• Page feuilletée, tendresse

     

    Un poème paru sur ce blog en 2007 proposé en "vide grenier" aujourd'hui avec une autre ilustration

     

     

     

    Le manuscrit

     

     

    J’aurais voulu te voir écrivain à plein temps

    Encrer de bleu les lignes gaies de mon présent

    Avec ces petits riens, des mots de franc partage,

    Des pensées anodines qui du mal soulage.

     

    Ou t’imaginer en poète de mes nuits

    Pour mettre en rimes roses mes songes trop gris

    M’accompagner en troubadour jusqu’à l’aurore

    Avec des mélodies qui, la détresse, ignore.

     

    Le sablier aurait laissé couler, jaloux,

    Ses grains effrités, quelle importance après tout 

    D’ainsi ponctuer de gouttelettes séchées, 

    Larmes oubliées, toutes les pages tournées !

     

    Quelques notes tu as pu laisser au hasard

    Sur un manuscrit jauni exposé sans fard !

    O pouvoir devenir ta geôlière asservie

    Pour t’emprisonner dans le livre de ma vie !



    blog-0947-le-manuscrit.jpg 

     

    Lasidonie

    « Un tanka sur de l'insolite , échos bulgaresLa voix du silence »

  • Commentaires

    6
    Lundi 6 Décembre 2010 à 18:30
    Je relis ce poème écrit avant ton départ au Japon,... Il est génial ! Une mélodie fluide, harmonieuse et touchante....
    De nouveau je pense à Marceline Desbordes-Valmore

    bise
    alainB
    5
    Mardi 23 Novembre 2010 à 19:47
    elle est belle cette photo, elle invite à l'évasion, mais aussi ... au temps qui passe et qui est
    4
    Mardi 23 Novembre 2010 à 11:31
    Photos et textes essentiels, riche combinaison qui permet d'extérioriser son ressenti. J'aime donc et je reviens bien vite.
    3
    Vendredi 19 Novembre 2010 à 20:26
    Le manuscrit de la vie, à défaut du sablier.. complété d'une jolie illustraton. Je t'invite à venir voir ce magasin particulier qui fait mon article de la semaine, tu vas voir Sido. il devrait te plaire. A bientôt Sido bisous
    2
    Samedi 13 Novembre 2010 à 15:30
    très joli texte... Bisous et belle journée
    1
    Samedi 13 Novembre 2010 à 11:35
    Moi aussi j'en suis rendue au "vide grenier".... Mais j'aime bien ce poème et je ne m'en souviens pas. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :