•  La malle revisitée...et des pensées retrouvées... si peu abîmées... au delà des années !

     

    Le rêve, baume magique ou placebo ?

     

     

    Fuir, rêver

     

     

    Rêves de sable blond,

    D’ espaces sans limite

    Pour un cœur amoureux

    Qui palpite

    Et s’abandonne

    A la tiédeur de l’ombre

    Des palmes,

    Tandis qu’au loin paresse

    L’oued langoureux.  

     

    Rêves de musique,

    Récompense du cœur

    Oublié

    Qui cherche à s'égarer

    Dans un autre univers

    Symphonie de l’oubli

    Des blessures, des déceptions,

    Tandis que souffre avec lui

    L’âme du violon.

     

    Rêves d’amour toujours

    Désencombré des servitudes,

     Des lassitudes,

    Unisson de sable blond et de musique

    Dans un présent

    Enluminé par un accord magique,

    Tandis qu'une note partagée,

    Se Prolonge

     Sur la partition du temps. 

     

    J’ai longtemps rêvé...

     

    Le rêve, baume magique ou placebo ?

    Le vent s'est levé !

     

     

    SIDO ( 2006 )

     

     

     

     

     

     

                                                  

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires