• Noce SARDE d'autrefois, un poète italien : PETRARQUE

     

     Lorsque l'inspiration est paresseuse, la photo vient à son secours !

      Nous entrons dans la saison du gris, aussi de la couleur avant toute chose ; C'est ce que vous proposent ces souvenirs photographiques pris en Sardaigne lors d'une commémoration...Sans oublier la poésie, les uns n'allant pas sans l'autre chez Sido !

     

     

    P1030196-couple.jpg

     

    Ne manque pas une "chemise rouge", même au toutou...

     

    P1030192noce.jpg

     

    Bien que les époques soient différentes (années 1300), mais le sujet proche, je propose la lecture (traduite) d' un poème du grand écrivain italien PETRARQUE ( qui a vécu en partie à Avignon et Fontaine de Vaucluse), connu pour ses très beaux sonnets écrits pour  LAURE DE NOVES, son amour passionné resté sans espoir.

     

    Béni soit le jour, bénis le mois, l'année
    Et la saison, et le moment et l'heure, et la minute
    Béni soit le pays, et la place où j'ai fait rencontre
    De ces deux yeux si beaux qu'ils m'ont ensorcelé.

    Et béni soit le premier doux tourment
    Que je sentis pour être captif d'Amour
    Et bénis soient l'arc, le trait dont il me transperça
    Et bénie soit la plaie que je porte en mon coeur

    Bénies soient toutes les paroles semées
    A proclamer le nom de celle qui est ma Dame
    Bénis soient les soupirs, les pleurs et le désir.

    Et bénis soient les poèmes
    De quoi je sculpte sa gloire, et ma pensée
    Tendue vers elle seule, étrangère à nulle autre

     

    Francesco Pétrarque
    (1304-1374)

     

     

      LASIDONIE

    « Un sonnet pour du bleu, nostalgieLà-haut, le bal du soir »

  • Commentaires

    5
    Mardi 29 Novembre 2011 à 15:10
    beaucoup de plaisir à voir et à lire cet article
    besos
    tilk
    4
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 19:34
    Bien que l'auteur soit d'un siècle lointain, ses mots restent contemporains et le poème élève la joie du lecteur partageant le sentiment qui s'en dégage. Merci pour m'y avoir conduite.
    Douce soirée dominicale.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 18:48
    Bonsoir Sido

    Ce poème est superbe, et une belle découverte qui me rappelle aussi un certain jour béni.Hélas que reste-t-il de ce jour au fil des années . Même nos proches ont tendance à les oublier ces jours si beaux, j'ai presque plus de peine encore pour eux que pour moi-même
    Douce Sido, je ne t'oublie pas,sinon que je suis depuis juin prisonnière de certains maux dont j'ignore la fin .Moralement épuisée .Bisous à toi, je vais lire tes derniers articles, mais à vide de commentaires ,le temps n'est pas au meilleur sur la blogsphère
    2
    Samedi 26 Novembre 2011 à 11:48
    De la chaleur du rouge et visages enthousiastes de quoi réchauffer ce week-end dans le brouillard. Merci Sido
    1
    Samedi 26 Novembre 2011 à 10:32
    Magnifiques : poème et photos. Merci Sido
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :