• La dernière danse du soir


     
    La nuit m'inspire ! Cette fois, sans souci métrique, selon un simple vagabondage des mots...



    Image Hosted by ImageShack.us

     


    L’arbre se déhanche

    Danse, penche

    Le soleil explose

    Or rose,

    Nuages  en cadence

    S’élancent,

    La mer tient ses flots,

    Tempo !

     

    Allons,

    Valsons !

     

    La nuit flirte, patiente,

    Diamante

    Ses lampions de fête,

    Bisette

    Du soleil au soir

    Or noir

    Les paillettes sombrent

    Dans l’ombre.

     

    Allons,

    Dormons.

     

    25-11-07

    LASIDONIE

     


     

    « Douce nuit : un rondel (ou rondeau)La page blanche »

  • Commentaires

    16
    Samedi 1er Décembre 2007 à 21:04
    Mais on n'a pas envie de dormir après cette dernière danse, elle est trop joyeuse et trop guillerette, il faut qu'elle dure toute la nuit, et la photo qui l'accompagne est magnifique. Bon week end, bisous
    15
    Jeudi 29 Novembre 2007 à 14:54
    Un poème qui vaut ... de l'or... rose et noir.
    Ici, il faut se dépêcher car le spectacle du coucher de soleil est très court.
    14
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 19:44
    et après de tels mots, j'aurais envis d'ajouter: allons, rêvons.
    13
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 19:17
    Superbe Lasidonie, tous ces mots du soir .
    On ne peut pas toujours répondre comme on le voudrait à tous les commentaires , l'essentiel est de se faire un petit coucou de temps en temps pour voir que personne ne nous a oublié.
    Bisous
    12
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 18:24
    Un arbre très brigittien !
    11
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 18:15
    Bonsoir mon Amie. J'aime comme toi ces moments si particuliers aux lumières qui semblent jouer avec le jour.
    Amitiés.
    michel.
    10
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 13:44
    J'adore ces vagabondages !!! Ton poème me fait penser au poème de MUSSET : "C'était, dans la nuit brune, sur le clocher jauni, la Lune, comme un point sur un i."  Lui aussi s'est amusé à cette accumulation de rimes. On se retrouve entre rap et classique, mais en réalité fort proche des source de la poésie populaire romaine qui jouait ainsi avec les rimes.
    cordialement
    ab
    9
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 13:35
    bonne recherche, mais je serais etonne que tu trouve sur le net.
    je ne connais qu'un exemplaire.
    je te donne un indice de bienvenue, cela se trouve dans une salle de reception.
    qing et rene
    8
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 12:10
    merci de ton passage et du gentil com, j'aime bien tes textes
    essaie de trouver la photo mystere !!
    a bientot amities
    qing et rene
    7
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 12:03
    Merci pour ce joli poème et une très jolie photo !
    6
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 10:02
    bonjour tres jolie poesie et de belle photo bravo
    bienvenue en Chine
    qing et rene
    5
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 08:31
    Une valse lente suivie d'une berceuse, la nuit est propice à la rêverie :)
    4
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 08:28

    Une bien jolie ode au crépuscule. Les mots sont choisis et font la ronde. La photo est superbe. Bravo !
    Gros bisous et bonne journée ma Sido !

    3
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 07:21

    Entre jour et nuit, c'est très beau. Merci de ton poème chez moi. Il accompagne bien ce ressenti partagé.
    Très bonne journée.

    2
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 06:56
    Dormons bercés par la douce complainte du vent.
    1
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 00:44
    Après de si jolies paroles je te dis donc bonne nuit et fais de beaux rêves.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :