• Le froid, poésie brève

    Poésie brève (cinqku) en 5 volets

    Cinq sur cinq le  froid

     

     Le froid, poésie brève

    Le gel

    se répand
    sur les ramures

    aucune sensation

    des mains

     

    L'oubli

    s'insinue

    endort les mots

    aussi sur le clavier

    sans vie

    pourtant

    en avance

    des boules d'or

    sur l'arbre en fleurs réveillent

    la terre

     

    invitent

    la lumière

    à pénétrer

    au travers des volets

    fermés

     

    le froid

    met à mal

    tous les sursauts

    de mes doigts presque morts

    sans toi

    SIDO

    « 2017Rouge, noir »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Dimanche 15 Janvier à 18:05

    Bonsoir Sido

    J'apprécie beaucoup tes brèves de poésie et celles ci sont particulièrement réussies.

    L'hiver t'ankylose les doigts mais pas l'esprit.

    Bien à toi.

    3
    Mercredi 11 Janvier à 16:26

    Malgré cette grande tristesse qui perle sous tes mots,

    la beauté de la poésie dans toute sa splendeur est bien présente...

    2
    Mercredi 11 Janvier à 16:01
    La froidure, l'absence mais aussi un rayon d'espoir circule entre les mots..Ensemble superbement écrit
    1
    Mercredi 11 Janvier à 09:45

    Ils ne sont pas morts, ou presque, la preuve ici.

    Très beau poème, Sido.

    Passe une douce journée et une belle année. Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :