• Le ciel grisaille, la nuit tombe.. TRISTESSE.

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Tu m'enveloppes de ton voile opaque

    Tristesse mer sombre de solitude   

    Toi, l'épais linceul de mes certitudes

    Renvoyées sans cesse par le ressac.

    Tristesse fleuve amer de lassitude

    Tu deverses les regrets et les chagrins,

    Nourris ces mortelles inquiétudes

    Aliments cruels d'un tourment sans fin.

    Quand donc trouveras-tu un autre asile ?

    Accorde moi un instant de repos.

    Ne peux-tu laisser mon âme fragile

    Voguer hors du tumulte de tes flots,

     

    Retrouver les riantes espérances

    Compagnes discrètes du firmament ?

    Oh, m'enivrer des joies de ton absence

    Rêver à la lune in docilement !

     

    LASIDONIE

    « L'arbre mortun blog pourquoi ? »

  • Commentaires

    9
    Mercredi 14 Février 2007 à 16:15

    Coucou Sido


    Merci de passer prendre des mes nouvelles je vais mieux ,tu sais j’avais attrapé un coup de froid assez sérieux !!! j’arrête quelques temps le blog mais ne t’inquiète pas je reviendrai bientôt et je passerais également vous faire plein de visites amicales je t’embrasse Sido


    Amitiés André

    8
    Mardi 13 Février 2007 à 08:36
    Joli texte plein de mélancolie, j'aime beaucoup.
    PS : dommage que le premier quatrain soit en rimes embrassées alors que les suivants sont en rimes croisées et que "opaque" soit une rime féminine.
    7
    Nat
    Mardi 13 Février 2007 à 08:11

    Bonjour Lasido


    A cause du bug d'over blog version 2,il m'est impossible de publier pour l'instant des textes.Peut-être même que les participants ne peuvent  commenter vos textes;Je suis désolée et complétement dépendante d'OB...pour le meilleur et pour le pire!


    Nat

    6
    Lundi 12 Février 2007 à 18:10
    La mer a été source de désespoir
    Pour bien des marins en difficulté
    On la dit cruelle et difficile à boire
    Elle est juste rebelle et indomptée

    Combien de bouteilles lancées
    Tels des appels ou des prières
    Ont été par hasard repêchées
    Courts mots prisonniers du verre

    La mer est force, énergie et vie
    Elle peut épuiser ou  fatiguer
    Mais si tu l'acceptes et t'en nourris
    Elle te vivifiera de son air iodé
    5
    Lundi 12 Février 2007 à 16:54

    Coucou Sidonie,


    Très joli texte mais un peu triste... Mais l'espoir est toujours là qui brille dans le firmament...


    Gros bisous et bonne fin de journée Sidonie,


    Nadine


    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
    4
    Lundi 12 Février 2007 à 13:33

    Demande à la lune.


    Demande à la sœur de la nuit de t’apporter le rêve, il sait emporter parfois au delà de l’emprisonnement de notre esprit.

    3
    Lundi 12 Février 2007 à 13:08
    Ici, il y a tellement de brume,que je vois même plus la montagne en face. c'est à peine si l'on voit à 3 km à vol d'oiseau.  :*
    2
    Lundi 12 Février 2007 à 11:09

    l'espoir viendra quand tu lui ouvriras la porte ... laisse- toi faire ... bisous et bon lundi , christel


    nb: pour les habitués on vote aujourd'hui sur le barruec' blog pour sa bannière préférée ... les autres peuvent participer aussi !!!

    1
    Lundi 12 Février 2007 à 09:52
    Bisous et bon lundi
    Flo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :