• Les ombres



    Ombres grises

    peuple des rêves

    agitant les mémoires

    des temps de pluie

    de nuages et d'orages

    leurs silhouettes

    traînent un peu

    au réveil de l'aube

    s'effacent

    quand

     jusqu'au lever du jour

     sur la main du dormeur

    une autre main se pose

    passent et repassent

    quand cette autre main

    n'est plus.

     



    S
    IDO

    « Pluie et ventFermer les yeux »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Mardi 11 Septembre à 10:44

    Certaines ombres font mal quand elles ne sont plus qu'un souvenir.

    Merci pour ce très beau poème, Sido.

    Bises et douce journée.

    3
    Dimanche 9 Septembre à 12:23
    Marie Minoza

    Les brumes du temps qui passe se lèvent toujours sous les chauds rayons des soleils de la vie

    2
    Samedi 1er Septembre à 15:46
    Sedna
    Des ombres qui laissent leur empreinte dans les valises de la nuit
    1
    liedich
    Samedi 1er Septembre à 14:20

    Bonjour, j'aime votre poésie dans un style dont je suis incapable... Merci de ce soleil de grisaille. Douceur du jour. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :