• L'ami idéal




    Me voici dans le silence de ma feuille immaculée,

    Que je voudrai noircir, tant de choses à exprimer !

    A moi-même, pour moi-même ? Quel intérêt ?

    D’aucuns diront «  Rien de mieux pour soulager les maux

     Que d’écrire des mots,

    (Jeu de mots éculés)

     Comme çà, en vrac, tels qu’ils sortent de la pensée

     Ou du cœur ».

    Mais moi j’ai besoin d’un interlocuteur.

     

    D’autres diront «  Rien de mieux qu’un pro des maux

     , en « iste » en « ogue »

    Réceptacle commode, assermenté, patenté, des mots dits

    (Jeu éculé aussi)

    Pour trouver mon épilogue ».

    Mais moi j’ai besoin de dialogue.

     

    Une idée a surgi :

    Et si je me créais un Ami ?

    L’Ami idéal auquel je pourrais confier mes joies, mes envies,

    Mes chagrins, mes dégoûts,

    Un peu de tout :

    Bavarder, raconter la pluie sur la mer,

    Eau sur eau, mais pas sur les carreaux (trop banal !)

    Dépeindre le soleil, mais noir (rouge et or, pas original !)

    Mes amours tristes ou heureux d’hier,

    Bref, papillonner ou pleurer, sans tabous.

     

    Un ami au masculin,

    Complément du féminin

     -- où l’inverse

    Ne soyons pas chauvin--,

    Seule vraie condition

    Pour que l’échange prenne une autre dimension.

     « Ta différence m’enrichit »

     A dit je ne sais plus qui :

    Une poignée de ton raisonnement masculin,

    Quelques doigts du mien féminin,

    Une poignée de tes sentiments, des miens une pincée,

    Un soupçon de ta séduction,

    Un zeste de la mienne--le dosage, là est la question--,

    Pour obtenir la plus merveilleuse

     La plus extraordinaire des amitiés.

     

    Un « homme, une femme »

    (Tiens, d’aucuns en ont fait une histoire

    « Une histoire simple », au cinéma tout est permis),

    Çà peut aussi voyager en côte à côte parallèle,

    Mais des parallèles non mathématiques,

    Qui se rejoignent par des mots, à lui, à elle,

    En mots à mots authentiques.

    Cet ami là, que j’aurai pu croiser,

    Ou que sans le savoir j’ai croisé,

    Je lui donne vie,

    Sur ma page, aujourd’hui.


    Image Hosted by ImageShack.usMADRID, Peinture murale de façade

     

     

    Lasidonie

    9-03-09

     

    « Le premier matin : Amour, toujoursL'impair au coeur...des vers »

  • Commentaires

    8
    Samedi 25 Avril 2009 à 19:38
    Cet ami idéal n'est-il pas la réunion de ce que nous trouvons en chacun de ceux que nous aimons?
    7
    Lundi 20 Avril 2009 à 20:13
    C'est toujours aussi brillant, Sido ! Bien dit, personnel, mais aussi assez universel : Un régal à lire !
    PS : Tu as l'air d'en douter, "mémé" existe et je retranscris des conversations bien réelles.
    bise
    alainB
    6
    Samedi 18 Avril 2009 à 09:09
    façonner un ami pour qu'il soit ce qu'on attend de lui, c'est une bonne idée, je m'en suis inventé un lorsque j'étais enfant, enfant unique voué à la solitude, et il m'a beaucoup aidé.
    5
    Samedi 18 Avril 2009 à 07:01
    Je continue : commentaire envolé avant la validation.Créer un ami mais il faut une réponse,pas une sourde oreille.. qui écoute, qui partage, un confident ..que de question: je crois que le papier libre de tout sujet en est déjà un .. mais ton texte laisse à réfl&échir encore.Bisous Sido, à bientôt
    4
    Samedi 18 Avril 2009 à 06:57
    Se créer un ami , j'y avais déjà pensé, mais s'il ne répond pas?
    3
    Jeudi 16 Avril 2009 à 21:56
    Riche idée que de se créer un ami, mais l'interlocuteur, le dialogue sera plus aisé dans la vraie vie, ici le virtuel a ses limites, la compréhension pas toujours évidente. Peut-on en amitié simplement le vouloir ? il faut la réciprocité et c'est plus compliqué. Enfin tout ça tu le sais.Je poursuis ma lecture avec ton poème précédent, bonne fin de semaine Sido bisous
    2
    Jeudi 16 Avril 2009 à 20:40
    Je ne crois plus en l'amitié, c'est encore plus difficile que l'amour. Bises
    1
    Jeudi 16 Avril 2009 à 13:20
    tu as une riche idée. Se créer un ami imaginaire à qui on puisse tout dire !! Pas mal, mais qui va répondre au questions?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :