•  

     

          Pour reprendre, d'une autre façon, les idées de Comte-sponville

     

     

     

    Deux

     

     

    « Deux, non, ce n'est pas solitude !

    Vous accompagne un autre pas,

    Vous fait écho une autre voix !

    Alors, seuls à deux ? C'est absurde ! »

     

    Ainsi raisonne le commun

    Sous le regard des apparences,

    Considérant comme une chance

    De ne pas se réveiller un.

     

    Ne voit-il pas, aveugle troupeau,

    Derrière la façade attirante

    Dissimulée une mort lente !

    Elle attend derrière le rideau.

     

    « Mort ? Pourquoi la mort ? Deux c'est vivre

    Partager, choisir le chemin

    Qu'ensemble, une main dans la main

    Malgré les écueils on va suivre »

     

    Ainsi raisonne le commun

    Bercé d'illusion, sans méfiance.

    Quelle autre plus grande malchance

    Si ce n'est exister pour un ?

     

    Ne sait-il pas, pauvre ignorant ?

    L'écho des voix est sourd murmure ;

    Ce n'est pas encore rupture

    Mais la distance de l'absent.

     

    S'en vont les pas au fil du temps,

    Les pensées volent en silence,

    Disjointes, les mains en passant

    Choisissent une tout autre danse.

     

     

     

    Ne reste plus que l'habitude ! .

    Abri d'un chimérique port,

    Et une immense lassitude

    Triste agonie, petite mort.

     

    Deux, non, ce n'est pas plénitude,

    Hélas, c'est toujours solitude !

     

     

      LASIDONIE

     


    14 commentaires
  •  

     

     

    LE REGARD DE L' INNOCENCE

     

     

     

    Un tout petit bout de coeur restait en attente

    Un petit bout de femme, une enfant l'a ravi.

    D'innocents regards clairs ont redonné la vie

    Aux jours si ternes d'une âme lasse et dolente.

     

     

     

     

    Premiers sourires, babils maladroits amusés

    Sont venus effacer regrets et déceptions.

    Le passé chagrin s'enfuit. Gagne l'émotion !

    Oh bonheur de ces veilles tendres et zélées !

     

     

    Merveilleuse mission, le temps est aboli

    Tout entier contenu dans ces instants magiques

    De face à face naïf aux allures oniriques.

    Enchantement ? Le petit bout s'est agrandi.

     

     

     

    Un tout petit bout de coeur restait en attente

    Un petit bout de femme, une enfant l'a ravi.

     

    LASIDONIE

     


    11 commentaires
  •  

     

     

    A mes lecteurs

    Vous, mes chers visiteurs d'un soir, laissez moi vos impressions, votre regard est précieux ...

     

     

     

    J'ai cité recemment Shelley comparant le poète à un rossignol, seul face à son chant (voir "impressions musicales") !

    Que de correspondances  s'établissent ainsi spontanément : musique, mots, rêverie, oiseau, mer, solitude ! Parfois on coupe les ailes des poètes, on les enferme dans une inspiration téléguidée, et parfois on les fait taire. Mais peut-il y avoir inspiration sans liberté ?

    Un oiseau doit être libre de choisir son ciel!

    En chacun de nous il y a un rossignol qui ne demande qu'à chanter. Vous rappelez vous la chanson ""chante rossigol chante, toi qui as le coeur gai "..Est-ce que le rossignol en nous est toujous gai ?... Il y a des moments de tristesse, heureusement passagers, où le ciel s'assombrit et l'oiseau se tait...

     

     

     


    LASIDONIE


    1 commentaire
  •  

     

     

             Evoquer la poésie c'est inévitablement parler de musique : 

     

     ''Le poète est un rossignol qui, assis dans l'obscurité ,chante de doux sons pour egayer sa solitude".

     

    Cette phrase du poète anglais P.Shelley résume parfaitement l'alliance poésie/musique. Celle ci a d'ailleurs donné lieu à nombre de pensées. Quelques unes, moins connues, au hasard :

     

     

    "La poésie est la musique que tout homme porte en soi " Shakespeare

    "La musique donne une âme à nos coeurs, des ailes à la pensée" Platon

    "Par delà les mots il y a la musique des vers" F.Cheng

     

     

    Ces deux dernières, plus intimistes, mettent le doigt sur les sensations, les sentiments, tout ce qui est ressort de l'intériorité du musicien ou du poète :

     

     

     "Nous nous cachons dans la musique afin de nous dévoiler"

    J.Morrisson

    "La poésie est mémoire baignée de larmes, la musique est mémoire de la mer"

    M.A.Asturias

     

    ******

     

     

    J'ai tenté à mon tour d'exprimer ce que l'écoute de la musique faisait surgir, d'émotions agréables ou nostalgiques ; Aussi contradictoires que peut l'être le silence souhaité et le silence subi !

     

     

     

     

    Mon amie

     

    Le jour s'unit à la nuit en noce effrayante.

    Musique, ma compagne d'éveil

     Toi mon soleil !

    D'un lendemain radieux tu endors l'attente.

     

     

     

      Mon coeur lassé souffre de trop d'indifférence !

    Musique, console moi!

     Apaise moi !

    Tu es là pour me faire accepter le silence.

     

     

    Ombres noires d'une âme meurtrie, mes pensées

    Tournoient, tourments ravivés par tes envolées !

    Musique, tyran de mon esprit,

     Mal infini.

     

     

    Loin d' images que dans mes rêves je devine

     Je fuis. Echappée de l' instant, douceur divine !

    Musique nostalgie,

    Ö mon amie !

     

     

     

    LASIDONIE


    5 commentaires
  •  

     

     

    La pensée de ce jour : LE SILENCE

     

     

     

    Dans la furie d'une époque où le bruit règne en maître, comme il fait bon parfois retrouver le silence. Si on sait l'écouter mille petits riens ténus, légers, trahissent une vie, des vies. L'esprit libéré des efforts, des tensions necessaires à la perception, peut pleinement s'ouvrir au monde. Ces deux vers de Musset  tirés de " Nuit de Mai"  illustrent cette pensée:   

       " La bouche garde le silence,

               pour entendre parler le coeur "

     

    Comment entendre les autres coeurs dans la masse auditive qui nous abreuve chaque jour ? Se taire et écouter ; Que de malentendus, de conflits évités, si les hommes savaient le faire ! Ecoutons au moins le coeur de nos poêtes...

     

    LASIDONIE


    3 commentaires
  •  

     

    Un  ancien poème revu et corrigé ; avec le temps apparaissent les maladresses, les inélégances des premières écritures  ! 

     

    La voix 

     

    La voix petite musique essentielle,
    Interprète privilégiée des mots
    Leur donne vie puissante, universelle
    Sait transposer leurs couleurs en écho

     

    Elle se joue des distances, du temps ;
     Sûre, entêtée, elle franchit l' espace
    Sans être invitée rompt l'isolement
    Occupe les pensées, laisse une trace.

     

    Tantôt, en dialoguiste d' un duo
    Elle s' invente instrument du harpiste, 
    Pour, discrète, accompagner le solo,
     Du prodigieux, prédominant, flûtiste.

        

     Tantôt,d'être l'ombre des mots lassée,
    Vexée par le  ballet de ces danseurs
    De l'écrit qui la tiennent éloignée,
    Elle s'affirme indispensable acteur  

    Lorsque le
      concert reste inachevé
    Elle fait silence
     , reprend sa place.
     Voix et mots sont partenaires parfaits
    Vibrante harmonie que rien ne remplace !

    SIDO

     

    >


    8 commentaires
  •       

        Hier c'était un poète inconnu qui s'était invité sur ma page. Aujourd'hui j'ai envie de le remplacer et de me dévoiler d'avantage :

     

     


      

     

     

    L'attente

       

    Attendre un peu, beaucoup,

    Passionnément, avec folie,

    C'est cette heure bénie

    De la rencontre, du rendez-vous

     

    Attendre c'est joie contenue,

    Emotion d'un coeur palpitant

    Qui guette fébrile, impatient,

    L'écho de la voix revenue.

     

    Mais attendre inutilement

    Déception, hélas, garantie

    Mal, révolte vive, infinie !

    Du pourquoi, tourment incessant.

     

    Pas du tout

    C'est choisir de bannir l'espoir,

    Cesser de persister à voir

    De vrais signes dans les cailloux !

     

    Marguerites,

    Après la marguerite, autant

    De  pétale du temps,

    Que j'effrite.

     

     


                                                                                                            Lasidonie

     

        

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique