• Un soir de blues : obscurité





    Image Hosted by ImageShack.us



    Quand la clarté
    Affiche les erreurs
    Dévoile les incohérences
    Vibre d' inconséquences
    Fuir au plus vite !
    Tristes faiblesses
    Des âmes naïves
    Dépourvues de sagesse
    De croire encore et toujours
    Que tout peut renaître
    A l'égal des saisons,
    Que la dernière lueur du soleil
    Est à soi seul destinée.
    Privilège insensé
    Déraison,
    Folie pure !
    A L'eau des orages
    Se mêle la terre
    Arrachée au passage,
     Salissure
    Pour la source à découvert !
    O, Rester caché
    Pour se protéger
    Oublier le grand jour
    La lumière
    Et refermer son coeur
    A jamais.



    LASIDONIE

     
    « Petite pensée d'amourLe sourire de l'étoile »

  • Commentaires

    5
    Joëlle
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:34

    ça alors tu parles de renaître et ma dernière toile je l'ai justement intitulé "Renaissance"... Très beau texte Sido, je venais te faire une grosse bise pour avoir été présente à ma première bougie et tu as raison l'écriture est ouverture, la tienne l'est à mes yeux :-)))

    4
    Dimanche 28 Septembre 2008 à 17:14
    Non, ne pas fermer les yeux, juste se reposer, le temps qu'une autre clarté vienne se déposer sur les paupières réparées.
    3
    Jeudi 25 Septembre 2008 à 09:12
    J'entends bien tout cela mon Amie, y compris pour la déraison.
    J'espère toujours qu'une eau fraîche viendra apaiser les brûlures que laissent les mensonges et les trahisons mais ceci est sans doute "une autre histoire"
    Que ta journée soit de lumière et de tendresse.
    2
    Mercredi 24 Septembre 2008 à 17:58
    la fuite est -elle toujours salvatrice ? bisous du soir, christel
    1
    Mercredi 24 Septembre 2008 à 10:59
    Jamais le fermer !!!!!!!! Bises !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :