• REFLETS d' OMBRE et de LUMIERE

  • Commentaires

    18
    mahina
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:46
    superbe photo.... :)
    17
    michele
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:46
    cerains longs com ont l'air de pub...poème bien triste , un rire svp...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Vendredi 17 Novembre 2006 à 06:59
    petit coucou avant d'attaquer la dernière (mais loooooooongue !!!) journée de travail de la semaine ! bisous, christel
    15
    Vendredi 17 Novembre 2006 à 05:57
    Le pouvoir du rire.....
    14
    seb
    Vendredi 17 Novembre 2006 à 00:01

    Hello Sido. I'm back.


    Merci d'être passée aérer un peu chez moi en mon absence!


    Bonne soirée.

    13
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 22:51

    Bonsoir Sido!


    Que de bla bla dans certains com, pn s'y noierait!


    Joli texte un peu triste mais si vrai.


    Bonne soirée à toi!

    12
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 21:05

    Très cher,  puisque nous sommes dans le style salon, ne perdez pas de temps à venir marauder dans les urnes funéraires, passéistes, sans intêret, et consacrez vous à vos oeuvres prolixes toutes imprégnées du présent...Rappelez-vous que la quantité nuit souvent à la qualité...

    Gardez votre présent, mon beau, je garde mon passé en vers et contre vous.

    11
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 20:25
    Je préfère un sourire qu'un rire. C'est moins communiquant mais plus chaud. J'aime les rires surtout chez les enfants. Bonne soirée à toi !
    10
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 19:42
    Mon comms pas passer?

    comme dirait une amie ....
    le rire sucre les larmes ....
    à bientot bonne soirée
    9
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 19:39
    Comme dirait une amie ...le rire sucre les larmes .....
    bisous
    8
    gmc
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 17:08
    pour votre première réponse:
    personne ne s'apitoie sur votre sort, soyez-en certaine. d'autre part, la pensée trouve ce qu'elle souhaite trouver, néanmoins la poésie n'est concernée que par le présent, les icônes funéraires du passé sont articles pour défunts.
    gmc est persuadé que votre bulle est beaucoup plus intéressante que ce que la fausse modestie vous fait dire, la taille dans le domaine des bulles n'ayant aucune espèce d'importance.
    7
    gmc
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 17:01
    très chère,
    si vous êtes curieuse, consultez donc les commentaires de la première semaine du blog gmc et vous constaterez que l'ouverture du blog gmc n'a pas été effectué par lui mais par un dénommé thierry (entre nous, se croyant auteur émérite de textes littéraires, peut-être était -il irrité de recevoir des poèmes, qui sait?).
    de plus, pour avoir écrit plus de 1200 textes en un an, on ne peut pas dire que l'économie d'énergie soit à la base du procédé.
    6
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 16:51

     gmc : Intelligente la démarche qui consiste à faire un article sur son blog d'un commentaire écrit à partir de l'article trouvé sur un autre blog...!!Celà économise de l'énergie pour éclater de rire...Sido

    5
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 16:42

     réponse à gmc : Les chants tristes ne demandent rien.  Ils ne cherchent pas à se griser, ni à apitoyer. Ils sont.

    Beaucoup de bulles de savon dans les écrits du passé. Je suis toute, toute, toute petite, à côté d'eux. Et mon reflet très ,très , pâle au regard du leur !

    4
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 15:50

    J'arrive pour recoller les morceaux de ce miroir et faire fuir ton désespoir!..


    Bonne fin de journée Sidonie. Bisous.

    3
    gmc
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 15:37
    REEMERGENCE DU RIRE

    Les merveilles du rire de cristal ne blessent jamais que ce qui n\\\'est pas noyé, si tant elles qu'elles blessent. Du fond de l'eau, les noyées n'entendent que de vagues échos fugaces, occupées qu'elles sont à créer et alimenter leur propre désespoir. Par moment, une foudre verte de passage les assassine gentiment en leur envoyant un éclair de tendresse en forme de clin d'oeil adrénaliné, histoire qu'elles dessoûlent de la griserie que leur procure l'entretien de la chaudière à produire des histoires tristes. Aucun reflet de rire ne se brise jamais sur le désespoir mais le désespoir a le pouvoir de se servir des éclats du rire comme d'une échelle à escalader les murs de l'autisme et à sortir de ce brutal égoïsme qui les maintient dans cette parodie d'existence. Le chant du rossignol ne déploie sa splendeur qu'à l'air libre, dans l'eau, il ne peut être que pathétiques bulles sans savon. Réinvente donc ton rire, la belle!
    2
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 15:16
    le reflet du miroir cache parfois  l'invisible tristesse  quand le rire n'est plus qu'une apparente mélancolique....amitié
    1
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 15:01

    Coucou Sidonie,


    Je reviens après mes problèmes de connexion internet pendant 8 jours et les télécoms qui ne voulaient rien savoir. Il a fallu que je gueule pour me faire entendre. Enfin, passons...


    Je lis ton poème et je le trouve un peu noir tout de même bien qu'il s'appelle "Ton rire". J'espère que tu n'es pas noyée par le désespoir et qu'il n'a pas envahi ton coeur ?


    Très gros bisous Sidonie et à bientôt,


    Nadine de Trans


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :