• MOUVEMENTS POETIQUES , début xxèm. siècle.

    Un peu d'histoire littéraire : les mouvements poétiques du XX ème s (1)
     
     
    On ne peut parler du SURREALISME sans ce qui l'a précédé. Aussi cet article, demandé gentiment par Dan, débute sur les premières années du siècle, période de grande évolution dans tous les domaines artistiques, dont la guerre allait laisser son empreinte. Pas de cours ici, juste quelques notions.
     
    La poésie d'avant 1914
     
    Le symbolisme (Baudelaire pour ne citer que lui) avait déjà opéré des changements dans la poésie classique. A sa suite de nombreux écrivains ont posé, dans des manifestes, des questions sur ce qu'est la poésie ( Dan aussi?). Les revues se sont multipliées, les rencontres, cafés littéraires (on y revient avec les cafés philo ou psycho, etc.?) où se côtoient tous les artistes, écrivains, peintres, musiciens, à Montparnasse, puis à Montmartre (Cocteau, Matisse, Satie)
     
    1/ La poésie obéissant à la raison ou est-elle élan mystique ?
    2/La poésie doit-elle véhiculer des idées ?
    3/La poésie doit-elle rester claire accessible à tous («  populiste ») ou peut-elle être Hermétique ? (« Esotérique » celle de Mallarmé par ex.)
    4/La poésie doit elle continuer à suivre la tradition de la structure classique où s'en libérer : délire verbal, assonances, rythmique mélangée ou prose rimée.
     
    A ces questions chaque écrivain a répondu selon sa personnalité (F Jammes, Paul fort ?). Mais si la poésie reste chant, elle introduit de plus en plus le vers libre (plus court ou variable sans division nette en strophes. Deux exemples différents se détachent : Paul Valéry et Guillaume APOLLINAIRE
     
     P. VALERY (1871-1945)
    oeuvre principale "Charmes"
     
     
    Des idées métaphysiques souvent, au service de la poétique, une recherche de la musique, du perfectionnisme des mots choisis (sens exact images, rythme) une métrique classique mais sans grandiloquence, ni éloquence lyrique pure (Hugo). C'est l'Héritage du symbolisme, du romantisme, allié à la modernité. La clarté et la concision et la profondeur :
    «  Le don de vivre a passé dans les fleurs »
     (" le cimetière marin")
     ou  vers célèbre : « Le vent se lève, il faut tenter de vivre ».
     
     
    G. APOLLINAIRE
    Oeuvres : Alcools, Calligrammes
     
    Considéré comme le plus novateur et précurseur des Surréalistes. Il lui donnera son élan.Tout d'abord proche du symbolisme presque classique dans la versification, la sensibilité exprimée, vous connaissez tous :
     
     «  Sous le pont Mirabeau coule la Seine? »
     
    très vite il aspire à la  recherche d'une poésie innovante ( variation métrique, prose rimée) donnant à l'actualité, au quotidien sa place (inspiration aussi dans les brèves de comptoirs) pas ou peu de ponctuation avec une mise en forme surprenante, étrange : «  zone ».
     
     « Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
    Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux ».
     
    La peinture y est présente «  Moi aussi je suis peintre » dit-il. Poésie cubiste.
     Dans « Calligrammes » par ex. il propose visuellement un dessin fait de vers. Le plus connu « La colombe poignardée et le jet d'eau.
     
     Il fut entre autre l'ami de R. DELAUNAY premier pas vers la
    premier pas vers la peinture non figurative,



     de PICASSO, VLAMINCK Ou D'Henri ROUSSEAU (dit douanier Rousseau) pour lequel il a posé
     (Articles écrits sur le cubisme, illustration d'un recueil par R.DUFY)
     
     
     
     La guerre de 14/18 le touche de prés (trépané) : de nombreux poèmes ecrits à ce sujet dans « calligrammes ».
     Son rayonnement sur le milieu artistique de ces années (il meurt en 1918) fut très fort.
     
     
     
     
     
     
       Si je ne vous ai pas barbés...demandez la suite ...pour les surréalistes
     
     
     
     
    LASIDONIE
     
    « Coucher de soleil sur la mer, palette de couleursLe SURREALISME: poesie, peinture , sculpture »

  • Commentaires

    10
    Noëlle
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:48

    Bien ,Lasidonie. Continue.J'attends la suite, demain.Noelle

    9
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:00

    Bonjour  ,tres interessant  cet article j'attend la suite bon vendredi

    8
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:06
    Je ne suis pas une fan du surréalisme peut-être parce que je ne suis pas une experte en peinture, mais j'ai eu un déclic en allant voir le Musée de Picasso à Paris, je me suis aperçue que tout n'était pas détestable dans ce qu'avait fait ce cher homme, et je me suis même mise à apprécier certaines de ces oeuvres. Très bon article bisous et bonne journée
    7
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 07:43
    Coucou!!! aujourd'hui c'est grosse journée , alors j'ai peu de temps pour passer partout , du coup , copié/collé pour tout le monde !!! pas de jaloux !!!! Sur mon autre blog , les premières photos du concert de Barrueco sont en ligne ( ben oui , je pouvais pas ne pas parler de mon barruec' quand même !!!). Je vous embrasse et promis demain je prends un petit moment pour chacun ! Bonne journée , christel
    6
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 07:29

    Coucou Lasidonie
    Le surréalisme chez les peintres, ma toujours fasciné je ressens personnellement chez eux, ce besoin de s’extérioriser dans un monde en quelques sorte irréaliste de la vision que nous avons en commun de tout ce qui nous entoure. A bientôt bises la Varlope   

    5
    Jeudi 21 Septembre 2006 à 21:53
    bonsoir Sido,

    je suis très loin de tout cet univers Sido, mais point hermétique à cela, j\\\'aime bien qu\\\'on choisisse pour moi les poêmes, et en cela les blogs me font redécouvrir la poésie que j\\\'avais abandonnée à l\\\'école "forcée".
    Lorsque j\\\'étais jeune je me suis cassé la tête avec les Frères  Karamasov  (je sais ce n\\\'est pas du tout poêtique).
    avec explication de texte comme on disait à l\\\'époque, la crise oui.

    après j\\\'ai eu uune époque SF avec Isaac asimov, Kurt vonnegut, Edmund Cooper et un autre très célèbre dont je ne me souviens plus le nom , zut.
    bref ensuite j\\\'ai beaucoup travaillé et maintenant je suis un peu usé;
    je suis un peu retourné vers la lecture, et puis cela m\\\'a passé;
    maintenant je suis piégé par un blog.

    comme tu vois je suis un peu "juste" coté littérature.
    Alors je flane sur les blogs.
    Je vais donc ressortir Guillaume Apollinaire et "essayer" de relire Alcools.

    Bonsoir Sidonie
    4
    Jeudi 21 Septembre 2006 à 20:45

    Tout est interférence, Les questions d'ordre philosophique rejoignent les questions fondamentales posées par tout un chacun. Gauguin a intitulé un tableau majeur " d'où venons nous, que sommes nous ,où allons nous". Prétendre pouvoir les résoudre est utopique, chacun fait comme il peut avec sa reflexion perso !

    Se Fâcher ?  oh! non, avec de l'intelligence on résout bien des contrariétés.. Je te souhaite une meilleure journée demain. Bises. Sido

    3
    Jeudi 21 Septembre 2006 à 19:27

    Salut


    je te remercie pour ton avis sur mon choix de photos ! c'est vraiment tres sympa maintenant ,va falloir que je me bouge pour preparer cette expo ..


    Bisous


    Gérard

    2
    Jeudi 21 Septembre 2006 à 19:17
    Bonsoir ...alors moi Baudelaire a travers Poe je suis en plein dedans ! lolll
    j'ai pris bcp de plaisir a lire ton aticle ... appolinaire aussi j'aime bien !

    que ta soirée soit belle
    1
    dan
    Jeudi 21 Septembre 2006 à 19:04

    Bon heu bon d'ac bon heu heu .......bien.
    Je disais donc MERCI, vois pas autre chose à dire.

    A si MERCI (tu dois commencer à me connaitre quand je commence à dire merci cela devient un toc)

    Merci mis à part, c'est fou de voir comment les domaines de compétance, dés qu'on les croise, se retrouvent.

    Tu dis : (attend je vais chercher la phrase)


    La poésie obéissant à la raison ou est-elle élan mystique ?


    C'est exactement la même question que se pose les philosophes.
    Il disent avoir tranché en écrivant que la philosophie est une explication rationnelle du monde. Mais combiens ont devié ????
    Descarte qui ne s'en sort plus fini par dire que dieu est le garant de tout etc  etc ....
    Idem pour certaines autres interrogations. Par exemple l'hermétisme.

    Trés bonnes explications (au sens qualité) pour un néophyte (comme mi), car en quelques lignes les choses deviennent claires.


    Le tout avec quelques photos choisies. BRAVO.
    Et dire qu'on a failli se facher gloups.


     


    Bon moi je demanderais bien la suite mais chui bien seul.

    ben aujourd'hui j'ai eu une journée de M* et la ça va mieux d'un coups. J'adore apprendre.
    Bises sido et encore (un mot en 5 lettres)
    Douce nuit.
    Dan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :