• La complainte de RUTEBOEUF. Leo Ferré, Joan Baez

     




    A mes amis disparus ou qui se sont éloignés

     

    *******

     

    De la nostalgie, de la tristesse
    "Que sont mes amis devenus"...


    Deux versions pour  cette complainte du ménestrel, poète, RUTEBOEUF (époque1200), extraite, adaptée de l'ancien français,et mise en musique ; J'ai réuni deux interprètes,  masculin/féminin : deux remarquables reflets de personnalités inoubliables

    Celle de LEO FERRE,déchirante
    dont les derniers mots sont rajoutés :

    " l'espérance de lendemains
    ce sont mes peines"




    Commentaire relevé sur You tube ! merci à son auteur inconnu :

    "Quel jeu prodigieux avec le micro ( ...). La mémoire et l'éloignement sont suggérés par les paroles et le pas du chanteur autour du porte-voix (...) : la technique à des fins essentiellement poétiques."





    Et l'interprétation de
     JOAN BAEZ

     Une voix qui allie la douceur, la tristesse et la nostalgie



    Petit rappel historique :
    Ruteboeuf dût affronter la pauvreté, la misère. Ses  difficultés, ses déceptions et les craintes de la mort sont présents dans son oeuvre, souvent avec humour et auto-dérision ; c'était le temps du " Paris a faim ", des croisades, de Saint-Louis, (qui lui apporta son aide souvent).


    Lasidonie

    Â Chaïtan
    « Le messager, ami du feu follet.L'amour sous l'angle mathématique... »

  • Commentaires

    11
    mireille
    Dimanche 16 Mars 2014 à 01:28

    J'adore ce poème de Rutebeuf, et la voix chaude de Joan Baez..la vie circule de son cœur à sa voix.La présentation du blog est originale.Merci pour ce prélude à la nuit...mireille

    10
    Maria-D
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:32
    J'AIME... J'AIME... J'AIME
    9
    Louis-Paul
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:32
    pour ce soir, j'abandonne. Amitiés
    8
    Louis-Paul
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:32
    J'ai des petits soucis pour déposer un commentaire, peut-être cette fois.
    7
    Louis-Paul
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:32
    Léo, Joan...
    6
    Louis-Paul
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:32
    Léo, Joan...
    5
    Lundi 15 Juin 2009 à 22:20
    Je ne peux faire de différence à les écouter , l'un et l'autre me touche, me pénétre .John Baez a une voix toutefois à laquelle je serai plus sensible ..peut-être parce qu'elle est femme et que l'on peut plus aisément se mettre dans la ' peau'du personnage ...merci pour ton passage sur mon blog, je visite souvent les blogs qui me déposent un commentaire en répondant et quelques autres , plus rarement comme toi à qui je reste fidèle , mais vais moins souvent sur tous les liens .. fatiguée .. j'essaye d'assumer et de conserver le contact avec ceux pour lesquels j'ai rencontré une véritable estime,un partage sincère..bisous Sido , je t'enverrai prochainement d'autres nouvelles
    4
    Dimanche 14 Juin 2009 à 11:05
    Je l'ai entendue par les 3 interprètes. Ils la chantent tous de belle manière. Bises de nous deux.
    3
    Dimanche 14 Juin 2009 à 10:59
    Deux artistes exceptionnels au service d'un grand texte.
    2
    Dimanche 14 Juin 2009 à 10:53
    Formidable interprétation et théatre d'émotion par ce Mâitre des mots et de la vie. Que la complainte est lourde mais douce à mon oreille. J'ai le 8 juin composé un texte en écoutant et pleurant bien des fois de suite sur une chanson de Lui : La vie D'artiste, que j'ai mis en ligne.Je voudrais te dire comme je partage ce choix qui est le tien. Douce journée.
    1
    Dimanche 14 Juin 2009 à 09:37
    Deux versions très différentes :
    - Le grand poète ferré sans voix réelle mais quelle présence en scène
    - John baez et sa voix que j'aime beaucoup.
    Bel hommage à Ruteboeuf
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :