• Il file, il file, le bonheur : Pensées de J. Renard et de P. Fort.

     

    Incapable de savoir à temps le reconnaître,le savourer,la plupart d'entre les humains,laisse filer ce qui aurait pu être du bonheur. Son prix en devient ainsi exorbitant, sur-évalué car chargé de l'aura du "plus jamais", et des rêves embellis par un présent souvent moins attrayant !
    Si nous avions la sagesse d'ouvrir grand les yeux, cette phrase de l'écrivain ou du Poète n'aurait pas lieu d'être !


    "On reconnait le bonheur au bruit qu'il fait en partant"
    Jules Renard

    Image Hosted by ImageShack.us
    Sur cette image "Le bonheur est dans le pré"...le savent-ils ?

    " Si tu veux le rattraper cours y vite cours y vite, si tu veux le rattraper cours y vite. Il va filer.
    Saute par dessus la haie, cours y vite, cours y vite, saute par dessus la haie cours y vite. Il a filé ! "

    Extraits du poème de Paul Fort." le Bonheur"

    Je n'étais pas loin ce jour là...je l'ai su...

    Lasidonie

    « RIRE avec les "grands hommes" et Gaston... --remakeLa vague immense »

  • Commentaires

    9
    alain barré
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:34
    C'est aussi parcequ'il n'est jamais continu et qu'il peut être interrompu, que le bonheur est si merveilleux. Effectivement, comme tu le soulignes, il serait dommage de le laisser passer sans le reconnaître (ou "l'atrapper par la queue, comme l'écrit Picasso) !
    biz
    alainB
    8
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 20:23
    Tout à fait juste et bravo pour ce petit optismiste que je ressens de toi Bises
    7
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 21:33
    Et oui, combien de gens ne vivent pas l'instant présent, soit perdus dans leur passé, soit rêvant à un futur qu'ils oublient de préparer en étant trop absents ?
    6
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 17:12
    J'avais appris le poème du bonheur à l'école, mais j'apprends bien la leçon, j'espère que tu vas bien sido. A très vite
    5
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 16:21
    Ah que la "chose est bien dites" Patriarch ! Rien à ajouter (rires)
    4
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 13:10
    Et oui comment Sido peut on rattraper le bonheur ? Bises
    3
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 10:40
    Parfois, il fait aussi beaucoup de bruit en arrivant. Il n'y a que ceux qui sont imbus d'eux- même qui n'entendent rien !!!!

    Bises !
    2
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 10:33
    comme tu as raison ! comme nous n'avons pas la conscience due à cette exigence de bonheur et notre insatisfaction importante ,
    merci de tes mots,
    1
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 09:56
    "On reconnait le bonheur au bruit qu'il fait en partant"

    J'aime beaucoup cette citation, elle est si vraie, il ne faut pas laisser le bonheur s'enfuir, il faut le retenir à pleines mains, le cajoler pour ne pas qu'il nous quitte.

    Le bonheur vient de soi et va vers les autres, à nous de l'apprivoiser.

    J'aime beaucoup ta réflexion de ce billet.

    Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.




    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :