• Reflets amers

     

     

    P1050420.jpg-LAC-NOIR.jpg 

     

    Des déserts froids de nuit

    Aux rives du lac opalescent

    Sous la lumière brumeuse

    A progressé la voyageuse

    Puis s’est arrêtée

    Attirée par un reflet

    Comme dormant

    Sur les eaux tranquilles ;

    Visage incongru,

    Douleur en sillons d’années,

    Blessure nue.

    Le double, immobile,

    Projection hideuse,

    Se laisse contempler

    Hors du temps.

    S'est vue, proche si proche

    Du reflet sombre,

    O le frisson de la voyageuse !

    Détruire, se détruire !

    Que les cailloux jetés

    Transportent ailleurs

    En cercles infinis

    Le spectre du présent,

    Enferment dans la vase

    L’image d’un instant !

    Se détourner

    Et là-haut regarder

    Ces vaisseaux si légers

    Qui emportent avec eux

    Les regets, les tourments,

    les attentes inutiles,

    Les contempler et oublier

    Les incessantes questions

    Les fausses certitudes

    Qui rougissent les yeux d'illusions

    Et les ferment sur les rêves avortés !

     

    P1050446.jpgLAC--BIS-LUMIERE.jpg

    S’est éloignée la voyageuse

    Cherchant sa route

    Comme perdue

    Sur celle des nuages gris, si bas,

    Qui entravent le jour

    Avançant toujours plus loin

    Vers ces déserts chauds de lumière,

     Abri des tumultes du coeur,

    Jusqu’aux rivages apaisants

    De la mer.

     

    P1050452.jpgLAC-LUMIERE.jpg

    Illustrations photographiques : bref aperçu du spectacle "Impressions" , sur le" lac de l'ouest " à Hangzhou, (Chine), dont je presenterai d'autres photos. Je précise que celles-ci sont venues en appui du texte déjà écrit et non l'inverse.

     

    LASIDONIE

    « Chanter, danser, aimer, trembler...VivreSouvenir d'amitié : Comme une chanson du temps jadis »

  • Commentaires

    7
    Matheo
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:28
    Les rêves sont le fil d'Ariane des cœurs vivants...
    Bisous Sido
    6
    Dimanche 27 Mai 2012 à 12:39
    C'est toujours un voyage avec toi Sido, merci merci !
    T'embrasse
    5
    Samedi 26 Mai 2012 à 21:52
    Superbe !!! et les photos et ton poème. Le spectacle devait être magnifique, j'aime beaucoup. L'Orient, un autre monde, et toujours ce raffinement dans les costumes éblouissants. Tu as voulu un reflet amer, c'est toi l'auteur et c'est ta vision, je dirai Baudelairienne dans le style, car tu as toujours les mots choisis, les mots justes pour développer ton idée. Mais ce spectre, moi je le vois magnifique, envoûtant...
    J'ai rêvé de l'Orient, et tes articles répondent à mes attentes.
    Et merci Sido pour ton poème, que j'ai mis sous la photo de mon article, j'attendais ta participation tu t'en doutes.
    Bon we de Pentecôte très ensoleillé, bisous
    4
    Jeudi 24 Mai 2012 à 09:39
    Belle atmosphère envoûtante et mystérieuse à la fois pour le poème et les photos. J'adore également cette musique chinoise gaie, sautillante qui apporte, ici, un contrepoint optimiste...
    Une remarque : Je me demande si les chinois ne se sont pas inspirés de la France pour ce spectacle ? Marcher sur les eaux, c'est ce que propose depuis une trentaine d'années le spectacle de nuit du Puy du fou (qui vient de recevoir la récompense du meilleur parc d'attraction mondial)
    3
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:52
    Bien sombre ta poésie.... Bonne journée avec bises x 2
    2
    Lundi 21 Mai 2012 à 22:28
    Ta déesse marche sur l'eau ou sur les reflets amers ? rêvons !!!
    1
    Lundi 21 Mai 2012 à 19:44
    je me suis retournée avec toi juste un instant, je n'ai pas plongé non plus dans l'avenir, juste le présent compte, le chemin que l'on parcourt chaque jour et pas le but.... Bisous Sido
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :