• miroir, qui suis-je ?



    Texte écrit pour l'atelier d'écriture, il y a quelque temps, en illustration d'une peinture de Juliette Beaudroit. http://beaudroit.com
    Je l'illustre aujourd'hui différemment.
     





     

    Miroir, mon miroir

    Apporte moi la réponse

    Perce le tréfonds de mon âme

    Cerne en les contours

    Dis moi qui je suis

    Pourquoi je vis !

    Vois tu la tristesse

    Vois-tu ma détresse !

    Dans ce contre jour

    Mi-ombre mi lumière

    Tant de visages apparaissent

    Tant de regards fêlés

    Lointains

    Dont les craquelures du temps,

    Sillons creusés,

    Se chargent de larmes à peine voilées

    Lequel de ces visages, dis,

    M’appartient ?

    Je cherche, dans ton démultiplié

    Fallacieux,

    Je ne vois rien

    Que la projection infinie

    D’images en symétrie

    Parmi lesquelles errent mes yeux

    En vain.

     

    LASIDONIE

     

    « fleurs dans les épines, barbarie ? Ou simple figuier !Le destin, des images pour l'évoquer »

  • Commentaires

    13
    Mardi 24 Juillet 2007 à 22:56
    Merci Linda, Ce poème que je ne connaissais pas est très beau.
    12
    Mardi 24 Juillet 2007 à 11:30
    bonjour, un p'tit coucou du papy qui te dit, le miroir " de la vie, de l'âme" !

    LE MIROIR
     
                Où suis-je, m’écriais-je ?
                «Où crois-tu pouvoir être ? »,
                Me répondit une voix.
                Pourquoi suis-je ici ?
                «Pourquoi n’es-tu pas là ? »
                Me répondit la voix.
                Que voulez-vous, criais-je ?
                « Que veux-tu vraiment être ? »
                Me répondit cette voix.
                Etes-vous un ami ?
                « En suis-je un, ou pas ? »
                Me répondit sa voix.
                Qui suis- je, demandais-je ?
                « Qui penses-tu bien être ? »
                Répondit la même voix.
                Seule, ta voix est vie ?
                « Seul toi y répondras ! »
                Me répondit ma voix.
               
    Henry CANAAN
     
    11
    Lundi 23 Juillet 2007 à 21:19
    Un petit bonsoir en passant.
    10
    Lundi 23 Juillet 2007 à 20:53
    Beau commentaire, Joelle. Une parenthèse : La poésie accompagne l'imagination , elle n'est pas toujours le miroir de soi-même...
    9
    Lundi 23 Juillet 2007 à 20:21
    Je ne me regarde pas dans un miroir, je  regarde les autres, ceux ou celles qui sont à côté. Je les aime, je les aide, je les accompagne, je les console et quand  je les regarde je me vois à travers eux !  Bisou Sidonie !
    8
    Lundi 23 Juillet 2007 à 19:21
    bonjour, un p'tit coucou du papy qui te dit, pardon si mon billet choque, ce n'est pas mon but, mais je veux tourner la page de mon passé !!!  j'aurais vraiment aimé te connaître !!!
    7
    ABC
    Lundi 23 Juillet 2007 à 09:35
    Détache tes yeux
    Posés en vain
    Regarde loin
    C'est souvent mieux !
    6
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 13:49
     Pour éviter de fuir en ce moment, j'évite les miroirs :-))) c'est mieux pour moi... je passe vite fait entre deux démarches pour te faire un petit coucou, toujours un très grand plaisir de te lire bisous et bon dimanche
    5
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 09:44
    Bah, fais comme moi, couvre le d'un voile, et dis toi que tu es la plus belle et la plus intelligente. En plus, fais lui un pied de nez. Bises !!
    4
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 09:14

    Les questions existentialistes sont un peu notre croix…

    Bravo pour cette joute littéraire mes deux amies.
    3
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 08:55
    Petit café du dimanche matin !!! bisous et bonne journée , christel
    2
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 08:21
    Quelle nostalgie devant ce miroir, et superbe réponse de Plum'. Offre lui un sourire et tu verras que le miroir reflètera une image beaucoup plus radieuse :)

    http://forums.poesieland.net
    1
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 02:20
    Tu me demandes qui tu es
    Mais veux-tu vraiment que je te réponde ?
    Tu n'es pas un simple reflet
    Tu es de chair, de mots, d'émotions fécondes
    Pourquoi ne voir en toi que le noir
    Alors que je te renvoie les couleurs
    Réfléchis, ma Sido, comme moi le miroir
    Le noir et le blanc ne sont que leurres
    Tu aimes l'eau et le soleil
    Leur mariage est des plus heureux
    Ils enfantent les arcs-en-ciel
    Pour le plus grand bonheur de vos yeux
    Et leurs couleurs sont la vie
    Monochromes dans le miroir de l'eau
    Narcisse s'est fait avoir, lui aussi
    Dupé par un reflet menteur, quel idiot !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :