• L'ART SURREALISTE (fin)

     Parler du surréalisme en poésie, sans s’arrêter un petit moment sur les autres arts serait incomplet, Tant il est vrai qu’à cette époque les artistes vivaient en osmose. Pour conclure donc sur ce thème, quelques notions sur quelques éléments représentatifs.
     
     Ce qui est remarquable en cette période d’entre-deux guerres c’est l’interpénétration artistique.
     Pas d’individualisme, mais des personnalités diverses qui s’influençaient, collaboraient à des œuvres communes, et en parallèle travaillaient à leurs propres créations.
     J’ai cité dans le n°1 les divers cafés et lieux de rencontre parisiens
     L’empreinte psychologique de la guerre fait naître un besoin de libérer les énergies, d’exaltation, de rupture du passé, pour donner à l’art un autre langage :
     
    En SCULPTUREon utilise la distorsion des formes et l’on crée de nouveaux volumes (ex Giacometti…Dali, Cocteau)

     

    Cocteau "L'Eveil"


      En PEINTUREc’est le cubisme qui inscrit des formes dans des volumes géométriques ( Braque, Picabia, Picasso, Dali, Miro…).

     
     Quelques mots sur Picabia :

    Il entra en contact avec Tristan Tzara en 1919 à Zurich, et tous deux animèrent à Paris, à partir de 1920, les activités du groupe dadaïste. Ses collages et tableaux au Ripolin poursuivirent jusqu'au milieu des années 1920 son exploration d'une anti-peinture radicale.  Il revint ensuite à une peinture citant les maîtres du passé, en mêlant et superposant les motifs qu'il leur empruntait.

     


    Picabia " Synestésia", Picasso " La lecture"

     
     
     
     
     Dali " Le grand masturbateur"

     
     
      
     
    En MUSIQUE   Francis Poulenc écrit sur des poèmes d’Apollinaire, de Cocteau, d’Aragon, d’Eluard.
    E. SATIE explore les sons, les techniques…au travers, entre autres, de la poésie (il disait que les poètes lui avaient appris plus la musique que les musiciens) participe à l’écriture musicale du ballet  « Parade » qui associe Cocteau, Diaghilev (maître de ballet russe), et des décors de Picasso.
     
    La DANSE, bel exemple: Un ballet composé par J. Cocteau «  les mariés de la tour Eiffel » sur une musique d’E. Satie, G Auric, D.Milhaud, A.Honnegger.
     
    Le CINEMA.  Une nouvelle forme d’art apparaît,  reflet du «  voyage » dans l’inconnu, très vite adopté par ces explorateurs de l’inconscient.
      Les premiers films de M. L’herbier, puis ceux de Carné, Bunûel allient images poésie musique.
     J. Cocteau, représente tout particulièrement cette union poésie-cinéma. « Le sang d’un poète » 1930

     
    La belle et la Bête
     
      En 1937, Marcel CARNE collabore avec J.PREVERT pour cette anthologie du film «  Les enfants du paradis ».
    "Il est des œuvres qui ont la grâce d'atteindre la perfection absolue. Les Enfants du paradis figurent parmi celles-ci. Ce film culte de Marcel Carné a été réalisé sur un scénario de Jacques Prévert » (Bernard Chardère). 
     

      Ainsi le surréalisme aura bouleversé tous les  milieux artistiques et influencera à des degrés divers, après une exploration individuelle ultérieure, tout l’art contemporain.

    Bien entendu ceci n'est qu'un petit survol....


     LASIDONIE

    « Le SURREALISME: poesie, peinture , sculptureREVER encore REVER pour rester JEUNE... »

  • Commentaires

    9
    jc
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 22:10
    Dali j'suis un fan ....j'adore literalement tout ce qu'il a fait
    8
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 10:27

    Suis à fond dedans avec mes élèves en ce moment !!!


    cafe.jpgBonne journée , christel

    7
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 10:00

    Bonjour Sido, moi j'irai même jusqu'à dire que Rimbaud dans le Bateau Ivre fut un des précurseurs du surréalisme. Mais bon... Cela n'engage que moi.

     



     Saisir l'imperceptible, découvrir, l'absurdité de la guerre, se révolter par la couleur, la forme le texte...s'affranchir des contraintes classiques pour renaître à nouveau dans la couleur,  la structure... Faire jaillir l'imaginaire...

     



    Merci Sido de me rappeler tout cela..  

     



     

    6
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 07:59
    Cet article sur le surrealisme m'a remis beaucoup de souvenirs en place souvenirs de l'histoire des ideés en commencant par les impressionnismes  merci  ,et j'aime ta presentation  bises
    5
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 06:36

    Bonjour Lasidonie
    Ah !!Oui le surréalisme pousse l’esprit au delà du réel et nous plonge dans un rêve éphémère.
    Une grosse bise la Varlope

    4
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 01:21

    je pense que tu devrais arrêter les modifs de CSS tant que tu n'en a pas une sauvegarde...


    Sais-tu faire une sauvegarde ?

    3
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 22:03

    Sympa comme tout ! Et plus exhaustif.


    Sur mon blog en revanche, je ne suis pas d'accord avec toi et je t'ai répondu ;) 

    2
    seb
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 21:51

    Hé bé, pour un petit survol, ce n'est pas si mal!


    Bonne soirée!

    1
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:39
    Bonjour Sido ...pas mal ta nouvelle présentation ...garde le bleu car celui-là je l'aime bcp ...
    couleur de paix pour l'esprit ...

    pour l'art j'aime presque tout sauf ....Picasso ...pas mon caht bien sur que lui j'adore mais le peintre bcp moins ...je lui préfère Dali ...la tentation de saint Antoine ...
    bisous du grand nord !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :