• ''Sois sage ,ô ma douleur...''

     

     

    J’ai mal ce soir

    Un picotement là,

    Au fond de moi,

    Un serrement, un étau,

     Sur ma poitrine

    Comme une pierre lourde

    Avive la souffrance animale

    Qui se veut solitaire, cachée,

    Et puis, là-haut,

    Comme une dague habile

    Me fouaille les pensées

    Torturées,

    Esprit supplicié !

    O, n’être qu’objet inanimé

    Qui se laisse aller, roule,

    Sans fin, pour toujours.

    Tes sourires,

    D’autres les respirent

    Et puis tes rires au coeur

    Mêlés aux leurs

    Font tournoyer les mots d’amour

    Et ce tourbillon m’emporte

    M’anéantit jusqu’à l’ivresse du néant

    Te voici sur les chemins semant

    Ce qui a filé de mes mains. !

    La pierre devient bloc écrasant.

    Tu m’as fait mal ce soir

    Mais tu ne le sais pas.

     

     

    Texte improvisé

     

    Lasidonie

     

    « Petits secrets entre amisLe beau : de l'image à la poésie de Baudelaire »

  • Commentaires

    16
    polly
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:34
    ton improvisation fait mal aussi.
    15
    Eteop
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:34
    bonjour
    puisque tu aimes les mots je t'invite à venir partager tes ecrits avec nous sur http://www.palmiereveur.forumparfait.com un site pour les poètes désirant améliorer leurs textes poétiques
    amities!
    14
    Mardi 14 Octobre 2008 à 00:05
    Poésie douloureuse ou souffrance poétique je ne sais ! ce que je sais,  ta plume est un  enchantement continuel ! merci  !
    13
    Samedi 11 Octobre 2008 à 00:13
    Terrible ce cri de douleur, j'ai mal pour toi, tu l'écris si bien, j'espère qu'aujourd'hui ça va mieux, je te le souhaite sincèrement, à bientôt Sido bisous
    12
    Vendredi 10 Octobre 2008 à 20:24

    Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par la modération...

    11
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 20:52
    On entend le coeur qui se déchire; l'esprit qui se débat; le corps qui se disloque...
    Magnifiquement triste.

    Mes cordiales pensées, Sido.
    10
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 10:20
    un petit salut avec bises !!
    9
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 09:24
    Bonjour Sido,
    Je trouve un peu de temps pour faire le tour des blogs. Je m'absente mais je retrouve ta plume enchantée.
    Amicalement.
    8
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 01:48
    Une douleur muette qui fait mal en la lisant. Une improvisation fort réussie, comme tous tes écrits, je dois le reconnaître. Merci pour le message Sido, je ne sais pas ce qui se passe mais je vais tenter de parer au mieux. Certaines personnes parviennent cependant à me déposer un commentaire, je vais y voir de plus près. Kissy. symphonie
    7
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 20:46
    Je suis toujours étonné de voir qu'il y a plus de poèmes tristes que de gais. Pour être un bon poète, faut-il avoir souffert autant ? Si oui, je ne suis plus étonné d'être nul en la matière !!

    Bises !!
    6
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 10:06
    Superbement écrit ! Joies et souffrances de l'attachement. Heureusement ce qui a été noué peut être dénoué et la vie nous réserve bien des surprises !....
    cordialement
    alainB
    5
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 09:21
    Un texte improvisé des plus poignants Sido... tant dans l'émotion qui se dégage par tes mots que dans la poésie que tu y mets...

    ps : quand à celui ou celle qui te ferais trop mal c'est bien simple je l'étripe !
    4
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:32
    Que de souffrance, douleur ... transpirent dans ce texte improvisé. J'en frissonne, d'autant plus que les mots sont beaux et qu'il ou qu'elle ne le sait pas.
    3
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:12
    Les douleurs muettes sont les plus profondes..
    mais il faut vivre avec,et parfois on les oublie pour croire encore et toujours à la vie
    Image Hosted by ImageShack.us
    2
    Mardi 7 Octobre 2008 à 16:07
    Les douleurs se soulagent parfois dans l'ombre…
    1
    Mardi 7 Octobre 2008 à 09:25
    ...et cette douleur abîme le coeur.
    Bisous Sido.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :