• L'entrechat du temps

     

     

     

     

    Un poème écrit en alternance de vers libres ( 4 strophes)  et classiques ( 2) pour créer un effet de  rythme brisé.

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us




    Froid installé, pensée engourdie

    Désirs anesthésiés

    Dans un uniforme glacis

    Une sorte de douceur

    Dans le gel des souvenirs

    Aussi lisses qu’une lame d’acier

    Aussi pâles que la blanchâtre lueur

    Qui enterre un soir d’orage

     

    Bonheur de ne plus souffrir

    A l’impact d’un visage

    A la résonance d’une voix

    D’être indifférent

    A la discrète approche d’un pas

    Bonheur de ne plus sourire

    A la transparence îlienne

    D’un regard ô combien éloquent

     

    Le temps a bien fait son travail

    De chirurgien assermenté

    Trancher, ôter ce qui fait mal

    Nettoyer, refermer les plaies.

     

    Le temps excelle en entrechats

    De grand balayeur invisible :

    Chassée,  l’insupportable frustration

    Du «  C’est impossible »,

    Croisées, broyées les  émotions

     Du cœur sans repère

     Qui s’affole, s’accélère

     A la pensée du « pourquoi pas ? » !

     

    N’être plus

    Que mémoire vide sonnant le glas

    Pour un « Je n’aime plus ».

    Mais un jour, triste constat,

    IL surgit, dans un infime rien,

    Une couleur éclatante, oubliée ;

    Le glacier, en aiguilles craque soudain,

    Blesse de ses aspérités.

     

    Le temps n’est pas briseur de rêves

    Ni forcené juge suprême

    Jamais son oeuvre ne s’achève

    Quand le défie un cœur qui aime.

     

     

    LASIDONIE

    (12-08)

     
    Illustration : une photo
    que j'ai retravaillée
    d'un lac gelé aimablement donnée par LILOUNETTE. Merci à elle.
    Allez voir son blog   ICI  : "Au fil des jours"

     

    Et si ce n'est déjà fait allez faire un tour ICI "  l' aventure numérique"  vous verrez ce que la même photo a  fait naître...

     

     

     

    « Scène de la vie ordinaireLa mer infiniment recommencée »

  • Commentaires

    11
    Chaîtan
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:33
    Le temps déchire,froisse la seconde,et puis s'en va,abandonne sa proie,pour revenir,humilié de ce temps perdu, pour la beauté d'une seconde qu'il ne reverra plus....
    10
    Jeudi 12 Février 2009 à 08:07
    Je ne crois pas que mon com soit passé! J'avais écrit le plaisir de faire défiler ici les "mots et photos" comme j'aime dire. Belle journée à toi.
    9
    Jeudi 12 Février 2009 à 08:01
    Lecture poètique ce matin chez toi. Déroulé de Notes sur cette page et plaisir des "Mots et Photos" comme j'aime à dire. Belle journée.
    8
    Lundi 26 Janvier 2009 à 07:58
    Je ressens très fort tes derniers vers... tant que la vie est là, le cœur est dans un possible d'amour.
    7
    Mardi 20 Janvier 2009 à 17:12
    Une belle ciselure, en effet. Dans les mots comme dans l'image. Une splendide création.
    6
    Mardi 20 Janvier 2009 à 16:25
    Que c'est beau! Merci de nous offrir ce poème mon Amie .
    5
    Lundi 19 Janvier 2009 à 20:53
    J'étais loin d'imaginer que le temps avec une telle brisure pouvait évoquer l'amour Tu as vraiment bien travaillé! Bises et bonne soirée
    4
    Lundi 19 Janvier 2009 à 20:36
    Bravo sido pour ton talent.... Je suis très sensible au rythme dans les poèmes, c'est essentiel et c'est un subtil mélange de mots glacés et de rythme rapide tranchant.... la photo de lilounette retravaillée.... Une émotion glaciale. BIses
    3
    ABC
    Lundi 19 Janvier 2009 à 17:27
    Le cœur qui aime Dans la nature sème Malgré quelques frimas La trace de ses pas !
    2
    Lundi 19 Janvier 2009 à 10:19
    J'aime bien la fin :-) Bises x2 et bonne journée.
    1
    Lundi 19 Janvier 2009 à 07:10
    art des mots...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :