• Arrêt sur la "carte du tendre" imagée.






    Image Hosted by ImageShack.us

    Image obtenue en ne gardant de l'original que les deux branches et la mer enserrée ; Le reste a été "bousculé" numériquement



    J’imagine

     

    Lorsqu’un flot de tendresse me vague, me houle

    Comme rouleau d’argent effleuré de soleil

    Se rafraîchit d’écume en laquelle il s’écroule

    J’aborde à ton rivage en horizon vermeil

     

    Un autre flot m’amène, délicate ondine

    Vers ta rive accueillante aux rires un peu fous

    Lorsque lassée des jours en pensée je dessine

    Une halte, un abri, pour quelques instants doux

     

    Comme une frêle enfant qui cherche câlins tendres

    L’animal familier aimant à se lover

    Dans le moelleux sofa dont il ne veut descendre

    Ou l’oisillon surpris loin du nid apeuré

     

    J’imagine la niche au creux de ton épaule

    Où déposer mon las, réinventer tout bas

    Le silence en duo plus parlant que paroles.

    Mon refuge mon port c’est l’anse de tes bras.

     

    LASIDONIE



    « L'enjôleuseLe coup de foudre : Relire ses "classiques" ! »

  • Commentaires

    15
    chaîtan
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:33
    Sous les fracas crépusculaires,zébrés de déchirures d'un autre monde,les cieux et l'eau se confondent dans un infini fini,se pose délicatement une plume dans ce sable remué,tache blanche dans ce noir linceul que recouvre un cri à l'avènement de la vie.
    14
    claudie
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:33
    C'est très beau, cet entrelacement des branches avec celui de tes mots, sur une musique tendre qui donne le tempo."mon port, c'est l'anse de tes bras", une image en osmose parfaite avec ta photo..Bravo!
    13
    Dimanche 15 Février 2009 à 18:52
    que de belle douceur de flots tendresse ou tes mots se ligne sur tes songes de ton savoir bonne semaine Amicalement bise.
    12
    Vendredi 6 Février 2009 à 21:09
    Bel ensemble de la poésie et de la photo, la tendresse est toujours dans le nid, bisous
    11
    Jeudi 5 Février 2009 à 18:50
    Une impression de bras ouverts, vers la tendresse de ton poème
    10
    Jeudi 5 Février 2009 à 11:39
    L'imaginaire permet une mort plus douce.
    9
    Mercredi 4 Février 2009 à 12:25
    joli port j'aime bien aussi cette image bousculée, calme et en mouvement en même temps :)
    8
    Mercredi 4 Février 2009 à 11:13
    Il me plait de voir comme tu bouscules l'image Sido, c'est très beau et accompagnés de tes mots... l'ensemble est douceur et merveilles ;-))
    7
    Mercredi 4 Février 2009 à 07:17
    Dis donc, c'est joli cet écrit... bonne journée sido...
    6
    Mardi 3 Février 2009 à 21:10
    C'est très beau... et en plus avec la musique...
    5
    Mardi 3 Février 2009 à 13:45
    J'aime particulièrement les 4 derniers vers .. comme je suis désolée pour tes problèmes, sans doute un repos à observer...bises et bonne journée, ma pensée va vers toi
    4
    Mardi 3 Février 2009 à 10:52
    La dernière strophe est digne d'une anthologie ! alainB
    3
    Lundi 2 Février 2009 à 18:44
    J'aime beaucoup ce poème et sa fin "mon refuge, mon port c'est l'anse de tes bras"... Elle va très bien avec la photo revue par toi. Bravo. Bises
    2
    Lundi 2 Février 2009 à 10:37
    Belle réalisation. Et le poème va de concert !! Bonne journée. bises
    1
    Lundi 2 Février 2009 à 07:09
    un port de calme et de confiance...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :