• Haïr, aimer, déchirure

    Haïr, aimer, déchirure

     

    Un ancien film revu " , marquant , tiré d'un roman de G. Simenon : " le chat" ( J.Gabin, S.Signoret ) m'a suggéré un poème (sans qu'il soit descriptif du scénario).

    DECHIRURE

     Se détester pour tous les renoncements,
    Ces refus d’imaginer du sens aux journées
    Abandonnées, tristes, aux longues heures égrenées,
    L’esprit accroché aux exploits d’un autre temps. 

    Se détester pour ces acides rancoeurs
    Entretenus à plaisir, triste nourriture
    D’un quotidien destructeur, jetée en pâture
    A l'un, à l'autre, peu importe, avec aigreur.

     Se détester pour des coups d’éclats violents
    Incontrôlés, déchaînés, des révoltes folles
    Répandues en un flot stérile de paroles
    Ressassées, inlassables assauts d'un torrent.

     Se détester aussi de se rendre exutoire
    De grand mal-être, de sentiments exclusifs
    Exprimés par dépit en propos agressifs
    Générateurs épuisants de guerre oratoire.

     Mais ce qui accroît le mal, pousse à se haïr
    Au-delà des mots, des gestes sans retenue,
    C’est l’enfermement dans un cercle sans issue
    Où le pire s'affiche en unique avenir. 

    Pourtant comment oublier toutes les années
    D'une vie, ses joies et ses plaisirs, les bonheurs,
    les chagrins partagés, et combien de douleurs !
    Haïr, aimer ? une éternelle mélopée !

    SIDO

    « Lumière en 5/7Saisons »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    12
    Samedi 29 Mars 2014 à 18:04

    Un film culte, tellement dense et oppressant d'émotions, que lorsque l'on ne l'a vu même qu'une seule fois on ne peut l'oublier. On se demande comment la haine arrive après avoir connu l'amour, c'est que l'amour rend aveugle, et une fois la passion terminée, il n'y a pas de place pour la tendresse et la compréhension. 

    Ton poème dit si bien les mots, une déchirure si bien décrite.

    Bon dimanche Sido. bisous

    11
    Mardi 25 Mars 2014 à 22:43

    Une saine réflexion sur les maladies de l'âme et un regard lucide sur les choses que ce sombre face-à-face d'égoïsmes... En effet ! Le meilleur rempart contre la haine étant le pardon, le meilleur vaccin contre la violence étant l'ouverture d'esprit...

     

    Amicales pensées

    10
    Mardi 25 Mars 2014 à 09:39

    Quand la bulle n'éclate pas, difficile de ne pas tourner en rond !

    J'ai beaucoup aimé ce film, et ces acteurs merveilleux que je retrouve toujours avec grand plaisir.

    9
    Lundi 24 Mars 2014 à 18:48

    IIl est important de poser des mots sur la haine, les regrets, la rancune, non que cela les efface, mais tout au moins pour les tenir à distance quelque temps, le temps qu'ils reviennent à l'assaut. Le mental humain est tellement complexe ! Merci de ce beau poème qui donne à réfléchir.

    Mes amitiés

    Alain

    8
    Lundi 24 Mars 2014 à 14:01

      Très beau poème, c'est toujours triste un amour qui se meurt.

    7
    Dimanche 23 Mars 2014 à 16:31

    un très joli poème et c'est bien dommage qu'un couple se déchire ainsi

    6
    Dimanche 23 Mars 2014 à 08:48

    J'aime aussi beaucoup ton poème. Il dit si bien ce qui peut arriver....


    Ces deux acteurs sont parmi les meilleurs que je connaisse.


    Merci d'être venue aux nouvelles et pour ton message sur ma page blanche. Je t'ai répondu là-bas.


    Bisous et doux dimanche Sido.

    5
    Dimanche 23 Mars 2014 à 00:51
    Peut - être ne sommes nous pas faits pour passer une existence entière à deux ?. Le quotidien est un tue l'amour.
    4
    Samedi 22 Mars 2014 à 19:03

    Trop d'émotions en lisant tes mots...

    Pourquoi la vie fait qu'un jour ceux qui se sont aimés viennent à se haïr?

    Pourquoi la vie déchire les plus beaux souvenirs?

    Pourquoi la vie fait mourir ce qui était la VIE?

    Un seul mot peut-être

    L'égoïsme

    Tes mots sont comme un tourbillon de vérités qui enroule sa trace dans le cœur des lecteurs...

     

    3
    alain BARRE
    Samedi 22 Mars 2014 à 09:58

    Heureusement que la poésie est là pour apporter un peu d'air pur dans ce monde de brutes de la haine et de l'amour !

    bise

    alainB

    2
    Samedi 22 Mars 2014 à 08:56

    Qu'elle désolation quand on voit que l'amour cède sa place aux reproches, à la rancœur puis à la haine, à quoi bon s'auto détruire? Une séparation, même sur un mauvais compromis est préférable

     amicalement

    Claude

    1
    Samedi 22 Mars 2014 à 05:55

    J'aime beaucoup Sido, Mieux vaut la haine exprimée que le silence de rancœur contenue qui tôt ou tard fera exploser la haine de façon violente. La haine est souvent de l'amour contrarié. Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :