• Echo de nuit



    rayons--noirs.jpg

     

    NOCTURNE

     

    La nuit, la nuit s’en vient, la porte s’est fermée
    Sur le soleil, le ciel ; Autour de moi, en moi
    Un abîme, où glissent des formes éthérées
    Spectres fugitifs de rêves insoumis, froids.

     Le noir, le noir s’en vient, et pèse le silence
    Sur les eaux, sur la mer ; il gagne aussi mon cœur
    Hoquetant une vie, en son incohérence,
    Quand l’esprit abusé discerne une lueur !

     Le vide, le vide est là, il m’aspire, m’attire
    Sur son lit fait d’extrême, de pensées sans passé
    Sans présent, ni futur au réel qui déchire.
    Des regrets, des espoirs, délivrée à jamais.

     

     

    LASIDONIE

     

    « Avec des SI, du rêve à la réalité.Déclinaison, conjugaison, pour des je t'aime (1) »

  • Commentaires

    18
    Dimanche 6 Juillet 2008 à 07:31
    très beau cette nuit cauchemard .... Je hais la nuit. Bises
    17
    O.
    Samedi 5 Juillet 2008 à 10:13
    La nuit, le noir, le vide...
    On a parfois de sombres pensées. c'est bon de les dire... ci bien
    16
    Vendredi 4 Juillet 2008 à 00:18
    Merci pour vos passages à la maison ... oui il y a de l'écho dans nos écritures... mélancolie... mélancolie...
    15
    Jeudi 3 Juillet 2008 à 18:32
    Polly : rêves nés de la perte de" l'envie d'avoir envie"comme des brumes létales...l'écriture les libère...
    14
    Jeudi 3 Juillet 2008 à 14:40
    Tu noues dans ces vers des rêves bien sombres, sont-ce des rêves? est-ce une perte?
    Dans ce lit tu défais la vie.
    ...
    et j'ai froid.

    Prends soin de toi Sido.
    13
    ABC
    Jeudi 3 Juillet 2008 à 09:31
    En réponse, en échos, mon texte d'aujourd'hui écrit pour papier libre, "N'oublie pas, au petit matin !"
    12
    Mercredi 2 Juillet 2008 à 21:27
     mais c'est un drame cette poésie, sans passé, sans présent, sans futur, c'est l'angoisse, l'horreur, le vide, l'absence !!! ... hou la la (je n'aime pas trop la photo - oui elle va bien avec le texte - photo de guerre, de désolation, de destruction...) vite je cours sur un autre article. A bientôt Sido, bisous
    11
    Mercredi 2 Juillet 2008 à 17:52
    Sido, si tu pouvais te réveiller : j'ai essayé sur la consigne de Juliette d'écrire sous une autre forme la poésie que celle utilisée couramment
    Et j'aurai besoin d'avoir l'avis d'un professeur !
    Bisous et bonne soirée
    10
    Mercredi 2 Juillet 2008 à 15:05
    Quel beau poème terrible !
    Pensées fraternelles mon Amie.
    9
    Mercredi 2 Juillet 2008 à 09:56

    Plus noire est la nuit, plus j'adore l'aurore ...
    8
    Mercredi 2 Juillet 2008 à 09:41
    avant de partir quelques jours, je viens ici et je trouve un poeme de toute beaute...
    Je ne te connais pas beaucoup Sido,mais si tu le permets je suis de tout coeur avec toi
    bisous tout plein
    7
    Mardi 1er Juillet 2008 à 20:14
    Un beau poème , si triste, mais si beau!
    Bises
    6
    Mardi 1er Juillet 2008 à 18:55
    Le rose, le rose s'en vient, couleur de layette pour nuit de velours
    Et comme à coups de pinceau divin, il noie l'encre de Chine
    Laissant des trainées d'aquarelle en guise de chef-d'oeuvre petit jour
    Tu peux t'éveiller, ouvrir tes paupières et redresser l'échine.

    L'aurore est là, promesse de quelques heures...

    Gros bisous ma Sido !
    5
    Mardi 1er Juillet 2008 à 17:30
    Une thébaïde "si" lourde à porter...
    Je et souffle un autre baiser ( Eole n'a qu'à bien se tenir ! ) afin d'allumer ta nuit au scintillement des étoiles.

    Bien à toi,                        Alice.
    4
    Mardi 1er Juillet 2008 à 16:45
    Même sombres, tes poèsies sont toujours aussi belles Sido !...
    Je suis resté muet pdt une dizaine de jours car j'étais en suisse et en italie : isola bella et lac majeur. Je rapporte plein de photos. J'en mettrai qqs unes sur le blog. J'accroche une expo jeudi et je suis en pleine préparation...le blog va en souffrir un peu...
    bise pleine de soleil pour toi !
    alain
    3
    Mardi 1er Juillet 2008 à 07:05
    Je comprends si bien ce texte...
    2
    Lundi 30 Juin 2008 à 15:47
    Photo etrange et belle, et encore trés joli texte tout en finesse. Bonne semaine.
    1
    Lundi 30 Juin 2008 à 14:22
    Je te souhaite des nuits aussi belles que ton beau poème.
    Bisous Sido.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :