• Une voix se tait

     

    LE SILENCE

     


    Une voix se taitRonde des nuits, des jours  silence,

    Longues heures à enjamber,

    Escamotées, sans nul attrait,

    Au cœur Infligent épreuve immense.


    Au-delà de l’espace

    Ce fil, lien si ténu,

    S’en trouve interrompu.

    Le vide me fait face. 


    De tes jours tu m'effaces !

     

    Notre musique se languit

    Compagne  de ma  solitude,

    Pour mon chagrin bref interlude,

    Moment de répit par l’oubli.

     

    Puis très vite l’absence

    De ce qui fait le miel

    Des jours, leur essentiel,

    Réveillent ma souffrance.
     


    Sans ta voix rien n’est mélodieUne voix se tait

    Je  plonge dans l’abîme noir

    De l’impossible à concevoir :

    Une belle histoire en charpie !

    Fais-moi un signe, je t'en prie !

     

    SIDO 

    05-2005
     

     

     

     

     

    « Blanc d'hiverCoule le temps --Brume »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Dimanche 21 Février 2016 à 13:26

    parfois, ce n'est pas le signe qui manque, mais juste le regard qui peut le voir.

    Ton poème est magnifique, Sido.

    Prends bien soin de toi.

    3
    Lundi 15 Février 2016 à 13:17

     

    Ton poème est plein de cette émotion qui surgit dans l'absence...

    2
    Lundi 15 Février 2016 à 09:45

    Boujour Sido... Ah oui, comme disait Lamartine, "un seul être vous manque et tout est dépeuplé"... Le silence peut quelquefois être un vrai cadeau, mais le silence lié à l'absence de l'être aimé, ce silence non désiré, subi, n'est qu'atrocité et douleur... Oui ! Et tes mots le disent parfaitement.

    Bon lundi, bon début de semaine, avec j'espère des bruits plus réconfortants à l'horizon. Bises.

    FP

    1
    Dimanche 14 Février 2016 à 12:02

    Le silence de l'absence fait parfois tellement de bruit dans nos têtes qu'on ne sait comment le faire fuir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :