•  

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

    Au pays des hommes bleus     

     

    Oh mon ami si tu le veux 

    Je te conduirai 

    Au pays des hommes bleus  

    Vers ces horizons dorés  

    Où l’esprit rêve dans les mirages  

    Apaisement d’un silence merveilleux  

    Dont tu seras l’otage  

    Consentant heureux.  

    Je te promets des aubes féeriques  

    Au départ de la lune,  

    Lorsque de ses rayons magiques  

    Son ami du jour nouveau  

    Fait rougir le sommet des dunes.  

    Je te ferai goûter à la fraîcheur de l’eau  

    De l’amitié  

    Née à l’ombre de l’oasis  

    A la chaleur du thé,  

    Quand les lumières palissent.  

    Si tu veux, je te conduirai…


    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

     


     

       Image Hosted by ImageShack.us

     

       Souvenir du sud marocain dans ces montages réalisés avec des photos, scannées, la qualité n'est pas très bonne , mais, dans la mesure du possible,  je préfère les illustrations personnelles...

     

     

     

     

    LASIDONIE

     


    12 commentaires
  •  

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

    Je suis ombre dans un désert de pierre   

    Branche fragile sous les vents violents   

    Tenue aux rochers je ne sais comment,   

    Pourquoi ! Je ne peux vivre sans lumière.     

     

    Je suis ombre dans un désert austère  

    Au froid confiée, du soleil éclatant

    Ignorée. Par un destin malséant  

    Je suis du regard d’un roc prisonnière.     

     

    Accourrez bourrasques et tourbillons   

    Désagrégez, arrachez ma prison !   

    Libérée, je ne crains plus les orages !   

     

    Vers la mer emportée toujours plus loin   

    Naufragée consentante sans besoin   

    J'irai vers le repos d’autres rivages.

     

     

                                                                                        

     

     

     

                                                                                        

     

     

                                                                                         LASIDONIE

      

     

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     

    "Là tout n'est qu'ordre et beauté

    luxe calme et volupté" - C. BAUDELAIRE

     

      

     

    Rêve d'antan

       

     

    Forêts de mes rêves roses d'antan  

    Vous souvenez-vous des éclats de rire  

    Que l'écho malicieux, charmant  

    Dans les sentiers s'amusait à conduire ? 

     

     

    Insouciance de mes vagabondages  

    Dans l'émerveillement de jours sereins,  

    Du bonheur des haltes sous vos ombrages.  

    La source au loin semblait me dire, viens. 

     

     

      

     

    Vous étiez belles, forêts parées de bleu  

    Ou bien de rose, comme mes espérances  

    D'avoir de son amour bientôt l'aveu.  

    Griserie, J'en chantais l'exubérance.   

     

     

    Instant de bonheur gravé, ineffable  

    Qui ravive la douleur du jamais,  

    Me fait  te détester, forêt coupable  

    De m'avoir tant fait rêver qu'il m'aimait.

     

    LASIDONIE

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Tu m'enveloppes de ton voile opaque

    Tristesse mer sombre de solitude   

    Toi, l'épais linceul de mes certitudes

    Renvoyées sans cesse par le ressac.

    Tristesse fleuve amer de lassitude

    Tu deverses les regrets et les chagrins,

    Nourris ces mortelles inquiétudes

    Aliments cruels d'un tourment sans fin.

    Quand donc trouveras-tu un autre asile ?

    Accorde moi un instant de repos.

    Ne peux-tu laisser mon âme fragile

    Voguer hors du tumulte de tes flots,

     

    Retrouver les riantes espérances

    Compagnes discrètes du firmament ?

    Oh, m'enivrer des joies de ton absence

    Rêver à la lune in docilement !

     

    LASIDONIE


    9 commentaires
  •  

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

    Renaissance    

     

    Viens, allons voir la mer  

    Elle nous offrira ses merveilles  

     Ses turquoises et ses soleils 

    l'argent  

    De sa fraîche écume  

    Et le léger frémissement 

     De ses crêtes  

    Vois-tu  

    Quand mon regard lointain épouse  

    De ses ondoiements irisés  

    Les reflets  

    Quand il vogue vers l'infini,  

    Noce de l'eau et du ciel,  

    Toute la vie originelle  

    M'appelle  

    De sa puissance,  

    Mon âme vivifiée, sereine  

    Accueille la renaissance  

    Qui en chasse les peines !  

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us  

     

     

    Elle attend  

    Notre séduisante gitane,  

    Viens,  

     Elle nous étourdira  

    Jusqu'au couchant  

    De sa danse, de son hymne  

    De joie.    

     

       

     

      

                                                                                                       LASIDONIE


    18 commentaires
  •  

     Parler, dire, exprimer, énoncer, expliquer,  que de termes pour évoquer le langage oral ! Mais il a  un autre langage, discret, tout aussi riche et chaleureux...

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

      

    Les mots,

    Trouver les mots !

    Ils chanteraient à ton coeur

    La musique qui ensorcelle

    Ou celle

    Qui drape de manteau de velours

    Les sons les plus simples, les plus courts,

    Ils feraient briller d'or

    Le bijou des tendresses

    Murmurées tout bas

     Quand la terre s'endort.

    Mais ces mots là

    Que ne peuvent former mes lèvres

    Sont contenus dans mes yeux

    Quand je te regarde,

    Dans la douceur de ma main

    Qui, timide,

    cherche la tienne, se hasarde.

    Ce chant du silence

    Tu le comprends, tu l'écoutes

    Tu l'aimes.

     

     

     

                              LASIDONIE

     

     


    23 commentaires
  •  

      Ce titre n'a pas la prétention d'évoquer Shakespeare...Il se présente spontanément à la mémoire lorsque la lumière du jour vous détourne du mystère paisible ou tourmenté de l'obscurité.

     

     

    L'esquif    

     

    Songe de mes nuits, veilleur attentif   

    De mes rêves dorés, tu es l'esquif   

    Qui me berce dans la douceur du soir   

    Lorsque les vagues furieuses apaisées   

    De leur vive rumeur désespérée   

    Endorment ma mémoire et mes espoirs   

    Eteignent les douloureux souvenirs !   

    Avec toi je m'achemine, légère,   

    perpétuelle et fidèle étrangère   

    Vers des contrées nouvelles à découvrir.   

     

    Image Hosted by ImageShack.us 

    M'apparaissent, dans un halo qui m'inonde   

    Des silhouettes gracieuses, vagabondes   

    Traces éthérées d'images de bonheur   

    Quand les désirs de l'âme inassouvie   

    S'abreuvaient à la fontaine de vie   

    Riche de ses généreuses faveurs.   

    Songe de mes nuits, mon esquif errant   

    Approche moi encore de cette source !   

    Que finisse mon épuisante course !   

    Voguons loin des tumultes déchirants.  

        

    Image Hosted by ImageShack.us

     Mes sommeils dépeuplés de leurs chimères   

    Seront voyages d'une passagère   

    Dans les profondeurs de la nuit marine   

    Sur laquelle tu veilleras, rassurant   

    Prompt à chasser les fantômes d'antan.   

    Le rayon ami de lune opaline   

    Guidera ta voile. Bel esquif efface   

    De mon aurore les ombres tenaces   

    Voguons encore dans la lumière du jour   

    Dans une éternelle danse d'amour.

     

     

     

                                        Lasidonie

     

     

     

      


    28 commentaires
  •  

     

    Si J'étais?   

     

    Ah comme j'aimerai pour une fois  

    Me sentir comme la pie  

    Qui jacasse sans  nul souci  

    Dans les prairies ou les sous-bois  

    Inventer les perles qu'il faut  

    Pour décrire la bonne humeur  

    Et pouvoir le crier bien haut  

    Sans états d'âme, avec ardeur.  

    Ou bien revêtir les plumes du paon   

     

     

     

      

    Image Hosted by ImageShack.us

     Pour séduire tous les esprits

    Par la couleur, le chatoiement

     

    De récits légers, si jolis,

     

    Qui déploieraient leur artifice

    D'espièglerie primesautière

    Bien enrubannée de malice,

    Toute la panoplie pour faire la fière !

    J'ai prié, supplié, c'est sans espoir

    Ni pie, ni paon, mais un Bernard-l'hermite

    Tapi dans sa coquille provisoire

    Solitaire laborieux sans pépite

    Aux grises humeurs vagabondes

    Telle je suis au flux de l'onde.

     

                                                     LASIDONIE

     

     

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique