• Virtuel et réel

     



     Hors du virtuel  point de salut ? Le virtuel peut-il rejoindre le réel ?

     Questions que je me suis posées souvent, tant est devenue ma "bulle " ce rendez-vous quotidien avec tous ces "anonymes" éparpillés aux quatre coins de France et hors de France ! La "disparition" de certains d'entre eux, ces temps ci, qui s'en sont allés rejoindre totalement la vraie vie, rend plus évidente la réponse : Non, ce monde du virtuel n'est pas asile, ni salut, ni ne peut guérir les blessures, les amertumes ; Il ne convient en définitive qu'aux personnalités trempées, capables d'établir la distance suffisante entre le fictif et le réel, de faire de la blogosphère un loisir comme un autre.

    Pour les âmes fragiles ou fragilisées, le risque est grand de tout confondre, d'attendre trop de ce qui n'est que jeu de l'esprit, d'accorder trop d'importance aux mots, de les identifier comme conversation échangée de vive voix, bref de s'imaginer dans la "vraie vie".
    Qu'en est-il en vérité ? Beaucoup de passe-partout, de vrais faux amis, de formules toute faites, obligées, pour obtenir d'être lu
    . Car nous sommes ici aussi dans le Paraitre, et non dans l''être.

    Nous affichons de nous-même une image, un reflet déjà faussé par l'objectif de l'appareil que manipule l'opérateur qui est soi. Cette image ensuite vit de la vie de chacun. Réel transposé, déformé, histoire collée sur sa propre histoire !

    J'ai souvent hésité, fait des pauses toujours interrompues par l'assaut des rêves. Il est temps pour moi de re-ouvrir les yeux ...Avec difficulté. Mais il est temps.

    Quelques poèmes, déjà programmés, vont suivre, avant un long breack, ou plus si je n'ai pas trouvé possible cette indispensable distanciation d'avec le virtuel.

    Merci à ceux qui m'ont suivie ici avec sincérité.

     

    LASIDONIE

     

    « De houellebeck à l'atelier d'écriture : L' îlePas d' Hiver pour le coeur »

  • Commentaires

    18
    Plum'
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:34

    ... Et puis, il y a celles et ceux qui tentent l'expérience du blog, estiment en avoir fait le tour et puis s'en vont, enrichis des mots des autres, de nouvelles adresses e-mail dans leur répertoire, de rencontres à venir bien réelles, elles...
    Il y a tout à prendre, tout à donner dans ce monde soi-disant virtuel. Il y a des héros en sommeil dans la vraie vie qui s'éveillent sur un écran. Des talents qui s'ignorent, des complexés, des personnes malades, seules, malheureuses, des gens bien dans leur tête qui s'ennuient, d'autres qui veulent s'amuser, se révéler... ou se cacher.
    C'est un monde bien particulier en apparence mais qui, au fur et à mesure qu'on le traverse, s'avère bien proche de l'autre, le monde réel.
    Gros bisous à toi, ma Sido, et bonne semaine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 08:35
    Ia Orana,
    Merci de tavisite.
    J 'espère que cette pause t'apaisera.Il est vrai que l'on peut parfois se laisser "déborder",envahir.
    Personnellement je n'ai gardé que le coté ludique de cet outil internet,des visites du bout du monde,des découvertes imprévues et qui satisfont ma curiosité.
    Je te souhaite d'effacer tes tourments,mes pensées t'accompagnent
    a BIENTOT,amities,nana
    Marie-laure
    16
    Mardi 7 Octobre 2008 à 23:05
    tu as raison de dire que c'est un monde factice mais c'est pourtant grâce à lui que nous nous révélons nous et laissons paraître de nous des choses que nous ne soupçonions pas et ça c'est bien réel et nous aide malgré tout à avancer
    15
    Lundi 6 Octobre 2008 à 22:00
    Comme toi et sûrement beaucoup d'autres la question reste posée, doit on continuer à planer dans le virtuel , on peut considérer que c'est un intermédiaire entre le rien et le réel , le tout est de rester conscient des limites du possible. Je lis que tu fais une pose, que j'espère courte, tes visites sont si sympathiques et chaleureuses, à bientôt Sido.
    14
    Lundi 6 Octobre 2008 à 13:43
     Sido,

    je te comprends, on est trop sensibles et fidèles en Amitié peut-être. N'abandonne pas ton blog, ne le supprime pas, tu vas le regretter, laisse le en pause, passe de temps en temps, garde le contact. J'ai détruit le mien pour plusieurs bonnes raisons, des amies m'ont dit d'en refaire un qui tourne au ralenti depuis quelques mois mais j'ai mes contacts et j'en suis heureux, il y a aussi les mels, le téléphone, le réel. On s'est vus l'an dernier mais trop vite ce jour là, dommage. Une autre fois. J'espère aller dans le Var l'an prochain si tout va bien. Ma Filleule veut y prendre un studio pour terminer ses études...

    Gros bisous et bonne journée.

    Joël.

    Bises et bonne journée.

    Joël.
    13
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 20:04
    Pas facile ta décision, mais il reste l'autre côté, celui de ton regard qui crée.
    C'est aussi la vie, le blog, on dit "virtuel" mais de quoi? On est bien présent là avec les autres, et dans la réalité les relations peuvent être tout aussi menteuses et superficielles. De la distance, bien sûr, comme dans le quotidien, et surtout comme on peut.
    Fais comme tu sens.
    Je t'embrasse Sido.
    12
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 12:34
    Comme tu a raison de le dire passe un bon Dimanche et une bonne semaine de la vie courante au quoitidient car elle est là et sa routine aussie bise a plus!
    11
    Jeudi 2 Octobre 2008 à 17:54
    Non, Sido, pas trop de citron dans ton cocktail ! Ton cocktail est excellent et apprécié par de nombreux amateurs !
    biz
    alainB
    10
    Jeudi 2 Octobre 2008 à 15:16
    N'est-ce pas le charme du virtuel, pouvoir jouer avec, jouer à cache-cache avec sa, ses personnalités, inventer des histoires, croire un peu aux jolis mots, et parfois se faire une amie, une vraie, retrouver le goût de poétiser.....être autre

    9
    Mercredi 1er Octobre 2008 à 20:05
    Bonsoir Sido,
     on peut aussi être passionné par certains sujets et curieux de beaucoup d'autres ! cela me semble être ton cas, et, je crois, le mien aussi...
    Il y a du narcissisme à s'exposer, mais le narcissisme n'est pas un défaut, cela donne même un goût plaisant dans le cocktail d'une personnalité. Seul l'excès devient gènant pour la personne elle-même et pour les autres !... Un peu de citron dans un cocktail, c'est bon. Un "cocktail" qui ne contient pratiquement que du citron, ce n'est pas fameux !....
    biz, Sido
    alainB
    8
    Mercredi 1er Octobre 2008 à 08:27
    Il me manque du temps pour écrire ici et maintenant.
    Mais je lis tellement de ressentis en ce moment et aussi tellement de faon différente de réagir que je reste avec mes propres interrogations pour aujurd'hui. Et elles varient de jour en jour, en fonction de mon état, mental,physique.

    En tout cas, je suis très heureux des moments de partage que j'ai pu avoir par le biais des Blogs. 

    Et certains sont "sortis" du virtuel et j'en suis très heureux.

    Un dernier mot, merci encore pour le patage photographique dumois dernier.
    7
    Mardi 30 Septembre 2008 à 21:14
    bonne soirée

    6
    Mardi 30 Septembre 2008 à 20:24
    Il est vrai qu'on s'attache plus à certaines personnes qu'à d'autres dans ce monde virtuel et lorsqu'un jour on ne voit plus leur nom, plus de com on est déçu, (sourire - c'est le jeu ma pov'Lucette) allez je plaisante, mais chacun va son chemin, certains tentent le blog et eux aussi en attendait certainement plus qu'ils n'ont reçu, et, déçus eux-mêmes arrêtent leur blog, d'autres (comme moi en ce moment) manquent de temps, rentrer tard du travail laisse peu de temps, et un blog en demande beaucoup, d'autres ont une vie réelle si dense, qu'ils ont fait un loisir de ce blog et constatant le temps que ça prend ont arrêté. Oui il ne faut pas confondre le virtuel du réel, attendre beaucoup du virtuel est un leurre, mais c'est aussi une compagnie pour des personnes seules, c'est aussi  un bonheur de partager des goûts communs, c'est un plaisir d'échanger des mails où le coeur peut se lacher, des amitiés naître, c'est aussi un soutien quand on n'a pas le moral. Tu ne nous abandonnes pas complètement puisque tu continues ton blog photos et je reviendrai lire ici les articles que j'ai manqué, je te l'ai dit bien souvent, j'aime ton écriture, tu pourrais écrire des romans, d'emblée je suis preneuse. A bientôt Sido bisous
    5
    Mardi 30 Septembre 2008 à 19:20
    Pour ma part, j'ai plaisir à venir m'imprégner de tes poésies et créations numériques dont tu as le secret... me poser un peu chez toi ... pouvoir partager des émotions et se connaître un peu plus à travers ce que l'on fait....

    Ton site est un lieu qui appelle au voyage alors  je repasserai sans doute durant ton absence puisqu'il te faut partir... prends le temps... mais j'espère que ça ne sera pas trop long quand même

    Je t'embrasse Sido
    4
    Mardi 30 Septembre 2008 à 09:38
    Le virtuel ne remplace pas le réel mais il fait tout aussi bien au coeur et à l'âme. Bon breack et reviens quand l'envie sera là.
    Bisous Sido.
    3
    Mardi 30 Septembre 2008 à 00:14
    Je me suis rendue compte que le virtuel était le reflet de nos manques.Et ces manques restent des manques. L'amour virtuel fait parfois jouir autant…sinon plus. Il fait mal aussi. Parfois plus.
    2
    Lundi 29 Septembre 2008 à 18:53
    Je comprends tes interrogations, j'ai eu les mêmes.

    Est-on réellement dans la blogosphère dans un monde plus virutel que le réel.... Le réel aussi peut être virtuel. Sommes-nous vraiment nous même dans la réalité ?

    Pourquoi arrête t'on un blog. Pour tout un tas de raisons qui dépassent la virtualité de la blogosphère : le manque de temps pour continuer, une passion qui s'éfrite mais il en est de même d'autres passions..... Bravo à ceux qui arrêtent vraiment et ne reprennent pas car beaucoup reprennent, cela peut être aussi une addiction. Le meilleur moyen de dépasser l'impression de virtualité, c'est d'aller plus loin et de rencontrer des blogueurs, d'organiser des rencontres. Cela permet aussi de s'exprimer, d'être lus, apprécier et d'avoir de la reconnaissance en retour qui permet de reprendre confiance en ses capacités.
    Tu vas nous manquer Sido si cette pause se prolonge mais je comprends tout à fait. Bises
    1
    ABC
    Lundi 29 Septembre 2008 à 18:51
    Toute la difficulté étant toujours dans la bonne distance ! Quelle est-elle ?
    Tout n'est jamais à prendre à la lettre mais peut-on écrire sans être soi ?
    C'est toi qui choisiras ton chemin , mais si je ne dois plus rencontrer tes vers et tes photos sur la blogosphère, sache que cela me manquera, et par conséquence toi aussi tu ma manqueras bien sûr......
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :