• Partir pour s'aimer...



    Image Hosted by ImageShack.us





    Savoir s'en aller

    Avant qu’il ne soit trop tard,
    Que de lourds orages
    N’emportent les images
    Des bonheurs passés.
    Savoir s'en aller
    Avant  de découvrir la haine
    De soi, des autres, de l'autre,
     Les stériles regrets,
    Les amertumes vaines.
    Savoir prendre une autre route
    Eloigner les doutes,
    Les peurs, les hésitations,
    Retrouver l’horizon
    Se noyer dans la lumière du ciel.
    Pouvoir  s’en aller
    A la recherche de soi
    Après un difficile voyage
    Dans l’obscur du réel
    Qui plombe tout désir, toutes joies.

    Pouvoir s’en aller
    Et découvrir la paix !


    LASIDONIE
    « De vagues en vagues, de l'éphémère à la rêverie...Elle et Lui, premices d'une rencontre, suite »

  • Commentaires

    20
    salamone giuseppe
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:36
    Bonsoir Mme Sido, votre poème on ne peut que l'aimer. 

    Les voyages sont des rêves, les routes aussi belles 
    Soient-elles sont sinueuses, mystiques, réelles. 
    Pouvoir s'en aller c'est bien évidemment possible, 
    Dans la joie, la paix, avec l'harmonie pour cible. 
    Pouvoir s'en aller, pouvoir s'en aller enfin serein. 
    Pouvoir s'en aller d'accord! un jour, une nuit, demain.
    Pouvoir prendre le long corridor où la lumière dors
    Pouvoir choisir dans le labyrinthe la douceur du dehors.
    19
    Lundi 24 Mars 2008 à 21:09
    Magnifique ! et la photo pour l'illustrer aussi. Savoir partir, c'est l'intelligence qui parle, mais pouvoir c'est le coeur qui parle. Partir vers l'ailleurs, mais sans faire souffrir, partir en égoïste et laisser les "plombages" - sourire - mais hélas ce sont ces plombages qui font hésiter.. remords de conscience - bref tu sais le dire mieux que personne. Ce poème est d'une grande qualité, bisous 
    18
    Mercredi 19 Mars 2008 à 17:24
    bonne fin de journée...alors...
    17
    Mercredi 19 Mars 2008 à 14:05
    S'en aller vant qu'il ne soit trop tard, difficile départ, mais si c'est pour trouver la paix, alors il ne faut pas hésiter
    Encore très joli
    Bisous
    16
    Mercredi 19 Mars 2008 à 09:53
    Bouleversant d'humanité mon Amie. Je t'embrasse avec tendresse. michel.
    15
    Mercredi 19 Mars 2008 à 03:25
    Une p'tite trace de mon passage.  Je pense à toi.

    Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.
    14
    Mardi 18 Mars 2008 à 23:55
    C'est vrai que le besoin de se retrouver , de s'isoler se fait de plus en plus sentir dans ce monde de bruit et de stress permanent où plus personne ne s'écoute! Mais il faut aussi que l'autre entende ce désir de solitude sinon le depart est trop lourd à porter.
    13
    Mardi 18 Mars 2008 à 22:09

    Faire ses bagages
    N'emporter que l'essentiel
    Ranger les souvenirs
    Dans un tiroir de sa mémoire
    Ne pas se retourner
    Pour ne pas regretter
    Se dire que c'est mieux ainsi
    Pour soi, pour lui, pour eux
    Ne pas réfléchir à cet instant
    C'est futile et culpabilisant
    C'est inutile et traumatisant
    Ne pas laisser de mot
    Sur la table de la cuisine
    Laisser la maison en l'état
    Fermer la porte
    Lacher la poignée
    Monter dans le taxi de la vie
    Prendre son train du lendemain
    Et tout recommencer
    Autrement, différemment,
    Se donner cette chance
    S'offrir ce courage
    D'être celle que l'on caché
    Aux autres
    Depuis si longtemps...

    12
    Mardi 18 Mars 2008 à 17:52
    je regarde la liste de ce que tu aimes et détestes, nous sommes parfaitement en accord, sauf sur le fantastique, je n'ai jamais réussi à lire Dune..
    Amitiés
    11
    Mardi 18 Mars 2008 à 17:49
    Quitter ce que l'on aime avant qu'il nous quirre, difficile, déchirant .....
    10
    Mardi 18 Mars 2008 à 11:47
    Parfois il faut partir. Parfois on veut rester. Personne pour nous retenir. Joli texte à ce propos.
    9
    Mardi 18 Mars 2008 à 11:10
    Comme toi, Sido, je dis toujours que les regrets sont stériles.
    Le " Vouloir " est une étape ; puis viennent la compréhension et la certitude. Enfin, on accède au " Pouvoir "...

    Ce Poème est magnifique, en ce qu'il ne triche pas : si tu peux transcrire ton sentiment avec des mots d'une telle force, c'est que tu possèdes, en toi, cette Force.

    Je t'espère un retrait salutaire...et le plus court possible !

    Bien à toi,                       Alice.
    8
    Mardi 18 Mars 2008 à 11:06
    tes poèmes sont beaux mais plein d'amertume. !!!!

    Bises x2
    7
    Mardi 18 Mars 2008 à 09:50
    Alain, Tout est dans le verbe POUVOIR  !
    6
    Mardi 18 Mars 2008 à 08:10
    "...Pouvoir s'en aller
    à la recherche de l'autre
    après un délicieux voyage
    qui exalte tout désir, toutes joies
    pouvoir s'en aller
    vers la paix ! "

    cordialement, Sido
    alainB
    5
    Mardi 18 Mars 2008 à 07:18
    Partir avant qu'il ne soit trop tard, mais le plus dûr ensuite c'est de revenir.... Bises
    4
    Mardi 18 Mars 2008 à 07:17
    Non mais , c'est être un peu maso , non!

    Rester jusqu'à ce que l'amour nous consumme , ça existe aussi


    bon avec un jour de retard je te souhaite un joyeux anniversaire , plein de bnne choses

    jupi
    bisous
    3
    Mardi 18 Mars 2008 à 06:53
    démarche difficile et pourtant essentielle...
    2
    Mardi 18 Mars 2008 à 05:58
    Partir ailleurs mais revenir toujours....
    Belle journée à toi
    1
    Mardi 18 Mars 2008 à 04:01
    Oui, savoir s'en aller pour retrouver la paix, je te la souhaite, ma belle amie.

    Texte très émouvant... soupir....

    Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :