• Lunatique : du rose au noir

     

     

     

     

     

     

     

    Le temps change, mon humeur aussi...

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

    Quel mystère accompagne mes humeurs
    Image brouillée, du gris, tout s'effondre,
    Nul pépiement d'oiseau pour me répondre.
    Eau, fleurs, nature, ont perdu leurs couleurs.  

    Plus d’horizon à l’écran de mes yeux !
    Toute entière à la souffrance livrée
    Ne plus penser, raison annihilée
    Pour tenir en laisse le douloureux.   

    Les larmes s’échappent en flot continu.
    Nul argument ne peut faire barrage,
    La digue rompue livre au naufrage
    Le déni des aveux tant contenus !  

    Oublier, tentation suprême, sombrer,
    S’enfoncer dans un sommeil sans lumière
    En aveugle, ou retrouver mes œillères
     Cache apaisant pour vivre sans aimer. 


      Un autre matin, un mot, quelque chose :

    Le chant des oiseaux surgit du silence,

    Autour de moi la fleur au vent balance,

    Les couleurs explosent en apothéose !  

      

    Mystère ou vérité dissimulée ?

    Je vais d’un pas hâtif du rose au noir

    Chemin heureux ou gouffre sans espoir !

    Grisée, ou brisée, c’est ma destinée…

     

      

                                          

     

                                                    LASIDONIE

     

      ( photo reflet du paysage regardé dans une vitre de car )

    « un pays imaginaireOuvrage d'art, et symbolisme : un escalier »

  • Commentaires

    16
    Mercredi 30 Mai 2007 à 23:09
    Une photo originale ! un teste émouvant. Bisou !
    15
    Mercredi 30 Mai 2007 à 20:41
    Les oiseaux ne veulent pas te laisser dans ton silence, et le soleil des fleurs ne veut pas te laisser dans l'obscurité, bienfaisante nature ! Bisous
    14
    Mercredi 30 Mai 2007 à 08:55

    Le soleil revient mais alors qu'est ce que ça fait froid! 7 ° ce matin !!! brrrrrrrrrrrr!!! bisous et bonne journée ! christel

    13
    Mercredi 30 Mai 2007 à 08:44
    Ce matin tout est à la tristesse, quel que soit le blog que j'ouvre, on parle de solitude, d'adieu, de désespoir....
    Moi aussi je suis seule....je suis mélancolique
    Bises
    12
    Mercredi 30 Mai 2007 à 06:14
    Je retrouve dans ton poème toutes mes détresses et mes peines....pas facile de rester debout !!!
    11
    Mercredi 30 Mai 2007 à 00:06

    Point de billet aller sans son jumeau le retour


    Glisser du noir au rose est pas mal aussi


    Ferme les yeux, laisse-toi aller pour un petit tour


    Parfums sucrés, vertiges, tourbillons de la vie


    C'est l'heure du quart d'heure américain


    A toi d'aller inviter le bonheur pour une danse


    Serre-le fort, valse avec ce que l'on appelle le destin


    Exit les désespérances ! Goûte aux joies de l'insouciance


    Et surtout, souris, oui ! Souris ! Ris !


    Tu ne seras jamais plus jolie


    Qu'en bouffant ta vie, oh oui !


    Ris ! C'est comme cela qu'on t'aime, Sidonie...

    10
    Mardi 29 Mai 2007 à 22:55

    Notre vie est ainsi, tantôt grise, tantôt rose...


    Hebergeur d'image - Mabul.org

    Dans chacun d'entre nous la part d'ombre se bat avec la part de lumière, c'est ainsi, qui pouvons nous?


    On se dit que demain sera plus doux,qu'une éclaircie rendra notre horizon plus lumineux, je te le souhaite.


    Bisous à toi 


    Ps :je t'offre une rose de mon jardin et cette maxime que j'ai fait mienne....


     

    9
    Mardi 29 Mai 2007 à 19:28

    ton humeur est une girouette qui grince au gré du vent d'antan ???


    ça va pas sidololita !!!!

    8
    Mardi 29 Mai 2007 à 18:59
    Vivement le prochain rayon de soleil que tu retrouves ton sourire :)

    http://forums.poesieland.net
    7
    Mardi 29 Mai 2007 à 17:25
    mon blog n'a plus d'images ...
    Peux tu me dire si de chez toi en l'ouvrant tu vois quelque chose ?
    AVEC TOUS MES REMERCIEMENTS
    6
    Mardi 29 Mai 2007 à 14:45

    Bonjour Sido,


    c'est très réussi ! je m'interroge tous les jours depuis un moment :(


    Bises et bonne journée.


    Joël.


    5
    Mardi 29 Mai 2007 à 13:09

    Une thébaïde émouvante sur laquelle tu déposes ,au final, un arc-en-ciel d'espérance...


    Si le soleil déserte momentanément ton ciel, qu'il réchauffe toujours ton coeur, Lasidonie.


    Mes cordiales pensées,                                            Alice.

    4
    Mardi 29 Mai 2007 à 12:37
    L'humeur retrouvera son bleu azur et tes vers leur lumière, seulement quelques nuages dans le ciel, le vent y aidera. bonne journée
    3
    Mardi 29 Mai 2007 à 12:37
    Interrogation sur le parcours de la vie. Ton texte contient toute la mélancolie nécessaire au renforcement de ta pensée.
    Bravo pour ce bouquet de vers.
    2
    Mardi 29 Mai 2007 à 12:07
    Très beau et très émouvant car je retrouve tout à fait mes souffrances et mes joies dans ce poème. Bisous
    1
    Mardi 29 Mai 2007 à 10:44
    Je n'aime pas ce temps non plus. Mais il n'influe pas sur ma façon de voir la vie, juste sur le physique ! Bises pour te remonter le moral ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :