•  

     

     

    Mon pseudonyme "SIDO" je l'ai emprunté à celle qui sût, avec quelle finesse, quelle poésie, traduire les petites choses simples de la vie. Sensations, sentiments, tout chez elle est délicatesse !

    Partageons cette petite bouffée de plaisir littéraire.

     

     

     

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

     

    "O géraniums, ô digitales… Celles-ci fusant des bois taillis, ceux-là en rampe allumés au long de la terrasse, c’est de votre reflet que ma joue d’enfant reçut un don vermeil. Car « Sido » aimait au jardin le rouge, le rose, les sanguines filles du rosier, de la croix de Malte, des hortensias et des bâtons de Saint Jacques, et même le coqueret alkékenge, encore qu’elle accusât sa fleur, veinée de rouge sur pulpe rose, de lui rappeler un mou de veau frais… À contrecœur elle faisait pacte avec l’Est : « Je m’arrange avec lui », disait-elle. Mais elle demeurait pleine de suspicion et surveillait, entre tous les cardinaux et collatéraux, ce point glacé, traître, aux jeux meurtriers. Elle lui confiait des bulbes de muguet, quelques bégonias, et des crocus mauves, veilleuses des froids crépuscules.  

     

     

     Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

           

     Hors une corne de terre, hors un bosquet de lauriers-cerises dominés par un junko-biloba – je donnais ses feuilles, en forme de raie, à mes camarades d’école, qui les séchaient entre les pages de l’atlas – tout le chaud jardin se nourrissait d’une lumière jaune, à tremblements rouges et violets, mais je ne pourrais dire si ce rouge, ce violet dépendaient, dépendent encore d’un sentimental bonheur ou d’un éblouissement optique. Étés réverbérés par le gravier jaune et chaud, étés traversant le jonc tressé de mes grands chapeaux, étés presque sans nuits… Car j’aimais tant l’aube, déjà, que ma mère me l’accordait en récompense…

     

      [   ]    À trois heures et demie, tout dormait dans un bleu originel, humide et confus, et quand je descendais le chemin de sable, le brouillard retenu par son poids baignait d’abord mes jambes, puis mon petit torse bien fait, atteignait mes lèvres, mes oreilles et mes narines plus sensibles que tout le reste de mon corps… J’allais seule, ce pays mal pensant était sans dangers. C’est sur ce chemin, c’est à cette heure que je prenais conscience de mon prix, d’un état de grâce indicible et de ma connivence avec le premier souffle accouru, le premier oiseau, le soleil encore ovale, déformé par son éclosion…"   

       

    Extraits de "SIDO", roman de COLETTE

     


    ( Photos rapportées de mon voyage)    LASIDONIE

     


    10 commentaires
  •  

     


    Un auteur dont j'ai cité deux des poèmes, m'ayant fait la surprise de quelques mots sur  ce blog, j'ajouterai l'un de ses " Euphorismes " tout à fait adapté  à ce symbole du muguet, et , curieusement, à ce que l'on entend ici ou là, quand malgré soi, le son d'un téléviseur vient perturber votre bienheureux silence...


     

     "L'oisiveté est peut-être mère de tous les vices, mais le travail n'en est pas pour autant le père de toutes les vertus."


     


    Quelque part en CRETE


    G. LACROIX

     

    ****


    Et en relisant cet article de 2007, j'ai envie d'ajouter ce jour :

    En ces temps de "Travailler plus, pour gagner moins"



    Quelque part en INDE


    Je choisis le vice à la vertu ...

    Lasidonie


    />

    13 commentaires
  •  

     

    N'avez vous pas remarqué comme la nature est bavarde ? Un brin d'observation, quelques mots  à l'esprit ...

      Laissons les penseurs exprimer ce que nous disent les fleurs ...

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     "La démesure en fleurissant produit l'épi de la folie et la recolte est une moisson de larmes "--  ESCHYLE (antiquité grecque)


     

     

     

     "L'abeille trouve naturellement les plus aigres fleurs, et parmi les plus âpres épines le miel le plus parfait et le plus utile "

     J. AMYOT (16eme)


     

    Image Hosted by ImageShack.us


     "Au lieu de se plaindre de ce que la rose a des épines il faut se féliciter de ce que l'épine est surmontée de roses et de ce que le buisson porte des fleurs"

     J. JOUBERT (18eme)

     

    Bien entendu toute ressemblance avec des situations ou des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite !!

    LASIDONIE


    21 commentaires
  •      

     Deux citations qui conviennent à mon état d'âme, et à mes essais d'en changer...

     

     

     

            "Peut-on traiter d' hypocrite un homme qui essaie de sourire malgré une rage de dents ?" Grégoire Lacroix


         " Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer".
    Beaumarchais (Pierre Augustin Caron de)
     

     

     

     

     J'ai ma "rage de dents" symbolique, pour la calmer je regarde les fleurs

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us 

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    ou j'admire la nature...

    Oubli du ..."mal de dents"...

     

    LASIDONIE


    21 commentaires
  •  

     

    "Le bonheur est comme un frêle voilier en pleine mer : il suffit d'un orage pour le détruire"

    Lena Allen-Shore "Ne me demandez pas qui je suis"


    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

      LE bonheur ? ou LES bonheurs !  Y croire ? ...Comment éviter les orages, les tempêtes...Toute vie est ballottée comme ce voilier entre les creux de la houle et le sommet de la crête. Tenir ? espérer ? Mais retrouver encore et toujours le va et vient incessant du flux et du reflux.. ! Où se situe LE bonheur ? Ou juste les petits bonheurs ? Dans la recherche des eaux calmes trouvées après errance ? Ou dans l'abandon au gré des éléments, passivité sans joie ni peine, sans douleur. S'en remettre au destin...Le voilier est usé : Un port ou le naufrage ! Je n'ai pas la réponse.


      Lasidonie


    20 commentaires
  •  

     J'ai demandé à trois poètes de me donner une réponse, moi qui suis hantée par les images "d'avant", vestiges qui résistent...

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    volubilis- maroc


     Passons, passons puisque tout passe

    Je me retournerai souvent

    Les souvenirs sont cors de chasse

    Dont meurt le bruit parmi le vent

     

     G. Apollinaire

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

    Rome partie antique


     

    "Les souvenirs sont du vent ils inventent les nuages"

    Jules Supervielle


     

     

     

     

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    "Le souvenir est un poète, n’en fais pas un historien"

    Paul Geraldy


    Paul Geraldy m'a donné la meilleure réponse : mes souvenirs ne sont pas des ruines, ils doivent vivre de la vie de mes rêves.


    LASIDONIE

     

     

     


    14 commentaires
  • Jour de pluie et de vent violent en ce jour de dimanche, j'ai écouté le dialogue chuchoté par des esprits  qui planent quelque part dans les mémoires.

      

     

       

     

      Albert Brie médite à voix basse en écrivant "le mot du silencieux" :   

     

    "Ciel, lieu des délices que l'on dit être le paradis et d'où nous arrivent aussi la pluie, la foudre, la grêle et les bombes !".    

     

      Baudelaire  lorsqu'il s'agit du ciel lourd ne peut s'empêcher de lui donner la réplique :    

     

    " Le ciel ! Couvercle noir de la grande marmite où bout l'imperceptible et vaste humanité ! ".   

     

      Le sage Curé d'Ars, à son tour intervient connaissant les penchants du poète :    

     

    "Dans le monde on cache le ciel et l'enfer : le ciel parce que si l'on en connaissait la beauté on voudrait y aller ; l'enfer, parce que si l'on en connaissait les tourments on voudrait les éviter coûte que coûte".   

      

      Retour enflammé de Charles envoûté par les fleurs du mal :  

             

        "Plonger au fond du gouffre, enfer ou ciel qu'importe ? Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau" !  

     

    Alors moi je me réfugie dans les fulgurances du ciel d'hier pour oublier l'enfer !

            

    Image Hosted by ImageShack.us 

     

     

    Et je perçois les paroles douces du jeune Rimbaud captant mes pensées :


     Vois  " le ciel est joli comme une fée".  

      

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

    LASIDONIE


    19 commentaires

  •   Mon univers s'élargit aujourd'hui à la chanson, non pas celle née d'un poème d'Aragon, ou celle des incontournables poètes comme J. Brel, non, celle toute simple, sans recherche, sur un thème banal, l'AMOUR, mais si criante de vérité  qu'elle touche.  C'est ce que je ressens devant ce texte de WILLIAM SHELLER : les amoureux sont seuls au monde, autour d'eux rien n'existe que l'envie de leur ressembler.

     

    Image Hosted by ImageShack.us 

     

    Pourquoi les gens qui s'aiment

    sont-ils toujours un peu les mêmes

    ils ont quand ils s'en viennent

    le même regard d'un seul désir pour deux

    ce sont des gens heureux

     

    Pourquoi les gens qui s'aiment

    sont-ils toujours un peu les mêmes

    quand ils ont leurs problèmes

    ben y a rien à dire y a rien à faire pour eux

    ce sont des gens qui s'aiment

     

    Et moi j'te connais à peine

    mais ce serait une veine

    qu'on s'en aille un peu comme eux,

    on pourrait se faire sans qu'ça gêne

     de la place pour deux,

    mais si ça n'vaut pas la peine

    que j'y revienne

     il faut m'le dire au fond des yeux

    quelque soit le temps qu'ça prenne

     quel que soit l'enjeu

    je veux être un homme heureux !

     

    Pourquoi les gens qui s'aiment

     sont-ils toujours un peu rebelles

    ils ont un monde à eux

    que rien n'oblige à ressembler à ceux

    qu'on nous donne en modèle !

    Pourquoi les gens qui s'aiment

     sont-ils toujours un peu cruels

    quand ils vous parlent d'eux

     y a quelque chose qui vous éloigne un peu

    ce sont des choses humaines !

    )))))))))

    quelque soit le temps qu'ça prenne

     quel que soit l'enjeu

    Je veux être un homme heureux !

    LASIDONIE


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique