• Rêve inachevé



    Le manuscrit

     

     

    J’aurais voulu te voir écrivain à plein temps

    Rédiger les lignes heureuses de mon présent

    Avec ces petits riens, des mots de franc partage,

    Des pensées anodines qui du mal soulage.

     

    Ou t’imaginer en poète de mes nuits

    Pour mettre en rimes roses mes songes trop gris

    M’accompagner en troubadour jusqu’à l’aurore

    Avec des mélodies qui, la détresse, ignorent.



    Image Hosted by ImageShack.us



    Le sablier aurait laissé couler, jaloux,

    Ses grains effrités, quelle importance après tout 

    D’ainsi  ponctuer de gouttelettes séchées, 

    Larmes oubliées, toutes les pages tournées !

     

    Tu n’as pu laisser que quelques notes au hasard

    Sur un manuscrit jauni exposé sans fard !

    O pouvoir être ta geôlière asservie

    Pour t’emprisonner dans le livre de ma vie !



    Image Hosted by ImageShack.us


    LASIDONIE

    « rêver : l'image vous parleL'amour triomphe des obstacles : la légende »

  • Commentaires

    22
    salamone giuseppe
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:38
    Belle image et doux poème  Mme Sido.

    Livre, image

    Puis il s'endort, oui il dort,
    La nuit près de notre corps
    Et lorsque le jour se lève
    Que faisons-nous ? On rêve.

    L'image vit, nous interpelle 
    Et dire que c'est temporel !
    Là se livrent nos je t'aime
    La vie se couvre de sa laine.

    Si un jour on brise sa glace,
    Le coeur lui se teint de grâce.
    Mais il faut le lui dire ô tempère.

    C'est Dieu qui parcourt la liesse
    Lorsqu'il découvre nos compères
    Sur ces pages où nait la paresse

    Bonne soirée.
     

     







     
    21
    christel
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:38
    Message :
    mais qui donc se cache derrière les pages du livre ? lol bisous et bonne soirée , christel
    christel /seuleaumonde

    Un copié collé car la largeur de l'inscription des sites de christel faisait décaler le module gauche !
    20
    Jeudi 25 Octobre 2007 à 18:46
    Le sablier du temps...parfois, on aimerait qu'il coule un peu moins vite....
    19
    Jeudi 25 Octobre 2007 à 07:08
    J'aime particulièrement ce poème : Nous sommes bien souvent les goeliers et goelières de notre propre vie. Gros bisous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    Mercredi 24 Octobre 2007 à 22:42
    Comme il est bon de te lire après tout ce temps, il faut à tous prix que je te mette dans mes liens pour ne pas omettre de passer, j'ai du retard à rattraper et j'aime beaucoup ta poésie qui m'emporte et chante sans cesse à mon oreille lorsque je la lis. bisous Sido et à très vite
    17
    Mercredi 24 Octobre 2007 à 00:12
    Un fort jpmi texte...Bonne soirée Bisous Lasidonnie
    16
    Mardi 23 Octobre 2007 à 23:12
    Bonsoir Sido,

    ce que j'aimerais écrire aussi bien, même moins bien et avoir le temps de raconter ce que j'ai à raconter !

    Bises Sido et bonne nuit.

    Joël.
    15
    Mardi 23 Octobre 2007 à 21:49


    Merci à toi pour les voeux d' anniversaire , qu' est ce que je suis content de voir que j' ai autant de copains et de copines . Aujourd' hui j' ai 6 ANS , je suis grand , je suis en C.P. et je travail très bien (sic la maitresse) . Je reviens bientôt aider ma mamie sur son blog , elle a du mal sans moi , ha les mamies .

    Gros gros gros bisous , comme je les ai montré y a pas longtemps sur les joues de mon papy . DIMITRI .

    14
    Mardi 23 Octobre 2007 à 19:29
    Le rêve n'est jamais achevé, il se pose et reprend son envol, l'avantage des poètes.
    13
    Mardi 23 Octobre 2007 à 12:55
    bisous du mardi ! christel
    12
    Mardi 23 Octobre 2007 à 11:04
    Bien écrit ! et chapeau bas !
    Amitié, Ghislain
    11
    Lundi 22 Octobre 2007 à 20:46
    C'est le propre du poète que de ne pas se laisser emprisonner, toujours ses pensées et ses rêves l'emporteront là où nul n'a accès. Bonne soirée, bisous
    10
    Lundi 22 Octobre 2007 à 20:08
    Je suis tellement désolé de n'avoir pas su être
    Ce tisseur de mots, ce doux poète
    Dont tu rêvais les mots, papillons de sentiments
    Je suis tellement désolé de n'avoir été qu'un amant

    Moi, c'est de n'avoir pas su te peindre qui fait mon regret
    La couleur de ton regard, de ta peau mordorée
    Souvent je pense à tes poignets délicats
    Ainsi qu'à tes mains aux ongles incarnats

    C'est vrai, je n'ai pas su t'inventer les phrases d'amour
    Te les offrir à ton réveil comme de précieux atours
    Ma bouche est restée muette et ma plume inerte
    Aujourd'hui, ma vie est vide de toi. Quelle perte !...

    Gros becs ma Sido et bonne soirée !
    9
    Lundi 22 Octobre 2007 à 17:40
    ..."j'aurai voulu être une artiste, pour .........."mais je n'ai que mes mots pour te dire que voilà un bien joli texte, tite Sido !!
    pensées affectueuses pour Toi -
    8
    Lundi 22 Octobre 2007 à 13:46
    On attend toujours beaucoup de l'autre, mais les souhaits des poètes ne sont-ils pas au-dessus de ceux des simples mortels ?
    7
    Lundi 22 Octobre 2007 à 13:24
    Que dire, il n'y a rien à ajouter..ou à enlever! bravo....
    Image Hosted by ImageShack.us Bisous
    6
    Lundi 22 Octobre 2007 à 12:06
    Manuscrit bien poétique grâce à toi.
    Bisous Sido.
    5
    Lundi 22 Octobre 2007 à 12:00
    Il ne passe pas, ni ne s'apprivoise seulement, le mieux est de le conjuguer ! bises !
    4
    Lundi 22 Octobre 2007 à 10:42
    Tu sais, on ne peut faire un poète malgré lui.
    Ne rp$êve plus
    O.
    3
    Lundi 22 Octobre 2007 à 10:27
    Sido: pour la prévisualisation : j'ai le même problème avec FFsur lequel j'ai été obligée de passer et je navigue entre IE et FF aussi, (un vrai bug qu'OB ne veut pas reconnaitre )  mais j'en ai marre d'intervenir sur le forum d'OB et de me faire menacer de "bannissement" ,tout ça parce que je pose les vraies questions et qu'ils sont incompétents pour y répondre ... allez courage !
    2
    ABC
    Lundi 22 Octobre 2007 à 09:46
    Mais voilà l'amour  ne s'emprisonne pas
    Il ne fait que passer ou s'apprivoiser !
    1
    Lundi 22 Octobre 2007 à 07:24
    Un bien si précieux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :