• Tais-toi, silence...

     

     

     

    Tais toi, arrête donc de pleurer, s’il te plait

    Tais toi, cesse tes caprices d’enfant gâté

    Tais toi, on ne parle pas quand les grands  le font,

    Tais toi, tu ne vois pas que tu déranges, allons !

     

    Image Hosted by ImageShack.us

    Se taire, renoncer


    Tais toi, mets un bâillon sur ta bouche, tu délires

    Tais toi, retiens ces mots qu’il ne faut jamais dire

    Tais toi, ravale tous ces regrets noirs

    Tais toi, étouffe moi ce  cri de désespoir !

     

    Tais toi, si tu pleures tes souffrances en dedans

    Tais toi, voyons, les exprimer est indécent !

    Tais toi, dit le poète, seul le silence est grand

    Tais toi, encore un peu, jusqu’au dernier moment.

     

     Du premier des berceaux à l’ultime cocon

    Tais toi, résigne toi, accepte nous dit-on !

    Eh bien non, je veux le déchirer, le crever

    Le voile des mots, même si cela déplait.

     


    Image Hosted by ImageShack.us
    Dire, Rire


                                                                                     Lasidonie

     

    Texte écrit dans le cadre de l'atelier d'écriture dont le thème était "Le silence
     Photos prises au Vietnam.

    « Jalousie, fenêtre sur l'intérieur.un mouvement de vague »

  • Commentaires

    15
    salamone
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:39
    Bonjour Madame Sido,

    Le silence est d'or et la parole d'argent. L'un ne peut pas vivre sans l'autre, mais cela vous le savez dejà . A tout deux il nous font vivre des joies et des peines, dans notre intérieur et lorsque les mots s'évadent à l'extérieur de notre corps. Si le silence s'impose comme un Roi, sans la parole nous sommes des esclaves. Si la parole s'impose comme une Reine, sans le silence nous sommes des tyrans. Si le silence et la parole trouvent l'harmonie et l'entente nécessaire de s'exprimer, ensemble ils représentent le symbole de la Liberté.

    Je vous souhaite un bon dimanche
    Le 19 août 2007. Giuseppe
    14
    Dimanche 19 Août 2007 à 16:05
    c'est trop lourd de se taire, le coeur se remplit de rancoeur et de haine , l'esprit étouffe, les mots s'accumulent en un mauvais tas d'ordure.
    quitte à devenir un être pitoyable , il faut parler, parler, parler
    mais où, à qui
    parler aux animaux qui écoutent d'un air attenfif, ils deviennent nos éponges à chagrin, mais ils ne le savent pas, ils viennent lécher les mains de cet être qu'ils ne comprennent plus
    le rire est mort à jamais

    bious Sido
    jupi
    13
    Dimanche 19 Août 2007 à 09:41

    les mots sont importants, il ne faut pas les gaspiller.
     
    comment exprimer mon ressenti à ton texte, sinon avec des mots?
    déchirons donc le voile du silence indifférent et laissons place à un silence complice.

    le pire ne serait-il pas le vacarme assourdissant de notre silence?
     
    Merci de ton texte, de ta visite et à bientôt

    12
    Dimanche 19 Août 2007 à 08:59

    Bisous du dimanche matin! christel

    11
    Samedi 18 Août 2007 à 21:14
    Très belles photos et un texte ui ne peut pas laisser indifférent ... bisous du soir, christel
    10
    Samedi 18 Août 2007 à 18:33

    Le silence est à la bouche ce que le couvercle est à un pot. Il faut juste se méfier d'une chose : à trop la "fermer", on risque de rencontrer un problème d'étanchéité. Et là, gare aux fuites de (gros ?) mots !...
    Bisous ma Sido et bonne fin de journée.

    9
    Samedi 18 Août 2007 à 17:35
    Très beau poème sur le silence, renier une éducation qui étouffe, une éducation du paraître, une éducation qui annihile toute spontanéité, vivre c'est aussi parler, crier, rire ou pleurer. Bisous
    8
    Samedi 18 Août 2007 à 14:00
    Trés beau rithmé comme du Slam, j'aime quand ca me touche, a++
    7
    Samedi 18 Août 2007 à 13:32
    Bonjour !
    Même dans le silence, on entend quelque chose .. je ne sais si Silence implique Absence .. c'est peut-être tout simplement une autre manière d'être présent.
    Gros bisous et merci de ton commentaire
    YVES
    6
    ABC
    Samedi 18 Août 2007 à 12:58
    Toujours dire ce que l'on a sur le coeur, le tout est de savoir choisir les mots.....................
    5
    Samedi 18 Août 2007 à 11:41
    fais pas ci, fais pas ça, nan nan nan, nan nan nan......à quoi ça sert les vêtements petits bateaux si on peut rien faire dedans ?
    bonne journée
    arielle
    4
    Samedi 18 Août 2007 à 09:59
    Le silence est d'or, serait donc une maxime érronée, ou alors ne s'adresse qu'en ces termes" Fermes ta gueule et bosses plus ";

    Tu sais, en internat, nous n'avions pas le droit de parler à table. Il y avait un des élèves (à tour de rôle) qui dans une chaire, faisait la lecture à haute voix. En général la vie d'un saint (pas mes tribulations....bien sûr). Et vers la fin du repas, le supérieur disait "Deo gratias" et après avoir répondu "Alleluia"nous avions le droit de parler.
    J'en ai pendant un moment, perdu l'usage de la parole en société. D'accord, je me suis rattrapé par la suite !! MDR !
    3
    Samedi 18 Août 2007 à 09:26
    Dire pour moins souffrir...
    2
    Samedi 18 Août 2007 à 08:32

    Salut

    se taire,ecouter et faire ce que la bonne morale nous dicte ...et un jour on entrouvre la porte de la rebellion ,et on s'aperçoit qu(un monde de liberté et d'idées non preconçues nous appelle et nous caresse ...
    la liberation passe par l'experience personnel ...(Bouddha)
    Bisous
    Gérard

    1
    Samedi 18 Août 2007 à 07:34
    J'ai plutôt envie de dire : parle, parle, écris !!  tant que les mots veulent bien sortir, il ne faut pas hésiter à les lâcher et leur laisser leur liberté. Encore un joli texte sido :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :