les deux ensemble

    toi qui m'aimais, moi qui t'aimais

     

     

     Un montage photographique, la mer, le sable, le temps qui passe, détruit...les paroles de J. Prévert...

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

      

     

    Mais le temps sépare ceux qui s'aiment 

    Tout doucement sans faire de bruit 

    Et la mer efface sur le sable 

    Les pas des amants désunis...

       

    Oh je voudrais tant que tu te souviennes

    Des jours heureux où nous étions amis

    En ce temps là la vie était plus belle

    Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui..."

     

     " Les feuilles mortes "--1946

     

     

     

    Lasidonie


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique