• Le chant de l'oiseau,ou le spleen d'un soir

     

     

     

    A mes lecteurs

    Vous, mes chers visiteurs d'un soir, laissez moi vos impressions, votre regard est précieux ...

     

     

     

    J'ai cité recemment Shelley comparant le poète à un rossignol, seul face à son chant (voir "impressions musicales") !

    Que de correspondances  s'établissent ainsi spontanément : musique, mots, rêverie, oiseau, mer, solitude ! Parfois on coupe les ailes des poètes, on les enferme dans une inspiration téléguidée, et parfois on les fait taire. Mais peut-il y avoir inspiration sans liberté ?

    Un oiseau doit être libre de choisir son ciel!

    En chacun de nous il y a un rossignol qui ne demande qu'à chanter. Vous rappelez vous la chanson ""chante rossigol chante, toi qui as le coeur gai "..Est-ce que le rossignol en nous est toujous gai ?... Il y a des moments de tristesse, heureusement passagers, où le ciel s'assombrit et l'oiseau se tait...

     

     

     


    LASIDONIE

    « O rage !Le TEMPS, la vision poétique perse d' OMAR KHAYYAM »

  • Commentaires

    1
    michÚle
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:48
    bien sombre ! pauvre oiseau !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :