• Une guitare et moi

     

    guitare mélancolie

     

     

    Pleure pour moi ô guitare
    La mélancolie des jours
    Et le temps qui me sépare
    Du dernier de mes amours

    Que vibrent tristes tes cordes
    Dans la pénombre du soir
    Quand  les pas se désaccordent
    Et que gémit l’au-revoir

     Tes accents diront ma peine
    Au rappel de ce qui fut
    De la ruse des sirènes
    Du miel des aveux reçus

    Du séduisant des promesses
    Du cruel des faux élans !
    J’entends notes de détresse
    Dans les plaintes de ton chant

    Pleure avec moi ô guitare
    Le sans pitié du destin
    Et le temps qui me

     

    LASIDONIE

     

    « Pays aixois, baladeExubérance d'Automne »

  • Commentaires

    13
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 14:34
    Bonjour Sido. J'ai suivi ton gentil commentaire d'aujourd'ui chez Jupi et je suis très agréablement surprise par ton blog que je connaissais pas. Je viens de m'inscrire à la lettre du jour afin de suivre tes billets. Jolies clichés et doux poèmes.
    Belle journée.
    12
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 10:16
    Bonne semaine et plein de bonnes choses également ! Pascal.
    11
    Mardi 16 Octobre 2012 à 23:42
    en espagnol on a un mot pour ces pleurs : llanto c'est entre les pleurs lloros et le chant : canto
    besos
    tilk
    10
    Mardi 16 Octobre 2012 à 08:36
    oups, Sido !
    Mille excuses, bisous, Plume .
    9
    Mardi 16 Octobre 2012 à 08:33
    Bonjour Hécate
    Les accents d'un coeur nostalqique, qu'accompagne une guitare aux cordes blessées ...
    Un très beau texte.
    Merci, belle journée, Plume .
    8
    Lundi 15 Octobre 2012 à 18:34
    Un chant mélancolique aux larmes d'une guitare déçue, symbiose de deux solitaires dans l'âme. Bonne soirée Sido gros bisous
    7
    Lundi 15 Octobre 2012 à 09:23
    Belle partition poétique ou tes mots glissent sur les cordes pour gratter le cœur.
    Amitié de la Bourgogne
    Roger
    6
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 22:49
    Un beau texte qui peut être mis en musique si ce n'est déjà fait
    5
    ABC
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 22:45
    D'une note à l'autre
    tu chantes et tu pleures
    J'écoute et j'oublie
    Les soupirs du temps !
    4
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 10:17
    Beau poème, il faut le mettre en chanson maintenant....

    beau dimanche avec bises x 2
    3
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 09:49
    C'est beau ! Cela me fait penser à la chanson d'Aznavour "Les deux guitares " Deux guitares en ma mémoire...
    Tu peux l'entendre en allant sur www.deezer.com en demandant : aznavour les deux guitares

    bon weekend ! Ici, pluie diluvienne, vent,...C'est le côté sombre et dramatique de l'OCEAN sans limite !....
    bise
    alainB
    2
    Samedi 13 Octobre 2012 à 22:40
    c'est pas pour rien que le blues est né d'une guitare...
    très beau poème
    besos
    tilk
    1
    Samedi 13 Octobre 2012 à 17:18
    Il y avait les violons qui pleuraient, il y a maintenant les sanglots d'une guitare à l'automne d'une vie. J'ai beaucoup aimé. Bisous Sido
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :