• J'ai pris un coup de lune...

    L'ennemi

    Il est de ces matins angoissants

    où le grand ennemi redoutable et redouté vous assaille ;

    Il s’empare de vous subrepticement,

    vous enserre dans ses tenailles

    Image Hosted by ImageShack.uset vous étreint le cœur jusqu’à le rendre tumultueux  

    On aimerait tant le chasser, ou le fuir loin, ce monstre ravageur.

    On cherche une présence rassurante, un abri chaleureux

    pour respirer calmement , libérer sa peur.

    Le salut ne tient qu’à un fil,

    une voix, un mot. On guette, on espère, fébrile,

    angoissé.

    Mais ce fil fragile, Ariane n’est pas toujours présente

    pour vous le tendre et vous guider.

    Elle s’éclipse souvent, absente

    tellement sollicitée par d’autres âmes à sauver !

    Chacun son tour. On reste là ,

    avec devant soi

    qui se multiplient, des corridors noirs .

    On ne sait plus lequel prendre , que faire

    pour rejoindre la lumière,

    cette lumière qui n’est plus que souvenirs de desespoir

    Le monstre vous talonne, s’agrippe à vous,

    tisse un cocon de terreur de plus en plus serré.

    On est semblable à ces écheveaux embrouillés :

    impossible de retrouver l'invisible bout

    indispensable au dés-enchevêtrement

    libération du coeur haletant !

     Ariane m’aideras-tu à sortir des ténèbres ?

    Ariane ne répond pas alors je me tourne vers la mer,

    la mer immuable toujours présente,

    accueillante,

    prête à recevoir aujourd'hui mon encre d' écume

    Larmes noyées dans l'océan des brumes. 

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Et je m'en retourne pacifiée

    l'esprit lavé

    par les perles des vagues, goutelettes

    que les rouleaux me projettent

    comme une dernière trace blanchie

    du monstre qu'ils ont englouti.

                

    LASIDONIE

    « Femme-fleur magicienne : un rêve de S. MALLARMEL'arbre bleu, féérie »

  • Commentaires

    15
    michele
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:44
    il est vrai que parfois un rien un geste, peut chasser les nuages
    14
    Jeudi 11 Janvier 2007 à 17:28
    Voici la définition du trackback :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trackback

    Je pense que ça peut aider pour le BR
    J'en ai fait un chez toi, essaie d'en faire un chez toi.
    Je n'ai jamais essayé, c'est l'occasion ou jamais !
    13
    Dimanche 7 Janvier 2007 à 15:32
    La mer dans son infinitude est plus sûre qu'Ariane l'inconstante.
    S'y plonger est un ressolurcement, une nouvelle naissance
    Bises
    12
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 13:23
    Coucou Sido  tu es sympa de bien gentils compliments !!, ma promesse tiens toujours , mais bien entendue cela dépend de tes goûts je pense pas me tromper je t’embrasse Amitiés Andr
    11
    Vendredi 5 Janvier 2007 à 09:51

    Une voix...Un mot..Une photo...un rien..pour chasser les nuages...

    10
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 22:29

    désolée pour mon absence d'hier, mais j'ai du monde à la maison alors pas facile de passer voir tout le monde ! alors pour me faire pardonner ; double ration de bisous !!! bonne soirée , christel

    9
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 18:53

    Voilà un monstre bien terrassé par la mer mais encore plus par la force des mots !


    AB

    8
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 18:04
    Magique et magnifique Sido, l est des moments ou j'ai envie de te serrer dans mes bras pour te rassurer, je t'embrasse affectueusement, bonne et heureuse année
    7
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 17:30

    Votre texte est magnifique, superbe!


    Je me suis permis de vous dérober une perle de vague...

    6
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 17:08
    Merci de tes visites, Bernard, je suis comme le ciel : de gros nuages, puis du bleu azur avec quelques traces grises
    5
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 17:04

    Bonsoir Sido,


    c'est tumultueux chez toi :( Le ciel est gris, les vagues déferlent ! Le beau temps va revenir :) pour tout le monde !


    Bises et bonne soirée.


    Joël.

    4
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 15:21

    bonjour je passe te lire


    ça ne va pas ? je souhaite que si ...


    je t\\\'embrasse

    3
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 11:40
    Je suis pareille que toi : voir la mer, être à son contact, l'écouter respirer, clapoter me détend, m'apaise et éloigne les angoisses, allège mes peines. Ma tête se vide, se purge du négatif.
    Malheureusement, là où je vis, la mer n'existe pas.
    Heureusement qu'il reste les souvenirs, les photos et les mots, comme les tiens...
    Bonne journée à toi !
    2
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 11:09
    Tu as bien de la chance d'avoir la mer, pour aller te balader ! Tu peux y verser ton trop plein de chagrin...;-) bises !
    1
    Jeudi 4 Janvier 2007 à 10:07
    Bisous du jour !!! bonne journée , christel
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :