•  Terminons cette semaine avec une illusion d'optique amusante


    Image Hosted by ImageShack.us


     Illusion ?
    Laquelle des deux aurait raison,
    La Rue qui enserre ou étrangle,
    La mécanique qui sans pitié ferme l'angle ?
    De l'optique ?
    La réalité se fabrique
    Avec un coup d'oeil divergeant
       Selon que l'on est petit, ou devenu grand ...


    Toute resemblance avec... etc, etc...Nous ne sommes qu'à Syracuse.


    Mais une petite anecdote formelle : 3//8/8/12---3/8/8/12, : Sur qui porte le plus long vers ? !!!

    ****

    Si vous avez une légende à apposer sur ce cliché, à vos claviers...


    LASIDONIE

    14 commentaires

  • Il y avait une fois au jardin d'Eden...non, pas celui des origines, un autre, plus aride, mais tout aussi charmant, baigné d'eaux tranlucides


    Image Hosted by ImageShack.us

    il y avait une fois donc,  une grande colonie affamée, errant de ci de là en quête de quelque 
    "Nourriture terrestre". Gide n'était pas encore passé par là pour distribuer les siennes. 


    Image Hosted by ImageShack.us

    Un Mr lézard aventureux trouva plus judicieux de faire cavalier seul

    Image Hosted by ImageShack.us

    Une Mlle Lézard, toute aussi effrontée, avait eu la même pensée...Le destin...ou le Dieu des lezards, nous sommes au jardin d'Eden, ne l'oublions pas, les fit se rencontrer...


    Image Hosted by ImageShack.us

    Ensemble bien à l'abri des regards indiscrets, cachés sous les feuilles , non, pas de vigne, voyons, vous mélangez les EDEN !..
    Bien dissimulés donc, ils croquèrent la POMME...L'histoire ne dit pas ce qui leur arriva. Mais n'est-ce pas ainsi que se peupla à l'origine cet Eden ?


     Une Prochaine  visite pour découvrir le paysage, cela vous dit ?


                                                                                                                                LASIDONIE

    13 commentaires


  • Aujourd'hui je vous envoie faire un tour sur le blog d'écriture que vous connaissez, "papier libre",  vous y trouverez la consigne du samedi 25 août.


    Pour les paresseux : il fallait écrire sur ce portrait


    berryl-cook.jpg

    Les délices du jardin

     Savoureux desserts du soleil, mignons tout plein

     Exquises poires étalées afin qu'en chemin

     Le regard des passants, ces gourmands du matin,

     S'attarde sur le pédoncule qui rougit

     Devant l'insistance de leurs yeux éblouis.

     Lequel d'entre eux osera s'approcher, un brin ?

     Ces fruits délicats sont à portée de leur main !

     La belle est lasse de les voir, timides, chagrins,

     S'éloigner lentement de son beau présentoir !

     Dans les visiteurs du soir elle met ses espoirs !

     Que deviendraient ces exquises douceurs demain

     Sans amateur pour les déguster ? Le déclin

     Les transformerait en fades grains de raisin.

     La triste pensée s'éloigne au son d'une voix :

    « Ils sont sucrés à point, ils sont de premier choix

    Ces fruits ».  Elle en rosit la belle, heureuse, enfin !

    Désormais comme par sortilège malin

    Ils sont pommes d'amour, la saveur du jardin !




    Image Hosted by ImageShack.us




    LASIDONIE


    4 commentaires


  •  Voici venu les vacances, besoin de soleil, de détente. On quitte les villes enfièvrées, on rêve de repos, loin des bruits qui nous assaillent...


     

    Image Hosted by ImageShack.us




    Goûter au soleil, laisser les rayons brûler la peau,  réchauffer  le coeur tant sollicité par les contrariétés de l'année...Mais surtout...se sentir protégés par les autres, ne pas s'éloigner, rester le plus près possible, retrouver la ville au soleil...



    Image Hosted by ImageShack.us


      
    Il y a bien à cent mètres une jolie crique, l'eau y est translucide, mais quel isolement, quel silence ! Seuls quelques rares légers ronflements d'un canot venu en visite, ou le glissement furtif de la nage coulée d'un baigneur pas comme les autres, même pas le clapotis des vaguelettes, non c'est un calme angoissant ! 



    Image Hosted by ImageShack.us


    Allons vite rejoindre la piscine, l'animation, ouf ! c'est trop stressant cette nature sauvage...
    Quant à moi, observatrice amusée, l'oeil fixé sur l'objectif, je vais par les rochers, traquer l'insecte ou la fleur cachée...



                                                                                                       LASIDONIE

     


    8 commentaires
  •  

       

    Je sature !

    Je rature

    Je triture  

    Je dénature

    Mon écriture

    Mais n'en ai cure !

     

    Mot  fêlure

    Mot imposture

    Mot dictature

    Démesure

    Qui me torture

    J'en ai déchirure ! 

     

     

    Je jure : 

    La fioriture

    Qui fait parure

    Et transfigure

    La blessure,

    Je veux l'exclure.

     

    Usure,

    Rupture,

    Ecorchure

    Des maux

    Et mots

    sans émaux.

     

    Pour conclure :

    Je sature !

    Est ce  litterature ?

    LASIDONIE

       


    14 commentaires
  •  

     

     

    Mes problèmes perdurant je fais appel à une archive de l’atelier d’écriture :

    " Ecrire à un ami ses déceptions, son ressenti, ou ses reproches, avec des mots imposés."

    J’avais choisi l’humour :

     

     

     

     

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

    « Ami, mon mi,

     

    Sans nouvelles de toi mon cœur est en émoi ! Que de temps passé à guetter sur mon écran ce petit signe malicieux, petit enveloppe or qui dévoilera le trésor de tes mots affectueux. Combien de temps devant le scintillement neutre de l’écran ? Si ma mémoire est bonne, au moins 10 minutes, égrenées au cadran du P.C ! Nous en étions restés à échanger nos impressions sur la beauté du givre sur nos pare-brise ce matin quand soudain, plus rien ! Pourtant nous avion pris l’engagement de ne jamais nous quitter sans au moins un «  je t’embrasse mon mi, ma mie », nous avions choisi ces mots d’autrefois, l’aurais-tu oublié ? Ils étaient parfaits pour rappeler que nous étions âmes sœurs réunies malgré la prédiction des Dieux, de Platon, et autres philosophes. Nous nous étions retrouvés, Deux ‘mi’ faisant Un et toute la gamme en même temps !

    J’enrage, je désespère, et puis j’espère ; Mon esprit s’enfonce dans ce long couloir du néant numérique. Douze minutes… je guette, te maudis, ami volage, me laisser ainsi, brutalement, sans un adieu, tu m'amputes de ma moitié d'âme ! Je serai bancale désormais, ma musique deviendra cacophonie. Treize minutes...

    Clic, oh ! L’or est réapparu…tu es toujours là mon mi ! Alors où en étions nous ? ah, Oui, le givre… ». 

     

     

      

     

     

     

                                                                           LASIDONIE                  


    13 commentaires
  •  

    Aprés la journée de la femme ...La journée de l'homme : Florilège

     

    Image Hosted by ImageShack.us 

    Des chercheuses ont découvert pourquoi Moise a erré 40 ans dans le désert avec le peuple d'Israël :

    ----Un homme ne demande jamais son chemin.

     

    Les 3 plus grandes crises dans la vie d'un homme ?

    -----La perte de sa femme, celle de son travail, et une éraflure sur sa carrosserie.

     

    Quel est le point commun entre les nuages et les hommes ?

    -----Quand ils s'en vont on peut espérer une belle journée.

     

    Les mensurations idéales d'un homme : 80, 20, 42 :.

    ----80 ans, 20 millions sur le compte en banque et 42 de fièvre.

     

    Quelle est la différence entre un homme et un P.C ? :

    -----Le P.C on n'a besoin de lui dire les choses qu'une fois.

     

    Quand un homme pense-t-il à mettre de bougies pour le dîner ?

    ----- Quand le courant tombe en panne.

     

    Quel est le point commun entre les hommes et les spots de pub ?

    ------On ne peut pas croire un mot de ce qu'ils disent.


    Pourquoi y a-t-il des hommes ?

    ------Les vibromasseurs ne tondent pas la pelouse

     

    Comment appelle-t-on un homme intelligent sensible et beau ?




    Image Hosted by ImageShack.us 


    ------une rumeur...


    Misogyne Lasidonie ? Non, assez réaliste...pour ne pas vouloir...la rumeur !

     

    LASIDONIE


    votre commentaire
  • Fin de semaine un peu d' humour :

     

    Article paru dans le ..."Times":

    "Comment la lessive «  le chat » a épargné le chat Bubbles" !


    Image Hosted by ImageShack.us


     

     


     Nous sommes à Londres, c’est jour de lessive chez les Smith. Deux adolescents, un époux travaillant à la City, il est indispensable une fois par semaine que mad’m Smith veille à l’entretien du linge. Elle se rend comme toujours dans la petite annexe du cottage, donnant sur le petit jardin fleuri où aime s’ébattre Bony, son fox terrier. Elle aime les chiens mais une affection particulière pour les chats lui a fait accepter le dernier né de la portée voisine, prénommé Bubbles. Léger comme une bulle et pétillant comme les bulles de ce champagne français dégusté pour Thanksgiving, d’où son nom. Il n’a que neuf semaines, tient dans une main et aime se réfugier au milieu du pull-over de l’armoire. La voilà donc triant consciencieusement chaque pièce, puis ouvre le hublot, prépare sa lessive ‘’ le chat ‘’—Mister Smith n’aime pas trop ces « french » marques, mais elle en achète de temps à autre, la trouvant plus douce, moins agressive que les autres et plus parfumée--- 

    « Voyons, je vais commencer par les lainages de John, il se salit beaucoup au club de cricket ».

    Soudain Bony déboule dans la buanderie au milieu du linge trié, mad'm Smith se retourne, rit en le voyant courir en tout sens. Minute d’inattention fatale ! Jane, sa fille cadette s’est empressée de jeter dans le tambour le pull porté la veille. Un petit tour de programme et la machine fera son travail. Mad’m Smith peut tranquillement aller s’occuper de son rosier. Elle aime ces petits moments avec ses fleurs favorites.

    Une heure plus tard elle n’a plus qu’à ouvrir le hublot.

    Un hurlement : à travers la paroi vitrée humide une petite touffe de poils roux émerge à peine de la manche d’un lainage. Horrifiée, le cœur battant, les mains tremblantes, mad'm retire vite le pull et découvre le pauvre Bubbles, poils collés, lustrés, boule minuscule parfumée, ratatinée, qui se met à miauler dans la paume de sa main. Emoi, pleurs, soulagement : Il est donc vivant ! Le coquin miraculé dormait au chaud dans la veste de Jane au moment fatidique et cette étourdie de Jane pressée de filer ne s’en est pas aperçue !

     « Tu vois dear Tom, si je n’avais pas utilisé la french lessive, je suis certaine que notre bubbles aurait été intoxiqué ! »   


    Une histoire qui finit bien, chers amis lecteurs.

    Image Hosted by ImageShack.us

     

     

     

     

    Pensez à «  Le chat » pour votre chat…

     

     

     

    Votre reporter : Lasidonie


      ************************

     N.B :

    Cette histoire, chers (es) amis (es), a été écrite pour l'atelier d'écriture, la consigne étant d'imaginer les circonstances d'un fait divers bien réel lui !

    Ce chaton, gris dans la vie, est devenu roux pour le "fun" de la photo et du texte...

     

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique