• Sentiers et chemins d'une vie




    J’ai fait une promenade dans ma vie,

    Retrouvé ces sentiers ensoleillés

    Sur lesquels on s’avance sans crainte,

    Joyeux, insouciant,

     Tout au bonheur de l’instant.



    Image Hosted by ImageShack.us


    Nul rocher ne barre le passage.

     Quelques cailloux ici ou là

    Juste pour retenir un peu le pas,

    Mieux apprécier le suivant.

    J’ai revu les chemins accidentés

    Que l’on n’emprunte pas toujours avec prudence,

    Inconscience

    Impatience

    Que donne la jeunesse,

    On se blesse

    Aux premiers obstacles,

    Réalités surgies devant soi,

    Mais on avance avec la vie qui va !

    Au détour d’un sombre parcours, une clairière

    Pour rassurer

    Reprendre pied



    Image Hosted by ImageShack.us


    S’émerveiller d’être sur la bonne voie

    Après les craintes de la fausse route,

    Les angoisses, les doutes.
    J’ai fait tout le tour de ma vie

    Comme on fait le tour d’un champ clos

    Les éléments déchaînés

    L’ont ravagé

    Ont ébranlé ces barrières solidement bâties

     Qui aujourd’hui vacillent

    Au souffle d’agonie.

    Reconstruire, franchir les limites invisibles

    Avancer, s’orienter, presser le pas,

    Faire mentir l’impossible,

    Entreprise séduisante,

    Mais la marche est hésitante,

    Sur un sol bien incertain

    L’audace n’est plus que souvenir 

    Et illusion l’avenir !

    Me reste le présent du rêve

    Pour une vie qui s’achève.

     



    Lasidonie

     

     

     

    « L'écriture, fuite ? Thérapie ?Vivre car le temps presse...Rencontre avec R. G. Cadoux »

  • Commentaires

    13
    Carla
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:39
    Que de vérité dans ce texte ..... et j'aime beaucoup les photos aussi.

    Merci

    Carla du Québec
    12
    Jeudi 30 Août 2007 à 19:02
    J'aime aussi le présent du rêve, belle expression
    Amitiés
    11
    Jeudi 30 Août 2007 à 06:56
    Evitons de nous retourner pour que l'avenir puisse être autre chose qu'une illusion.. (le pouvoir de l'oubli).. Facile à dire, à écrire mais j'avoue que c'est parfois difficile, je m'y efforce, c'est vital
    10
    Jeudi 30 Août 2007 à 06:41

    On est ballotté, dans ce poème, comme dans les rouleaux de cette Mer de Chine que tu as contemplée avec tant de bonheur : entre éclaircie et orage ; espoir et mélancolie...
    Hisse ta vie sur le haut de la vague, Lasidonie, et laisse-toi porter : ton îlot de sérénité t'attend sous le soleil.
    Bien cordialement,                              Alice.

    9
    Jeudi 30 Août 2007 à 01:00

    je rentre de vacances..............et je viens prendre un bol d'oxygène chez toi, tite sido !!

    gros bizouxxxxxxxxxxxxx

    8
    Jeudi 30 Août 2007 à 00:22

    Je reste persuadée qu'il y a plusieurs vies dans une vie et qu'il te reste encore de belle randonnées à faire, de jolis coins à découvrir ou à redécouvrir...
    Gros bisous et douce nuit, ma Sido !

    7
    Mercredi 29 Août 2007 à 23:50
    Quand la jeunesse s'enfuit, et que le chemin devient caillouteux, se dire qu'une belle allée peut à nouveau surgir, l'avenir ne peut être illusion, c'est le propre de ce mot que de ne pas savoir de quoi il sera. Bonne soirée, bisous
    6
    Mercredi 29 Août 2007 à 23:14
    de belles photos pour un beau poème !
    Merci pour les références sur DODGE

    bises
    alain
    5
    Mercredi 29 Août 2007 à 22:35
    c'est triste Sido, mais comme tu dis les pierres qui dépassent sont de taille quelquefois, mais qu'y faire.
    Il est facile que regarder en arrière, ce que je fais souvent
    et les souvenirs sont tenaces, bons ou mauvais
    devant tout est incertain, noir , gris, et un mur se dresse  inéluctablement, toujours le même.

    j'arrête je vais te plomber le moral

    bisous
    jupi
    4
    Mercredi 29 Août 2007 à 21:59
    La vie est bien un long chemin comme tu le décris si bien. Et l'on y trouve bien des cailloux sous ses pas.
    3
    Mercredi 29 Août 2007 à 13:37
    tellement de désillusions... 
    Il pleut ..sniffff !!! lol bisous et bonne journée, christel
    2
    Mercredi 29 Août 2007 à 10:52
    Une vie qui s'achève .........;;; tu en a encore pour 40 ans, alors rien n'est perdu, il faut juste regarder devant et pas derrière !! Bises !!
    1
    Mercredi 29 Août 2007 à 07:28
    Le champ va s'ouvrir sur un paysage et serein ou le pas sera facile et leger.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :