• République défroquée ...ou Monarchie déguisée ?



      

       La polémique n'est pas l'objet de ce blog, mais un petit coup de griffes de temps à autre, pourquoi pas ?
    L'an dernier presque à la même époque j'avais exprimé mes impressions acides à propos d'un fait divers
      " Louis XVI hébergé par Marianne" : lunatiquebleue.over-blog.com/article-5394215.html :

    Aujourd'hui cette une d'un hebdomadaire, qui n'est pas ma tasse de thé, dont je ne ferai pas la pub, a attiré mon attention ( la faute  ETT est dûe au scanner ), mais pour l'idée véhiculée par le titre accrocheur.


    Image Hosted by ImageShack.us

      En réalité l'article, non polémiste ( cet hebdomadaire ne l'est pas), se veut un inventaire des différents mode d'exercice du pouvoir depuis la première Présidence élue au suffrage universel, avec un point commun pour toutes : Elles génèrent  la courtisanerie, et l'ivresse de puissance grandissante, ce qui mimimiserait, légitimerait en quelque sorte celle...si particulière du  " PETIT NICOLAS " ( non ! pas celui de Sempé et Goscinny, qui fait les délices de nos enfants, et dont la fréquentation est des plus savoureuses , non, l'autre...le plus grand des petits).

      Pour ma part je verrai bien, revêtu de la perruque, chaussé de cothurnes, accessoires des comédiens dans la tragédie, pour se grandir, notre représentant national. Derrière lui, pressés de l'applaudir pour garder le deuxième ou le troisième rang, force courtisans, belles dames, éclipsées par la future première, pourquoi pas quelqu'évèques ravis que l'on rappelle au bon peuple que la France est fille ainée de l'église (!!!) malgré la séparation de l'église et de l'état, et face à lui , en bon serviteur exécuteur des ordres, le premier de ses favoris dans la noble attitude de soumission.

    Mais tout cela n'est que fiction, n'est-ce-pas ?

    En France on dit que tout finit en chansons, je finirai en poésie avec
    Mr De La Fontaine


          La génisse, la chèvre et leur soeur la brebis,
    Avec un fier lion, seigneur du voisinage,
    firent société, dit-on, au temps jadis,
    Et mirent en commun le grain et le dommage  
    Dans les lacs *de la chèvre un cerf se trouva pris.
    Vers ses associés aussitôt elle envoie.
    Eux venus, le lion, par ses ongles compta,
                Et dit: "Nous sommes quatre à partager la proie".
    Puis, en autant de parts le cerf il dépeça;
    Prit pour lui la première en qualité de sire:
    "Elle doit être à moi, dit-il, et la raison,
             C'est que je m’appelle lion :
         A cela l'on n'a rien à dire.
    La seconde, par droit, me doit échoir encor:
    Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort.
    Comme le plus vaillant, je prétends la troisième la troisième.
    Si quelqu'une de vous touche à la quatrième,
            Je l'étranglerai tout d’abord*. 

    * lacs : liens, corde
    * tout d'abord :  avant,


    En somme, Notre Nicolas s'est " taillé la part du lion"...
     
    LASIDONIE
    « l'amitié, le mot de la fin.Sur trois rimes...pour un silence »

  • Commentaires

    17
    Jeudi 14 Février 2008 à 09:08

    Robespierre, et les penseurs de la révolutions, donnaient à la Politique un but ultime : la Vertu...

    En d'autres termes le dessein suprême de l'homme d'Etat n'est-il pas le Bien public?

    Nous en sommes bien loin et ton article nous le rappelle. Le spectacle du pouvoir, pas mieux qu'au temps de Louis XIV, nous donne aujourd'hui, le clair sentiment de la débauche d'une caste qui s'arroge tous les droits y compris ceux indissociables de la Démocratie...

    Bien à toi (et te remercie de tes passages)

    Runner

    16
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 20:48
    Jean savait délicieusement croquer la société et son humour sarcastique est un délice ! bisous du soir,christel
    15
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 18:23

    ce qui me paraît encore plus criticable chez l'actuel président c'est qu'il pense (ou plutôt fait croire) qu'il a le pouvoir de changer les choses. Or l'économie ne se décrète pas. Ce que l'on peut faire de mieux, c'est delever les obstacles qui empêchent les forces vives du pays de s'exprimer et les réguler. Les effets d'annonce de ce président et de ses ministres ou conseiller prêteraient à rire si la situation n'était pas aussi grave ! De ce point de vue, les 300 mesures d'Attali, "à prendre en bloc ou à laisser", sont une caricature de la politique. Les annonces de Fadala Amara également.
    cordialement
    alainB

    14
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 12:15
    Non JUPI, je garde ton commentaire, je suis aussi très hérissée...
    13
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 12:06

    Histoire recommencée, peut être pas.
    Balladur se voyait bien à versailles
    sous ses ordre un nabot , le fou du roi qui a bien appris
    mais il parle mal le bougre
    il n'a pas l'étoffe
    il ne l'aura jamais
    au chapitre des petits il a de rudes adversaires, et pas des moindres, la russie et l'iran rien que ça
    Nicolas 1er
    le peuple aura ta peau
    tu me gâche ma vie , je vais te pourrir la tienne si je le peux

    tu peux effacer le commentaire Sido, je suis très "remonté" contre ce marionnetiste ence moment

    gros bisous
    jupi

    12
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 11:25
    La France a une longue tradition monarchiste puis jacobine, donc il n'est pas étonnant que notre république se pare des ors de la monarchie ! Sarko 1er et la reine Carla vont bientôt aller habiter Versailles !
    11
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 02:50
    Un p'tit coucou juste pour toi.

    Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.
    10
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 00:54
    Moi aussi, je me demande comment on a pu élire une telle marionnette ! je crois que toutes les vraies valeurs disparaissent peu à peu et que les gens ne sont plus attirés que par ce qui brille ! mais tout ce qui brille n'est pas d'or et le réveil sera difficile !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Mercredi 23 Janvier 2008 à 00:54
    Moi, plus ça va, plus il me file les pétoches. A la façon de ces monarques fous de pouvoir et avides d'autorité. Je ne lui trouve plus rien de comique. Pathétique serait plutôt le mot exact...

    Bisous et bon mercredi, ma Sido !
    8
    Mardi 22 Janvier 2008 à 19:16
    Personnellement je l'appelle Nicolas le petit un peu comme Hugo appelait Napoléon III le petit. Rien n'a changé, je crois bien, à la cour.

    Merci pour ton commentaire sur l'autre blog. Je viens de lire "de l'élève à l'apprenant" de Michel Leroux, un prof retraité, qui analyse lavec beaucoup d'humour et parfois de mordant, es dérives qui s'incrustent.

    Bises Sido.
    7
    Mardi 22 Janvier 2008 à 18:39
    Joli coup de patte (rires)

    michel
    6
    Mardi 22 Janvier 2008 à 16:08
    J'aime beaucoup ton article sur le Monarque..... Si l'élysée m'était contée. Bises Sido
    5
    Mardi 22 Janvier 2008 à 14:59

    Bonjour Lasidonie, <o:p></o:p>

    Je te remercie sincèrement d’avoir répondu à mon enquête du 30 décembre sur la méditation.
    J’ai essayé de caractériser les réponses reçues. Tu peux en prendre connaissance et relire ces réponses (dont la tienne) ici :<o:p></o:p>

     http://fautedemieux.over-blog.com/article-15100714.html<o:p></o:p>

    A bientôt pour un nouveau devoir de vacances et bonne continuation dans la vie et dans la blogosphère.<o:p></o:p>

    Amitiés,<o:p></o:p>

    Marc<o:p></o:p>

    4
    Mardi 22 Janvier 2008 à 11:30
    Moi je suis pour les deux: le coup de gueule d'abord suivi du coup de griffe, j'aurai aussi ajouter de dents, ben oui, pour un lion !!

    Bises . 

    PS: Pour le coup de dent, c'est faux ou alors le cuire au pot au feu, car il doit avoir la peau dur comme une carne !!
    3
    Mardi 22 Janvier 2008 à 08:01

    Point commun à nos  2 Blogs de ne pas vouloir être polémique mais aussi coup de griffe partagé en lisant ces lignes ici.
    Dés le début du mandat (du règne), j'ai pensé aux périodes napoléonienne (celle du sacre).<o:p></o:p>

    Je trouverais  le spectacle actuel comique si tant de gens n’allaient pas souffrir encore plus de toutes ces mesures déjà prises en qq. mois.  <o:p></o:p>

      

     

    2
    Mardi 22 Janvier 2008 à 06:54
    Je partage avec bonheur ton, coup de griffe....
    1
    Mardi 22 Janvier 2008 à 05:19
    Bien d'accord avec toi, votre Nicolas s'est taillé la part du lion.

    Quelle imposture, cet homme, je ne comprends pas pourquoi il a été élu? mais bon, je ne suis pas française, et nous n'avons pas non plus, les meilleurs hommes politiques.

    Merci pour le texte.

    Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :