• Brise de mer pour ancre du coeur

     

    Beaucoup de mes textes ont  été écrits et publiés sur blog dans les années 2007/2010 . C'était le temps de la découverte de ce moyen nouveau pour moi de communication. Ces poésies dorment dans un coin d'archives ; une envie paresseuse : ouvrir la malle, remettre à la lumière certains au hasard d'une re- lecture, dépoussiérer les photos, et redécouvrir avec émotion les mots de contacts perdus ou gardés, comme ici...

     

    Lorsque la colère du vent se fait tempête

    En un tournoiement terrible, semeur d’effroi

    Qu’il m’emporte, me valse, me tourne la tête

    Dans l’abîme du cœur  j’entends toujours ta voix.

    Brise de mer pour ancre du coeur 


    Lorsque le souffle dur de la bise me glace

    S’insinue dans mon corps, le givre, le transit

    Qu’il fige mon esprit, de ses cristaux l’enlace

    Dans l’abîme du cœur, toujours tu me souris.

     

    Et si la caresse de la brise m'oublie

    S’éloigne vers la mer, apaise ses rumeurs,

    Sur l’ombre de la vague surfe, la déplie,

    Que m’importe ! En tes yeux je puise la douceur.

    Brise de mer pour ancre du coeur

     

    Câble d’acier jeté, garde au port le navire,

    Solide et libre attache pour les jours mauvais.

    Tu es mon ancre lien quand parfois je chavire,

    Ce qui est, vit en nous,  y demeure à jamais.

     

    SIDO

     

    « Pour un sourire

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    15
    Mercredi 22 Novembre à 12:06

    Tu as bien fait de le republier, je ne l'avais pas vu précédemment. Il est magnifique.

    Merci pour les partages, Sido.

    Bises et douce journée.

    14
    Mercredi 15 Novembre à 11:50

    Je découvre ce texte très fort.. l'amour ancre son encre dans tes mots.. toujours respectueuse de ton grand talent

      • Mercredi 15 Novembre à 19:13

        Merci Sedna de venir régulièrement me lire, et d'apprécier mes écrits Une certaine lassitude me tient en retrait des publications amies ; j'attends des jours meilleurs pour reprendre le chemin des blogs

    13
    Samedi 6 Septembre 2008 à 19:59
    Beau partage, et sérénité.
    Si cela pouvait être chaque jur, la phrase de Renard n'aurait pas lieu d'être... et c'est toi qui l'écris.

    Bises Sido.
    12
    Jeudi 4 Septembre 2008 à 10:33
    bel ode à l'amour fidèle`bises
    11
    Mardi 2 Septembre 2008 à 23:57
    Dame Nature nous ramène toujours à soi. Nuit bonne.        
    10
    Mardi 2 Septembre 2008 à 14:22
    Voilà encore un poème qui me laisse sans mot ,juste en admiration
    Bises ert à bientôt
    9
    Mardi 2 Septembre 2008 à 06:30
    Coucou Sido Je pense sincérement que tu es au fond de toi une artiste peintre bien caché. Tu as le  temps pour te découvrir mais je le pense vraiment . pleins de bisssssssssous André
    8
    Lundi 1er Septembre 2008 à 22:22
    Radieux ! lumineux ! quel plaisir de te lire ainsi la joie retrouvée. Même ce vent qui se veut tempête est un joli chaos tout en couleurs fondues de douceur. Les lignes de vagues sur fond de ciel doré une merveille cette photo. Que cette ancre lien donne naissance à d'autres poèmes aimant la vie, l'encre de Chine de la mer te sourit. A bientôt Sido bisous
    7
    Lundi 1er Septembre 2008 à 21:10
    Trés fort et trés beau bisous du soir
    6
    Lundi 1er Septembre 2008 à 11:15
    Que cet ancre lien soit fort et tendre!..
    Bisous Sido.
    5
    Dimanche 31 Août 2008 à 18:41
    Voilà une "lecture" que je m'empresse ...de recommencer (sourire) tant est fort le plaisir que j'ai à lire ce texte.
    Belle journée mon Amie.
    4
    Dimanche 31 Août 2008 à 14:21
    Que dire d'autre que sublime!
    3
    Dimanche 31 Août 2008 à 11:20
    Toujours aussi beaux tes poèmes.

    Bon dimanche à toi. Bises.
    2
    Dimanche 31 Août 2008 à 11:07
    Très beau Sido, mais je me répète c'est toujours beau ici. C'est l'amour qui nous permet de résister aux caprices des tempêtes de la vie. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :