• les SMS chassent la Lettre : Jules Romains d'aujourd'hui ?

     

    J'avais à mes débuts sur ce blog évoqué ce poème peu connu de Jules Romains,  ICI, REVOIR L'ARTICLE :  cela m'a amusée d'imaginer ce que cela aurait pu devenir à l'ère des messageries sur portable en essayant de transposer les idées.

     On ne m'a pas donné de lettres  

     

    On ne m'a pas donné de lettres, ces jours-ci !

    Personne n'a songé dans la ville à m'écrire.

    Oh! je n'espérais rien ! Je sais vivre et penser

    Tout seul, et mon esprit, pour faire une flambée,

    N'attend pas qu'on lui jette une feuille noircie.

    Mais je pense qu'il me manque un plaisir familier ;

    J'ai du bonheur aux mains quand j'ouvre une enveloppe,

    Ma peau se réjouit en touchant le papier,

    Où persiste, au milieu des pages repliées

    La présence immatérielle d'un autre homme,

    Et depuis ces trois jours où je n'ai rien reçu

    Je glisse lentement dans un trouble malaise ;

    Je suis presque gêné d'être ; J'ai comme honte

    De moi-même ;

    Un remords insaisissable pèse

    Sur mon coeur qui avait failli se croire bon.

    Mes bras ont des lourdeurs ; Je n'ose pas sourire ;

    Il me semble que l'air m'en veut quand je l'aspire.

    L'amour autour de moi, la force au fond de moi

    Se dispersent. La ville, en m'oubliant, me blâme.

    Nulle part on ne songe à moi, je le vois bien.

     

    J.ROMAINS

     

    @@@@@@@@@@@@@

     

     

       Trois jours : pas de news, nada, zéro message, c’est pas que j’attends mais qd même sans ? Pas un pote pense à moi ? Pas même une pub, une erreur, un mot ? Signal de l’enveloppe jaune sur mon écran--j'ai téléchargé une sonnerie de folie--j'aime : Me dit "qui" ? Tac tac les doigts sur les touches, tac tac « messagerie, ok, message reçu, ok » impatient, tac « ouvrir ok» : décryptage… En fait me fiche un peu du contenu, moins important que me sentir en lien, avec les autres, -"J'aime", comme F.Book, me fiche oui, sauf si c’est S…  Là c’est à donf le cœur qui fait des bonds de ouf..

    Nada, triple zéro aujourd’hui, m’ont zappé,  m’a zappé ; Me reste : retour, liste messages reçus il y a 3 jours, relire, trier, celui là ? Supprimer, ok, celui là ? ah non, c'est S... mettre en dossier, ok ;  tout à l'heure, demain, la sonnerie?

     Allez, Google, tac tac, F.Book : quelqu’un en messagerie instantanée ? Le monde entier...pas si seul

    P1010874bisvue.jpg

     

    , et si seul !  P1010896-bis-dans-le-metro.jpg

     

    LASIDONIE

    « Deux regards, Elle et LuiQuelques notes pour l'oiseau »

  • Commentaires

    7
    Mercredi 28 Novembre 2012 à 18:16
    C'est "drôle"; hier j'ai trouvé toute une doc sur Jules Romains en faisant des recherches suite à une ballade à Falicon. Ainsi j'ai appris que c'était dans ce village perché à deux pas de Nice que se déroulait "La douceur de la vie", 18ème volet des "Hommes de bonne volonté".
    Je ne sais pas si on est "seul" sur la Toile mais en tout cas, moi, j'apprends!!!
    Bonne soirée Sido.
    6
    Dimanche 18 Novembre 2012 à 12:01
    Excellent !! J'aime beaucoup ce texte réaliste de J.Romains, j'en aime le sujet et la façon si pertinente de traiter le sujet, et j'adore ta traduction d'aujourd'hui Sido ! Cela me fait revoir ma pensée critique des jeunes qui passent trop de temps devant le pc en s'isolant du monde réel. Mais oui ! vous avez raison tous les deux, ces personnes communiquent, ne veulent pas être seules, ne veulent pas se sentir seules, exister pour quelqu'un, recevoir des nouvelles, c'est vrai que ça fait toujours plaisir. Ouvrir l'enveloppe ou ouvrir la carte Dromadaire, ou recevoir un sms, font de nous des êtres vivants pour quelqu'un. J'ai revu ma copie Sido. ouverture d'esprit, c'est avoir une meilleure compréhension des nouvelles "attitudes". Bon dimanche à toi, bon courage, gros bisous
    5
    ABC
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 09:43
    Frénésie communicative, cache fort besoin de vrais liens !
    4
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 20:54
    Moi je ne suis pas moderne la-dessus, j'attends encore le facteur. Bonne nuit.
    3
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 07:28
    Je suis encore trop nul pour en faire... je ne m'en sers que lorsque je suis dehors... et encore !!

    belle journée Bises
    2
    Mardi 13 Novembre 2012 à 19:28
    Excellente la traduction. Tu as gardé l'esprit du temps et de la jeunesse.
    Le message est le même pourtant, la poésie en moins? Pas si sûr!
    1
    Mardi 13 Novembre 2012 à 18:14
    Tiens ! Je ne connaissais pas ce texte de Jules Romain que vous me faites découvrir. C'est interpellant, n'est-ce pas, ce besoin de recevoir du courrier (ou un SMS, ou un mess FB) et non pas forcément des nouvelles de quelqu'un... Ce besoin de savoir qu'on est destinataire, receveur.
    Personnellement, je préfère les lettres manuscrites, ensuite les mails où l'on a encore l'espace de communiquer. Les SMS, pas mon truc.
    FB oui parce qu'il y a des personnes qui vivent au loin et dont j'ai par ce biais tout de même des nouvelles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :