•  

    Je fais remonter un sonnet paru en 2008 ; mon blog étant ancien beaucoup de ces poèmes sont recouverts de la poussière du temps ; à l'ère du jetable, du vite passé, avoir l'envie de fouiller dans les tiroirs se perd...Le voici donc , relooké pour les images ( Vietnam)
    _______________________________________________________

     

    Langage secret, un sonnet pour sons nés...

     

     

    Quand la solitude me conduit au silence
    Ô que j’aime entendre le langage muet
    Qui se formule secret, sans nulle insistance,
    Vibrant de sons nouveaux dont je détiens la clé.

     

    Ils enchantent le coeur d’une douce musique
    Dont  blanche partition ne s’écrit que pour moi.
    Comme notes les mots, au travers d’une voix,
    Peu à peu s’assemblent en symphonies uniques.

     

    Se découvrent chantant les secrets merveilleux 
    Vagabonde l'esprit dans l’infini des cieux
    Parfois  draperie d'or ou  légères dentelles.


    Langage secret, un sonnet pour sons nés...

     

    Par cette  étrange aria mon silence est rompu
    Tout s'est tu mais les airs, je les ai entendus !
    Mon cœur a dû rêver, au frôlement d’une aile !

     

    Langage secret, un sonnet pour sons nés...

     

    21 commentaires
  • Une image accompagnée de pensées

    http://lunatiquebleue.ek.la/

    Bonne promenade

     

    SIDO 

     

     


  • Une petite histoire sur des couleurs dansantes

    Ici  :http://sido.eklablog.net/


    votre commentaire
  • Poésie brève (cinqku) en 5 volets

    Cinq sur cinq le  froid

     

     Le froid, poésie brève

    Le gel

    se répand
    sur les ramures

    aucune sensation

    des mains

     

    L'oubli

    s'insinue

    endort les mots

    aussi sur le clavier

    sans vie

    pourtant

    en avance

    des boules d'or

    sur l'arbre en fleurs réveillent

    la terre

     

    invitent

    la lumière

    à pénétrer

    au travers des volets

    fermés

     

    le froid

    met à mal

    tous les sursauts

    de mes doigts presque morts

    sans toi

    SIDO


    4 commentaires
  •  

     

    2017


    4 commentaires
  • Même si avec le temps  le désir de fête s'efface 

    pour ceux qui passent

    juste une trace


    SIDO


    3 commentaires
  • Danser jusqu’à en oublier
    Que le temps aime à se jouer

     
    De nos peines de la souffrance
    Pour mieux donner en alternance

    Quelque prix à ces brefs instants 

    Inattendus et surprenants
    Quand l'esprit fatigué
    Se surprend à chanter


    Pour un trait de lumière
    Dans une aube première
    Et se met à danser le temps 

     

     

     



    Au rythme d'un autre Présent

     

     

     

    SIDO

     

    Et si vous terminiez votre visite sur le blog de  création photographique ?
    C'est ici :  "Vision d'une nuit"

    http://lunatiquebleue.ek.la/:


    4 commentaires
  •   Ici cette semaine

    http://sido.eklablog.net/