• Liberté ou esclavage, parole ou silence...



    Une grille de Monastère à Palerme, des mots surgissent ...


    Libre de dire

    Les regrets et les désaccords,

    L’impossible à construire,

    Et son cortège de remords,

    Libre de chanter l’amour fait de lumière,

    Les rêves, les espérances soulevées

    Comme l’aube première

    Timide, effarouchée !


    Image Hosted by ImageShack.us

    Mais esclave de l’interdit

    Au fond de l’âme cadenassé

    Qui torture sans répit

    Les yeux clos éveillés

    L’esprit abandonné !

    Dans le sommeil se blottir,

    Rejoindre le silence, ne pas parler

    Et ses douleurs d’esclave retenir…


    LASIDONIE
    « De la couleur de saison et VerlaineCeux qu'on n'oublie pas : mémoire »

  • Commentaires

    9
    bleu-marine (chez so
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:38

    de bien jolis mots......pour celui qui a la clé, et qui parviendra à entrer.....là-bas !!

    bise -

    8
    Vendredi 2 Novembre 2007 à 14:38
    Comme tu évoques bien l'impression un peu étouffante que me fait la pensée et même la visite de ces lieux.
    Je ne ressent pas la paix mais la contrainte et un certain désarroi, un certain "trop tard"
    Amitiés
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mercredi 31 Octobre 2007 à 07:06
    C'est un vrai plaisir de venir ici. Très beau ce poème sur les mots que l'on ne dit pas qui sont retenus et qui nous enferment....... Alors si on ne peut les dire, si on ne peut les chanter, les écrire comme tu fais. Bisous
    6
    Mardi 30 Octobre 2007 à 16:49
    La grille de ceux qui sont libres et esclaves.
    Bonne fin de journée. Bisous.
    5
    Mardi 30 Octobre 2007 à 11:02

    Vie difficile es-elle épanouisssante ? Je ne le sais   pas mais j'ai des doutes !  Bonne journée

    4
    Mardi 30 Octobre 2007 à 10:36
    C'est plutôt le silence !! Ce qu ça peut être dur, un silence imposé !! Bises !
    3
    Mardi 30 Octobre 2007 à 10:32
    Belle balance que seule une grille sépare....la grille tombe parfois, on l'espère. Pour le bonheur...Bonne journée
    2
    ABC
    Mardi 30 Octobre 2007 à 09:40
    Tu poses si bien le problème, liberté d'un côté et esclavage de l'autre.
    De quel côté chacun fera pencher la balance, ce n'est jamais acquis d'avance........... Tes mots sont beaux !
    1
    Mardi 30 Octobre 2007 à 07:15
    Oui mais comme c'est difficile...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :