• La soie

     

     

    La soie

    Ô Soie,
    Geôlière de lumière
    A laquelle s'accroche
    Les yeux fascinés
    Ondoiement de reflets
    Légers, subtils
    Douceur du toucher
    Appelant  la caresse
    Invite pressante
    Au frôlement sensuel
    Des doigts amoureux
    Ô Soie,
    Malice de l’esquive
    Pour mains trop impatientes,
    Attirante mais Insaisissable
    Comme l’eau des souvenirs,
    Qui glisse, se dérobe
    Au bonheur du cœur !

     SIDO

     

     

    « Mon cinocheIl y a des jours, spleen »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    10
    Mercredi 2 Avril 2014 à 12:44

    Le silence, loquace, parle 

    nous écoutons

    en échos dans nos âmes

    ses caresses soyeuses

    pour combler le vide

    qui en nous se tapis   

     

                                   En remerciement pour ces vers si légers

     

    bonne continuation 

         un ami

    Philippe

     

    9
    Vendredi 14 Février 2014 à 15:19

    Des mots de pure douceur, offerts à mon âme éblouie comme par 1 000 morceaux de lumière !

    Amicales pensées

    8
    Dimanche 9 Février 2014 à 18:36

    Un poème attirant et insaisissable à l'image de ces vers à 5 et 6 pieds qui ondoient comme la soie...

    bise

    Ici, pas de soleil...la tempête en continu !

    alainB

    7
    Dimanche 9 Février 2014 à 17:24

    La soie une texture bizarre au toucher, mais si belle au regard.

    6
    Dimanche 9 Février 2014 à 13:35

    La soie belle mais fuyante, ne se laisse pas dompter facilement, elle a, comme la mer, des caprices de jeune précieuse !!!

    5
    Dimanche 9 Février 2014 à 00:51
    La soie bien soyeuse dans tes mots.
    4
    Samedi 8 Février 2014 à 23:13

    Qui aime l'Asie ne peut qu'aimer la soie, cela va de soi.La soie est magique, spirituelle d'où l'expression "bénie soie"

    Elle est davantage un nid de lumière qu'une geôle.Ne dit on pas "Oh nid de soie qui à la malice pense !"

    Tes mots sont joliment tissés et de ta prose l'on pourrait faire des vers à soie.

    Ainsi soie t'elle !

    Douce nuit dans cette étoffe.

    Renaud

     

    3
    Samedi 8 Février 2014 à 12:04

    Poème aussi doux et sensuelle que la soie!

    2
    Samedi 8 Février 2014 à 07:16

    Ô soie je ne veux pas de toi

    Car je crains que tu ne te moque de moi

    amicalement

    Claude

    1
    Samedi 8 Février 2014 à 06:00

    Doux et lumineux comme la soie. Bises Sido

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :