• l'horloge, la femme et le temps (II)


      Un deuxieme volet, de réflexion cette fois ci :



      Il se produit dans toute existence un moment, « tôt ou tard » où sans qu’on le veuille la pensée se pose sur ce que l’on a réalisé, ce qui a échoué.

    Je n’ai pas échappé à cette règle !


    Image Hosted by ImageShack.us

     

      Ce que je considère comme un échec dans ma vie ---qui n’en n’a pas eu --- : l’incapacité de balayer le ''un peu tard,''trop tôt ou'' très tard.''  Pourtant depuis cette mésaventure d’enfance que j’ai évoquée dans un court récit  (voir ‘l'’horloge  et la petite fille’’ )  j'essaye d'être "à l'heure" !

    Mais Noël, la fête, allez vous dire, vous aussi, ce n'est pas l'heure pour ce genre de prose !
    Si c'était justement un temps de réflexion,  de " bilan" ?
    Je me suis rendue compte que, pour moi, il est souvent  « trop tôt, trop tard ».

    Téléphoner à des amis ? Des parents ? Tard ! Pas le moment !

    Rendre une visite ? Heure peu propice, un peu tôt.

    ***Se rendre au restaurant , à une invitation ? Pas juste à l'heure, trop tôt ! et surtout pas trop tard...

    ***Avoir une discussion lorsqu’il y a conflit ? Très, très, tard !

    ***Rattraper les choses incontrôlées, les erreurs désagréables, modifier les situations enkystées ? Beaucoup trop tard !

     
     

    Paralysie de l'horloge ou ...peur du contact !

     

    Pour beaucoup l’heure n’est jamais un souci, les rapports avec les autres sont ainsi bien plus simples !

    Pour ma part j’ai pris conscience trop tard de ce que je pouvais être –je ne peux dire « ce que je suis » tant il est difficile de se cerner-- de ce que j'aurais voulu pour mon devenir ; J’ai su trop tard ce qui fait l'unique prix de l’existence et désormais il est beaucoup trop tard pour faire en sorte de l'obtenir !

    La meilleure des épitaphes pour me résumer serait :

    '' Même toi, ô mort, tu es arrivée tard.''   

    Et ce, quelle qu’en soit la date, tôt, ou tard… 

      

    Un peu de clarté amère envers soi-même, il arrive que l’on en soit capable  :  n’avoir pas su choisir, discerner, la bonne heure.

    Comme l’a écrit Flaubert "le meilleur de la vie se passe à dire il est trop tôt, puis, il est trop tard’’.

    Le meilleur est passé, l’heure ne compte plus, la présente si peu, il est un peu tard pour l’avoir admis ! Mais pour finir sur une pirouette de clown triste--les clowns sont rarement gais : Encore un peu tôt pour un bilan final ….Et tard pour mes yeux fatigués..

     

     

    LASIDONIE

     

     

     

    « l'horloge, une petite fille et le temps...(I)Petite histoire... d'oie.: une photo, des mots. »

  • Commentaires

    11
    salamone giuseppe
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:37

    Bonsoir Mme Sido,

    Trop tôt, trop tard, où est l'importance? Le temps n'est pas une science. Le temps est simplement, et il se nourrit de nous, comme nous nous nourrissons de lui.
    Le Temps, le temps, il finira bien par nous aimer si on le contemple au présent.

    Bonne soirée.

    10
    Dimanche 30 Décembre 2007 à 06:52
    Trop tôt parfois , souvent mais trop tard presque jamais...... Le temps est parfois pour nous un prétexte..... Ne laissons pas le temps au temps.
    9
    Samedi 29 Décembre 2007 à 22:22
    horloge dont le doigt nous menace et nous dit "souviens-toi", la clepsydre se vide... écrivait Beaudelaire. Profite de l'instant présent, il est temps.
    Bonne fin d'année, et un 2008 apaisé.
    Bises.
    8
    Samedi 29 Décembre 2007 à 16:09
    Je ne sais pas si je souffre du même problème que toi, mais "je ne sais pas arriver en retard", saus accident, et à force de compter les différentes difficultés que je pourrais éventuellement rencontrer, j'arrive toujours en avance.
    A la longue j'y ai pris plaisir et je me suis habituée à attendre paisiblement plongée dans mes pensées.
    Amitiés
    7
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 21:09
    Le temps, mais qu'est-ce que le temps ? Que signifie tôt ? Que veut dire tard ?
    Ce ne sont que des repères pour les gens qui ont peur de mourir, finalement. Ces mêmes personnes qui vont entamer, dès le jour de leur naissance, dès leur première bouffée d'oxygène, une incessante course contre la montre afin de n'avoir aucun regret (ou presque) au moment où sonnera pour eux le glas. Mais tous ces gens en gagnent-ils vraiment, à la fin, du temps ? Est-ce vraiment cela qui est important ?
    La vie ne se résume pas à celà, non. Les anniversaires, les Nouvel An, ne sont peut-être que des excuses pour ne pas oublier de se réunir, de se dire que l'on s'aime.
    La vie ne se résume pas au nombre de choses que l'on a accomplies. La vie, c'est avant tout des moments de grande intensité. C'est cela qui compte réellement. Et l'émotion ne se quantifie pas.
    Gros bisous ma Sido et bonne soirée.
    6
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 20:31
    un petit coucou au cours de ma promenade quotidienne sur les bolgs amis
    bonne soirée
    bizz
    5
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 17:23
    " L'avenir n'est jamais écrit " Sido, c'est le titre de l'un de mes livrets de poésie. Si tu me donnes ton adresse  je t'en enverrai un exemplaire !
    bise
    ab
    4
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 16:28
    Je pense que si l'on fait un bilan, personne ne peut nous dire , et en tout cas pas soi même, s'il est trop tard ou pas assez tard .

    Une bonne réflexion , mais doit-on s'égarer à se rappeler nos faits et gestes qui lui correspondent, sinon se meurtrir 

    je te présente tous mes meilleurs voeux pour l'année 2008 qui arrive  avec moins de tristesse, et plus d'espérance .
    Je mettrai ce soir mon dernier poème de l'année en ligne

    Plein de bisous et à l'année prochaine
    3
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 15:29
    undefined

    Bonne fin de journée ! bisous ensoleillés d'Annecy , christel
    nb: les tortues font de la résistance ! lol un petit vote au weborama nous ferait du bien ! merciiiiiiiiiiiiiiiiii !!!
    2
    Jeudi 27 Décembre 2007 à 19:01
    Un autre proverbe dit "le temps perdu ne se rattrape jamais", en effet le temps ne se rattrape pas, mais une situation oui peut se rattraper. Trop tard ? mais après le tard, il y a encore du temps, rien n'est perdu, une situation reste bloquée si les protagonistes se murent dans le silence et le perdurent, mais le silence, c'est comme les habitudes c'est fait pour être rompu et mieux se retrouver qu'il soit un peu tôt ou très tard... il y aurait beaucoup à développer sur ce sujet... A bientôt Lasidonie, bisous
    1
    Jeudi 27 Décembre 2007 à 11:29
    Bigre la musique de ton blog, me fiche la trouille :(
    Amitiés
    Flo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :