• Le chant du luth





    Laissons le luth chanter les jours heureux

    Qu’il ennuage d’oubli les tristesses

    Qu’il vibre en nos silences et puis nous berce

    D''émois mélodiques doux, merveilleux.

     

    Lorsque s’éteint le feu de ma mémoire

    Qu’une musique ancienne pour rêver !

    O luth  que ton accent rare, enjoué

    Eclaircisse de ma vie le grimoire.

     

    Transportés par le chant intemporel

    Les blessures se ferment, la Paix s’installe

    Le cœur dans l' harmonieux fait une escale

    Mon être se réveille au sensuel

     

    La vie renaît en toute nonchalance

    Désirs fondus en tendres vibrations

    Lorsque de nous le mal prend possession

    Confions au  luth nos rêves de romance.


     

    Image Hosted by ImageShack.us

    LASIDONIE

     








    « Déclinaison, conjugaison, pour des je t'aime (1)La gare des désespérances »

  • Commentaires

    11
    Samedi 19 Juillet 2008 à 07:06
    La musique a toujours été une source d'apaisement pour moi. Parfois je m'y perds pour mieux me retrouver. Le luth est si doux qu'il devient comme un cocon dans lequel je me berce.
    C'est l'art le plus juste et le plus mystérieux à mes yeux, les émotions qu'il engendre sont dans l'intime de chacun de nous, et uniques en nous. Et tu l'exprimes avec talent "désirs fondus en tendres vibrations".
    10
    Jeudi 10 Juillet 2008 à 21:04
    C'est bien joli le chabt du luth...Image Hosted by ImageShack.us
    9
    Jeudi 10 Juillet 2008 à 09:15
    "désirs fondus en tendres vibrations"... mais ce n'est pas le mal, c'est le bonheur ...et accompagné du chant du Luth !
    bises
    8
    Mercredi 9 Juillet 2008 à 08:16
    C'est beau comme le son du luth. Tu es vraiment douée. Aujourd'hui résultat du concours poésie sur quai des rimes. Bravo pour ton classement. J'aimais beaucoup ton poème.  Bises.
    7
    Mardi 8 Juillet 2008 à 21:51
    Une atmosphère dans ce poème qui me fait penser à la poèsie arabe : un agencement des rythmes et des mots dont se dégage une nostalgie sensuelle presque voluptueuse...
    bises
    alainB
    6
    Mardi 8 Juillet 2008 à 17:50
    Que de beaux mots, une belle musique , c'est merveilleux de les relire de temps à autre sous ta plume
    Bisous
    5
    Mardi 8 Juillet 2008 à 15:40
    Ce poème est élégant et racé, telle la mélodie du luth, une grâce, je ne dis rien, très beau. A bientôt Sido bisous
    4
    Mardi 8 Juillet 2008 à 13:49
    Je lis, j'entends et me prend l"envie de nuit.
    Bonne et douce journée mon Amie.
    3
    Mardi 8 Juillet 2008 à 13:49
    j'aime bien cette caisse de résonnance ventrue !!! Bises !
    2
    Mardi 8 Juillet 2008 à 12:35
    Oh ma Sido, ton poème est magnifique mais la musique, elle, m'a transportée !
    Un grand merci et belle journée à toi.
    Bisous.
    1
    Mardi 8 Juillet 2008 à 07:04
    merveilleux instrument!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :