• Naufragé dans la tempête.



    Poème s
    orti de mes tiroirs : La tempête comme toutes les tempêtes se calme--répit des naufragés--pour renaître un peu plus tard. Malheur à ceux qui n'ont pu trouver de bouée ...



    Image Hosted by ImageShack.us

    L’horizon se charge, s’assombrit, noircit.

    De lourds nuages emprisonnent l’aurore

    M’enveloppent, annonciateurs de la nuit.

    Comment échapper au mal qui dévore,

    C’est fini !

     

    Reverrai-je le port

    Cette halte attendue

    Pour abriter un corps

    Et son âme éperdue.

     

    Pèse sur moi cette sombre menace

    De cet orage si dévastateur

    Qu’il m’emporte, me pousse de guerre lasse

    Vers un inconnu hostile, sans lueur

    Il me glace !

     

    Où trouver un répit

    Dans la ronde infernale

    Des écueils et des cris

    Dans la peur qui s’installe !

     

    Semblait proche le rivage accueillant

    Aperçu en rêverie apaisée

    Echappée des tumultes grandissants,

    Abri, refuge d’une âme épuisée,

    Si tentant !

     

    Mais tout n’était que songe

    La  lumière, illusion,

    Tout n’était que mensonge

    Le mirage, un félon.

     

    Le clair pour rêver à la lune, éteint

    Mort le soleil, hors d’atteinte l’étoile

    Naufragée sans bouée, sans lendemain

    Adieu boussole j’arrache ma voile

    J’écris fin.


    (Poèmes 2005)
    LASIDONIE

     

    « Petit poème d'amour : J.PrévertComme un volcan, poésie intimiste...rediffusion »

  • Commentaires

    12
    Mercredi 2 Avril 2008 à 15:21
    Espérons que cette tempête s'est apaisée.
    Belle image
    11
    Mardi 1er Avril 2008 à 10:03
    Le jour succède à la nuit.
    Qu'il est prenant ce poème de 2005 Sido, jusqu'aux tripes. Tu décris si bien l'épuisement.
    On pourrait dire que tu es une survivante.
    La photographie est superbe

    Tendresse
    10
    ABC
    Mardi 1er Avril 2008 à 09:33
    Au cœur de la tempête une ancre jetée
    Mince espoir de ne pas sombrer !
    9
    Mardi 1er Avril 2008 à 08:18
    il n'est pas vendredi mais ça sent le poisson aujourd'hui !!!
    8
    Mardi 1er Avril 2008 à 08:03
    Ne jamais écrire fin...il y a toujours une suite possible !
    7
    Mardi 1er Avril 2008 à 04:41
    Un p'tit coucou pour te souhaiter une belle journée, ma belle amie.

    Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec
    6
    Lundi 31 Mars 2008 à 20:35

    tes poèmes sont bien tristes, ils me ressemblent un peu...
    Nous ne sommes qu'apparence, toujours cacher cette tristesse qui nous habite.
    Bisous du soir.

    5
    Lundi 31 Mars 2008 à 16:00
    Bonjour mon Amie, mon commentaire pour ici à pris place "chez-moi" (rire) Alors...

    Pensées pour mon Amie.

    michel
    4
    Lundi 31 Mars 2008 à 08:30
    Heureusement qu'il y a eu des suite !!

    Bonne journée Bises x2
    3
    Lundi 31 Mars 2008 à 08:28

    bisous du matin , malheureusement avec le retour de la pluie ! bon lundi, christel

    nb: aujourd'hui http://annecymaville.over-blog.com/ a un an !!!

    2
    Lundi 31 Mars 2008 à 08:15
    Ton texte "Naufragé(e) dans la tempête, m'a fait penser que souvent dans nos vies, nous traversons aussi des mauvais moments qui ressemblent à un naufrage, mais il faut garder en tête, le port, il faut tout faire pour l'atteindre, le soleil luira à nouveau.

    Voilà ma réflexion sur ton si beau texte, merci, ma belle.

    Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.
    1
    Lundi 31 Mars 2008 à 07:10
    le navire rerouvera le cap...
    Bisous Sido
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :